Paris dans l'œil de Tom Claisse avec la pellicule Lomography Color Negative 800 ISO

Le photographe Tom Claisse pose un regard attentif, attendri et humoristique sur Paris, le terrain de jeu de ses nombreuses balades photographiques. Dernièrement, il a eu l'occasion de photographier la capitale avec la pellicule Lomography Color Negative 800 ISO 35 mm dont il a apprécié le grain et le rendu des couleurs. Dans cette interview, il revient sur sa pratique de la Street Photography, de ses débuts comme adolescent plutôt timide à aujourd'hui, où il ose plus se rapprocher de ses sujets. Tom revient également sur l'importance du choix de l'argentique qui lui permet de d'avantage se concentrer et lui apporte une esthétique plus authentique.

Photos prises par Tom Claisse avec la pellicule Lomography Color Negative 800 ISO 35 mm.

Bonjour Tom, comment vas-tu depuis la dernière fois que nous avons discuté ? Tu as mis en place de nouveaux projets ?

Hello ! Ça va super bien merci ! Je continue de me concentrer sur la photo de rue depuis deux ans étant donné la complexité de voyager, notamment aux États-Unis où j'avais l'habitude de faire des road trips plusieurs fois par an.

Pourquoi prends-tu des photos en argentique ? Et plus particulièrement des photos de rue ?

Je suis venu assez tard à l'argentique, il y a 5 ou 6 ans maintenant après m’être lassé d’essayer d’imiter un rendu argentique en postproduction sur des photos numériques avec des apps comme VSCO etc…
Je trouvais, et trouve d’ailleurs toujours, que les appareils photos numériques ont tous les mêmes rendus bruts, les capteurs numériques d’aujourd’hui capturent une image « parfaite » dans le but d’être travaillée en postproduction afin de garder le plus d’infos et de latitude possible. Ce qui est une très bonne chose pour certains types de travaux mais pas pour mon utilisation en photo de rue.
Je me suis donc intéressé à l’argentique suite à cette lassitude et continue toujours aujourd’hui d’expérimenter au maximum différents boîtiers et pellicules suivant les situations.
L’argentique me permet de rester dans l’instantané sans essayer de vérifier sur un écran numérique si la photo est techniquement réussie ou non. J’ai beaucoup moins de retenu en argentique qu’en numérique du fait que je reste beaucoup plus concentré.
J'ai commencé la photo de rue à la fin de mon adolescence en arpentant les rues de Paris après les cours au lycée dans le but de m'améliorer techniquement en photographiant surtout des scènes larges et des silhouettes. J’étais très timide, ça se ressentait beaucoup dans mes images (personnes de dos, photographiées de loin, etc…).
Mes photographes préférés sont des photographes de rues comme Saul Leiter ou Daniel Arnold (son Insta est à suivre absolument !).

Photos prises par Tom Claisse avec la pellicule Lomography Color Negative 800 ISO 35 mm.

Qu'est-ce qui t'intéresse dans la pratique de la Street Photography ?

J’adore marcher… prendre des photos de rue est une excuse pour de longues balades et inversement.
J’ai l’impression, grâce à la photo de rue, d’être en permanence en reportage dans ma propre ville, à observer les gens. Cette pratique est à l’opposé de mon travail de photographe de natures mortes, plus commercial, toujours réalisé en studio (@almakarinastudio ), la photo de rue est pour moi un exutoire. Je déclenche en deux secondes, les réglages et le focus sont instantanés, pas le temps de réfléchir, ça devient instinctif. D’où l’importance de connaître son boîtier et de savoir comment le film réagit en fonction de la lumière et des situations qu’on souhaite figer.

Photos prises par Tom Claisse avec la pellicule Lomography Color Negative 800 ISO 35 mm.

Ton terrain de jeu est Paris, une ville qui a beaucoup été photographiée, quel regard portes-tu sur la capitale ?

J’ai repris la photo de rue de manière intensive suite au premier confinement, j’ai, comme beaucoup de gens, très mal vécu le fait d’être enfermé et de voir les rues de Paris littéralement sans vie.
Au déconfinement, j’ai recommencé à toujours sortir avec l’appareil photo en main dans le but de constater et figer ces instants de renaissance de Paris. J’ai commencé à me focaliser sur les couples, Paris est une ville romantique mais c’était flagrant de voir le comportement des couples comparés aux autres gens dans la rue. Les couples ne portaient pas de masques, se tenaient la main, s’embrassaient etc, bref comme avant. Alors que les autres tentaient de tenir leur distance, étaient très fermés. C’était impressionnant. La vie reprenait doucement.
Aujourd’hui je continue de faire ce constat, chaque jour la vie reprend un peu plus dans la rue, les gens ressortent en terrasse au moindre rayon de soleil comme de vrais parisiens.
(Disclaimer: aucun jugement ici sur le comportement des gens vis à vis de tout ça, on est là pour parler photo, je trouve le fait de voir les rues vivantes plus intéressant que vides).

Photos prises par Tom Claisse avec la pellicule Lomography Color Negative 800 ISO 35 mm.

Certaines situations que tu as photographiées sont amusantes ou incongrues, comment procèdes-tu quand tu arpentes les rues pour prendre des photos ?

Merci beaucoup, j’essaye d’anticiper au maximum les réactions et le placement des gens, parfois ça fonctionne, parfois non.
Je vais souvent dans des coins touristiques comme les quais, les Tuileries ou le Louvre. Les gens ne font pas attention avec un mec qui se balade avec un appareil photo dans ces coins là et sont beaucoup moins sur la défensive.
Je parlais de timidité, avec le temps je pense avoir vaincu cette timidité, j’ai réussi à me rapprocher petit à petit des sujets en passant d’un téléobjectif à un 50 mm puis un 35 mm et aujourd’hui je shoote essentiellement au 28 mm. Il me permet d’être plus proche tout en conservant un contexte grâce au grand angle.
Si la personne semble gênée, un sourire suffit le plus souvent. L’important est de garder une certaine éthique, de ne pas non plus agresser les gens type paparazzi et ne pas les photographier dans de mauvaises situations.
Je ne sais pas du tout ce que je vais photographier en partant de chez moi, je choisis juste un itinéraire en fonction de la lumière. Je shoote en hyperfocale, je règle donc l’ouverture pour avoir une profondeur de champ assez grande afin de gérer ma zone de netteté sans avoir à faire le point à chaque fois. Je me positionne en fonction de ça pour cadrer et déclencher. Je n’attends jamais quelque part que quelqu'un rentre dans le cadre, j’ai la démarche inverse, je me concentre sur les gens, leurs actions et je cadre dans la foulée.

Qu'est-ce que tu as pensé de la pellicule Lomography Color Negative 800 ISO 35 mm ?

Je trouve la Lomography Color Negative 800 ISO très intéressante, le grain est contenu et la définition est bonne. Je trouve les températures bien balancées, je pense que ça vient du fait que je scanne moi même les films, j'ai plus de maîtrise sur la colorimétrie qu’en scannant en labo. Être à 800 ISO permet de conserver une bonne vitesse pour éviter les flous de bougé jusqu’au coucher du soleil.

Photos prises par Tom Claisse avec la pellicule Lomography Color Negative 800 ISO 35 mm.

Des projets à venir dont tu aimerais nous parler ?

Je développe pas mal le côté print de mes images, je les propose surtout sur Instagram, ce qui est un paradoxe car je trouve que visualiser des photographies sur un petit écran de téléphone est un non sens. Je suis donc extrêmement flatté quand quelqu’un me commande un ou plusieurs tirages.
Je prépare aussi un “zine” de mes photos de Paris qui sera disponible très bientôt avec pas mal d’exclus jamais diffusées sur les réseaux sociaux. Que des photos argentiques de ces deux dernières années prises à Paris qui mettra sur papier les photos qui me touchent le plus.


N'hésitez pas à suivre Tom sur Instagram. Vous pouvez découvrir son travail de studio sur son site.

La pellicule Lomography Color Negative 800 ISO 35 mm est disponible sur notre boutique en ligne.

écrit par florinegarcin le 2022-04-20 dans #équipement #people #lieux #color-negative #street-photography #street-photo #tom-claisse

Lomography Color Negative 800 ISO 35mm

400 ISO ce n'est pas assez rapide pour vous ? La pellicule Lomography Color Negative 800 ISO 35mm vous offrira des résultats fantastiques dans toutes les conditions de luminosité.

Les articles les plus captivants