PIERRE EDOUARD et le Lomogon : Minimalisme Coloré

1

Photographe installé à Nantes, PIERRE EDOUARD focalise sa pratique sur l'architecture, les formes et les couleurs. De ce rapport au monde, il développe un univers des plus minimalistes. Apprenez-en plus sur la démarche et les influences du photographe tout en découvrant ses images prises avec notre Objectif Artistique Lomogon 2.5/32.

Autoportrait de PIERRE EDOUARD et photo prise par PIERRE EDOUARD avec le Lomogon 2.5/32.

Bonjour PIERRE EDOUARD, pourrais-tu te présenter à nos lecteurs ? Quelle est ton histoire avec la photographie ?

PIERRE EDOUARD, 27 ans, basé à Nantes et originaire de Paris, voilà neuf ans que j’ai reçu de la part de mes parents, ce premier appareil photo, celui-ci qui m’a permis d’expérimenter, d’observer, d’explorer et de capturer mes premiers clichés. Au fur et à mesure des années qui passaient et qui passent encore, j’ai pu pratiquer ce médium et parfaire ma vision ainsi que ma composition pour m’amener, tel un entonnoir, vers une esthétique simple, épurée mais brute à la fois.

Photos prises par PIERRE EDOUARD avec le Lomogon 2.5/32.

Quelles sont tes sources d’inspiration ?

Étant grand amateur de tout art, mon inspiration se puise autant chez des artistes peintres tel que Piet Mondrian, Kasimir Malevitch ou bien Mark Rothko (pour leur compositions géométriques, colorimétriques); que des architectes tels que Frank Gehry (notamment pour le Guggenheim Museum Bilbao et le Walt Disney Concert Hall de Los Angeles) ou encore des réalisateurs tel que Denis Villeneuve, David Fincher, Robert Eggers ou Jim Jarmusch. Toutes ces inspirations, ces rencontres, ces voyages m’ont formé et me forment encore aujourd’hui, car oui, l’inspiration se consomme et se reconsomme, le tout sans modération.

Photo prise par PIERRE EDOUARD avec le Lomogon 2.5/32.

Tes photos sont très minimalistes, comment penses-tu tes compositions ?

En effet, lorsque vous regardez mon travail, vous êtes pris dans un minimalisme assez présent. Les formes géométriques, architecturales surtout, sont un élément fondateur. L’architecture m’a toujours inspiré, je trouve que c’est un art incroyable où l’on joue avec l’espace tout en respectant l’utilité/fonction de l’œuvre. Où l’on fait quelque chose d'esthétique pour quelque chose qui normalement pourrait ne pas l’être. Quand on regarde les œuvres (par exemple) de Frank Gehry on peut voir la difficulté esthétique de ces lignes, courbes, qui pourtant n’enlèvent rien à la fonction principale du bâtiment. Et ce travail se déroule dans un espace géographique, en essayant de se marier avec ce qui l’entoure ou alors en s’y opposant radicalement. Le premier art est une base de mon travail car j’y vois l’osmose entre la fonction et l’esthétique, entre fabriqué et nature, espace et objet. Quand je regarde ces œuvres, l’espace, ces lignes, ces courbes inspirantes me guident vers une composition. C’est un réel plaisir de créer avec un bâtiment architectural comme ceux de Frank Gehry, de composer à partir de ces mouvements qui se perdent dans le vide du ciel à l’infini. Ma technique est simple à gérer pour capturer un détail ou une composition d’un bâtiment. Tout d’abord au fur et à mesure que je pratique, mes yeux et ma composition s’affinent. Mes yeux sont devenus des radars (aha), je suis constamment à la recherche d’une composition dans la rue, de droite à gauche, de bas en haut, c’est une danse des yeux qui se déroule et me conduit à créer. La recherche principale est donc celle de la place de l’objet (le bâtiment) dans l’espace (le ciel). Puis, une fois qu’une composition a été trouvée, me voilà avec mon appareil en train de travailler sur le rendu. En essayant de combiner vide et plénitude. Parfois, je place aussi une silhouette, perdue, minuscule, que l’on devine à peine, ce qui donne un peu plus d’humanité à cette photo. Et aussi qui donne un peu plus de cohérence à ce jeu de plein, de vide, d’espace, de grand et de petit.

Photos prises par PIERRE EDOUARD avec le Lomogon 2.5/32.

Si tu devais décrire ton univers et tes photos en quelques mots, quels seraient-ils ?

C’est une question assez complexe que de décrire son propre travail, mais je me lance. L’objet et l’Homme sont au cœur de mon univers photographique. En effet pour moi, les bâtiments restent quand l’homme ne fait que passer dans ce vaste monde. S’il n’y a plus de vie humaine, il reste les structures, le tissu, les matériaux. Et c’est aussi cela, l’idée que l’architecture est éternelle. L’objet est éternel. L’homme construit pour plus tard, une sorte de trace de passage, une éternité. Un témoignage dans l’espace-temps. On peut aussi voir une sorte de temps figé, d’espace figé dans mes photos. Parce qu’il n’y a pas de témoignage humain, de vie dans ma série. Comme si l’humanité avait été dépeuplée. Comme si j’étais dans une ville fantôme loin de la civilisation, prise dans une dimension entre passé récent et futur. Alors oui, mon univers et mes photos sont un endroit ou j’essaye de privilégier le vide humain.

Avec quel appareil as-tu utilisé le Lomogon 2.5/32 et qu’est-ce que tu as pensé de notre Objectif Artistique ?

Le Lomogon a été combiné à mon Canon 1000D, mon vieil ami depuis bientôt dix années, il est simple d’utilisation et avec celui-ci je peux explorer, manier les réglages photo et expérimenter. Après quelques mois passé avec le Lomogon je peux affirmer que c’est un (très bon) objectif artistique. Son design est parfait, sa prise en main est nickel, un objectif très lumineux ! Un système de roue pour le diaphragme qui rend son maniement encore plus unique et même : ludique ! Ce dernier pousse à en jouer et ainsi obtenir des photographies composées de différents effets (flou, grain..)

Photos prises par PIERRE EDOUARD avec le Lomogon 2.5/32.

Quels conseils donnerais-tu aux photographes pour utiliser le Lomogon 2.5/32 ?

Un ou des conseils ? Peut-être le conseil de ne pas donner de conseil justement et de laisser libre cours à la créativité de son utilisateur. La découverte et la curiosité sont d’admirables qualités qui poussent vers la créativité alors, non, pas de conseil d’utilisation !

Des projets à venir dont tu aimerais nous parler ?

Depuis Juillet, j’ai ressorti mon Canon AE-1 pour pouvoir découvrir l’argentique, c’est si plaisant ! Et à Nantes nous avons la chance d’avoir de supers labos tel que l’Atelier
Argentique tenu par Camille Loubeyre et Carole Gail ou encore le labo Dev’it yourself où vous pourrez rencontrer son génial fondateur Adrien Schneider ! L’argentique est ce que j’appelle La photographie. C’est la base. La source. De cela nous pouvons comprendre le pourquoi de tout. Alors, je me plais à tester de nouvelles choses. En ce qui concerne des projets oui, j’aimerai beaucoup pouvoir créer à partir de mes photos une série et ainsi d’être exposé, donc si vous êtes intéressé, avez des conseils, avez un projet à proposer ou souhaitez en savoir plus, contactez-moi, ce sera un plaisir de converser !


N'hésitez pas à suivre PIERRE EDOUARD sur son Instragam. Vous pouvez également visiter son site internet. Rendez-vous sur notre boutique en ligne pour en savoir plus sur le Lomogon 2.5/32, notre Objectif Artistique compatible avec les appareils reflex argentiques comme numériques.

2021-01-10 #équipement #people #objectif-artistique #lomogon

Produits mentionnés

Lomogon Art Lens

Lomogon Art Lens

Conçu pour les petites comme les grandes escapades, le Lomogon combine l'esthétique légendaire du Lomo LC-A+ avec une qualité optique plus grande que jamais, un magnifique bokeh et un système d'ouverture super rapide et unique.

Un commentaire

  1. matheophoto
    matheophoto ·

    Super article ! Bravo à Pierre et aussi bravo pour son petit coup de pub à l'Atelier Argentique et à DevIt Yourself !! On a bien besoin d'eux !!

Les articles les plus captivants