N'importe Quelle Heure Peut Être La Bonne : Objectifs Lomogon VS Lomo LC-A MINITAR-1

Nous avons testé 2 objectifs artistiques phares de la famille Lomography, le Lomogon 2.5/32 Art Lens et le Lomo LC-A MINITAR-1 Art Lens 2.8/32. Afin de les comparer, nous avons dressé une liste des similitudes et des différences qui les caractérisent.

En accord avec la Règle d'Or Lomography n°2 : Photographiez de jour comme de nuit, nous les avons utilisé dans des boîtes de nuit et bars afin d'observer leur comportement en conditions de faible luminosité, et de capturer une scène aussi large que possible en tirant parti de la focale de 32 mm.

Avec ces deux objectifs, le style signature de Lomography sera la clé du succès. Ce qui les distingue des autres objectifs sur le marché est leur capacité à transmettre des caractéristiques particulières en termes de style, de distorsion, de vignettage et de saturation. Voyons maintenant le rendu obtenu.

Lomo LC-A MINITAR 2.8/32

Commençant avec le Lomo LC-A MINITAR-1 2.8/32, nous avons monté ce petit objectif sur un appareil sans miroir et sommes partis en ville. Impossible de ne pas souligner à quel point sa légèreté change la donne ; le porter autour du cou est confortable et il est tellement compact qu'il disparaît pratiquement.

Photographié avec un Lomo LC-A MINITAR-1 Art Lens 2.8/32 Photo par Elisa Parrino

Personne ne prêtait vraiment attention à notre appareil, scénario idéal pour un photographe cherchant des sujets spontanés qui créent de superbes images. Lorsque les personnes autour de vous sont à l'aise et ne se sentent pas traquées par un appareil photo, c'est le contexte idéal pour documenter la vie nocturne, et cet objectif en est l'outil parfait.
Certes, celui-ci nécessitera un peu d'entraînement concernant la mise au point. Les appareils numériques offrent un outil de loupe pour vous aider à obtenir la mise au point juste là où vous en avez besoin. Cependant, au milieu de la piste de danse et avec des gens en mouvement, il n'est pas toujours évident d'effectuer la mise au point au bon endroit. C'est en forgeant qu'on devient forgeron !

Photographié avec un Lomo LC-A MINITAR-1 Art Lens 2.8/32 Photo par Elisa Parrino

Photographier dans des conditions de faible luminosité signifie que tu utiliseras probablement une ouverture large pour éviter d'augmenter trop le réglage ISO. C'est là que la distorsion de l'objectif ajoute du caractère aux photos : grâce aux coins déformés, elle aide à retranscrire une ambiance et ajoute des éléments supplémentaires aidant à raconter une histoire.

Lomogon 2.5/32

Les deux objectifs partagent la même distance focale. Alors que le Minitar présente une forte aberration dans les coins, le Lomogon 2.5/32 est un objectif plus classique même à f/2.8, permettant autant de lumière que possible sans distorsion des coins. Les couleurs saturées de l'objectif multicouche rehaussent l'ambiance nocturne avec des tonalités vives qui vous remémorent les moments de plaisir passés avec vos amis.

Photographié avec un Lomogon 2.5/32 Art Lens Photo par Elisa Parrino

Cet objectif est assez compact par rapport à d'autres sur le marché, mais pas aussi léger que le Minitar. L'ouverture à baïonnette vous oblige à rester vigilant. Le switching est facile à gérer lorsque vous voulez être rapide : avec de la pratique et du temps, vous serez suffisamment à l'aise pour l'effectuer dans la bonne direction dès le premier essai.

Photographié avec un Lomogon 2.5/32 Art Lens Photo par Elisa Parrino

Ces deux objectifs artistiques peuvent apporter quelque chose d'unique à n'importe quel photographe. Une fois que tu as décidé de ce que tu veux photographier, choisir le bon outil qui t'aidera à donner vie à ta vision sera plus simple. Ces objectifs ne te décevront pas et seront des compagnons fidèles du crépuscule jusqu'à l'aube, pour que chaque heure puisse être la bonne.


Quel est ton objectif 32mm préféré, le Minitar ou le Lomogon ?

écrit par eparrino le 2023-12-15 dans #équipement

Les articles les plus captivants