Caroline Ruffault et le Petzval 55 mm f/1.7 MKII : Bokeh Marin

Après nous avoir fait voyager sur les terres des amérindiens avec sa série Pieds nus sur la terre sacrée photographiée avec la pellicule B&W 100 35 mm Potsdam Kino, la photographe Caroline Ruffault nous embarque aujourd'hui à Saint-Malo. L'occasion de respirer un peu d'air frais et marin en regardant ses photos sublimées du caractéristique bokeh tourbillonnant de notre nouvel Objectif Artistique New Petzval 55 mm f/1.7 MKII Bokeh Control.


Hello Caroline, pourrais-tu présenter à la Communauté Lomography ?

Je suis photographe, j’habite au bord de la mer. Je m’intéresse à la nature et aux représentations des femmes dans les images.
J’aime les portraits, tremper mes pellicules avant de les utiliser et ouvrir mon appareil en plein milieu du film.

Pourquoi fais-tu de la photographie ?

En y réfléchissant, il y a deux choses qui m’ont amenée à être photographe. D’un côté le club photo de mon collège, la photographie argentique et le labo et puis un déménagement à Austin au Texas. J’avais besoin de donner du sens au monde qui m’entourait et c’est passé par la photo.

Photo prise par Caroline Ruffault avec le New Petzval 55 mm f/1.7 MKII Bokeh Control et un Sony Alpha 7.

Peux-tu nous parler de ton projet Shegazes ?

Shegazes est un art zine sur la représentation des femmes.
Suite à un shooting pour une marque de vêtement, je me suis rappelée un essai de Laura Mulvey : Plaisir visuel et cinéma narratif.
Elle décrit comment les femmes dans le cinéma narratif, finalement pratiquement le seul cinéma que l’on connaît aujourd’hui, sont traitées uniquement comme objet de plaisir visuel pour le spectateur masculin.
En tant que femme, nous avons grandi en regardant des films fait par les hommes et à travers le mécanisme d'identification qu'utilise le cinéma pour que le spectateur s'identifie au personnage principal, les femmes se retrouvent souvent dans la position de regarder les autres femmes à travers le regard d'un homme, soit le regard du réalisateur, soit le regard du protagoniste masculin.
Inconsciemment les femmes recréent les clichés avec lesquelles elles ont grandi et qui les enferment dans le même rôle.
A partir de là, dès que je prenais une femme en photo, je me suis mise à me poser la question de ce que je montrais et j'ai pris conscience de la dimension politique de chaque photo.
Une fois cette série terminée, j'ai eu envie d'aller plus loin et d'emmener d'autres gens avec moi.
Regrouper le travail d'artistes qui proposent une vision différente des femmes, me semblait la bonne idée pour continuer cette réflexion.

Photos prises par Caroline Ruffault avec le New Petzval 55 mm f/1.7 MKII Bokeh Control et un Sony Alpha 7.

Quelles sont tes sources d’inspiration ?

Un film, un livre, mes rêves, la nature, d’autres artistes.
J’ai découvert il y a peu de temps le travail de César Manrique et plus particulièrement son travail autour de la nature à Lanzarote. Il s’est battu pour préserver son île des promoteurs immobiliers, il a créé des lieux intégrés à la nature et aux volcans absolument incroyables. Découvrir son travail m’a beaucoup inspiré.

Si tu devais décrire ton univers et tes photos en cinq mots, quels seraient-ils ?

Nature, femme, poésie, rêve, mystique.

Quelles ont été tes premières impressions en découvrant le New Petzval 55 mm f/1.7 MKII Bokeh Control ?

J’étais très curieuse de l’essayer, d’abord il est très beau et puis il a cette bague pour intensifier l’effet bokeh très intrigante au début.
Il m’a fallu plus de temps pour savoir utiliser l'appareil Sony que je ne connaissais pas.

Peux-tu nous parler de la série que tu as réalisée avec l’objectif ?

J’habite à la mer, je suis partie un après-midi l’essayer dans les dunes, j’avais envie de raconter un petit morceau d’été, quand le temps est plus long.

Photos prises par Caroline Ruffault avec le New Petzval 55 mm f/1.7 MKII Bokeh Control et un Sony Alpha 7.

Quels conseils donnerais-tu à une personne qui utiliserait le Petzval 55 mm pour la première fois ?

Je le trouve intéressant pour faire des portraits mais aussi pour mettre l’accent sur un détail. Il dirige le regard et je m’imagine très bien l’utiliser au milieu d’une série pour un gros plan ou pour signifier un sentiment onirique.

Une actualité dont tu aimerais nous parler ?

Il y a un nouvel appel à participation pour le numéro 4 du zine Shegazes. Le thème est le corps féminin et la censure et je veux parler et montrer tout ce que peuvent faire les artistes et les photographes pour dépasser cette censure du téton et continuer à poster leurs photos.


Retrouvez Caroline Ruffault sur son Site Internet et son Instagram. N'hésitez pas à envoyer vos contributions au magazine Shegazes à cette adresse contact[a]shegazes.com, pour plus d'informations rendez-vous sur le site et l' Instagram du magazine.

écrit par florinegarcin le 2019-08-08 dans #équipement #people #caroline-ruffault #petzval-55-mm

New Petzval 55mm f/1.7 MKII Bokeh Control

Le New Petzval 55 mm f/1.7 est le tout premier Objectif Artistique de Lomography spécialement conçu pour les appareils photo hybrides. Le Petzval 55 mm f/1.7 a système optique de qualité, un design élégant et un système de contrôle de bokeh meilleur que jamais. Nous avons ajouté une bague de mise au point lisse et un diaphragme sans butée, ce qui en fait un outil idéal pour la vidéo. Le Petzval 55 mm f/1.7 est encore plus polyvalent que ses prédécesseurs !

Les articles les plus captivants