Community Amigo : Chloe Coislier

2017-03-31 1

Nom : Chloé Coislier
Lomohome : @chloemichele
Ville : Épinay-sur-Orge
Age : 24 ans

Salut ! Est-ce que tu peux nous en dire un peu plus sur toi ?

Salut ! Je suis inextricablement attirée par la mer, le psychédélique, les corps et la matière des couleurs. La photographie est mon moyen d'expression depuis 7 ans et la pratique de l'argentique, tout particulièrement, me permets de travailler toute la plasticité photographique.

Depuis combien de temps es-tu Lomographe ?

Je me considère Lomographe depuis qu'un "accident" m'est arrivé. Une fuite de lumière est survenue sur la pellicule que je travaillais, ce n'était pas voulu et j'ai été très contrariée. Puis grâce à mon petit ami, j'ai pris du recul et je les ai regardé avec un regard neuf. Je me suis alors intéressée aux erreurs dans l'art, j'ai lu Fautographie de Clément Chéroux et j'ai découvert l'univers lomographique, la légèreté et le non conventionnel.

Quels sont les appareils photo que tu possèdes ?

Je suis complètement accro aux appareils photos, autant pour la beauté de l'objet que pour découvrir de nouvelles façons de shooter. Je commence à en avoir une belle collection : Canon AE-1, Canon AE-1 Program, Canon EOS100, Praktica MTL3, Zenit-E, Agfa synchro box, Flexaret II, Balda, Kodak instamatic 314, Kodak retina S1, mini camera Sports 35, ColorSplash, Diana multi Pinhole, Holga Stereo, Polaroid 104, Instax mini 90, Polaroid Spectra.

Peux-tu nous raconter ton expérience avec eux ?

C'est avec le Flexaret II que j'ai eu ces fameuses fuites de lumières, mais c'est avec mes Canons que j'ai le plus d'affinité. J'aime beaucoup shooter avec mon grand angle 28mm, f/2,8, qui me permet de créer un vaste univers au bord de la déformation.

Quel est ton appareil Lomography préféré ? Pourquoi ?

L'appareil Lomography pour lequel j'ai eu un coup de cœur est le ColorSplash. C'est le parfait mélange de technique et d'émotions que je recherche lors de mes shoots. J'ai aimé jouer avec les gélatines de couleurs des flashs, les visions fantasmagorique de la nuit, de la fête et de la nature lorsque je l'avais emmené à mes vacances entre amis.

A ton avis, pourquoi on continue de faire de l’argentique ?

Nous sommes des êtres têtus, manuels et sensibles. Nous aimons fabriquer, créer, inventer la matière, et nous aimons y arriver. Nous ne pouvons laisser la technologie s'occuper de notre sensibilité, de nos émotions et de notre imagination. L'argentique reste pour moi, une jolie manière de capturer des réels, de jouer avec le regard mais aussi tous les autres sens.

Quels sont les sujets que tu aimes photographier ?

J'aime photographier les corps, gracieux, étranges et absents. J'aime les photographier dans la nature ou dans la ville. J'aime l'océan et les fleurs mais aussi les ombres, les fantômes et l'inquiétant.

Tu peux nous parler des photos que tu as choisi de nous montrer ?

J'ai fait une sélection hétérogène et la plus représentative de la multiplicité de mes recherches plastiques :

Acid Mountains

Acid Mountains est une de mes premières soupe de film et dont je suis très fière. La détérioration a crée cet aspect psychédélique et évanescent qui m'a permis de retranscrire se souvenir fuyant et pétillant.

• • •

Autoportrait

Cette photographie est un autoportrait. La détérioration chimique, bien plus poussée qu'Acid Mountains à travaillé au cœur même de la chimie argentique. Je m'y retrouve, dans la complexité des formes, des matières et des couleurs, c'est pour cela que je l'ai nommé Autoportrait et qu'une série en a découlé. Elle est un autoportrait auratique.

• • •

La série oubliée

Cette photographie a été détériorée en post-développement. C'est une façon différente de travailler la matière. La disparition est plus présente, l'atmosphère se fait plus sombre, plus mortuaire. Elle fait partie d'une série sur l'oubli, se sentiment de désarroi qui peut nous prendre lorsque nous nous rendons compte, qu'à jamais, quelque chose s'efface.

• • •

Symbiose

Dans cette recherche argentique je me suis concentrée sur la réapparition des souvenirs, leurs morcellements au fond de nous, au travers de la fragmentation du temps. Ce temps, que la photographie est capable de capturer, de figer, j'ai voulu le laisser libre, le prendre dans son envol, dans sa dé-compositon.

• • •

Psychedelic Woods

Je voulais vous présenter cette photo que j'ai shootée avec la LomoChrome Purple, qui fait partie avec la LomoChrome Turquoise, de mes pellicules préférées. J'adore ce changement de couleurs que tu peux travailler en flirtant avec l'iso, en poussant plus ou moins ta pellicule. Elle permet de travailler un univers simplement et harmonieusement.

• • •

Psychedelic Woods

Cette dernière photo, issue de la même pellicule que la précédente a été travaillée avec des filtres, afin de créer une distorsion et un étourdissement dans la lecture de la série Psychedelic Woods. C'est un peu l'histoire d'Alice qui mange beaucoup trop de bonbons et qui se perd dans les méandres de son imagination.

Des LomoHomes que tu aimes suivre ?

J'aime beacoup la série Winter Forest de MASHOI, les Baby's first film soup de UGLYDARLING, Peach Dream de ROSETOES, Winter Walk de MOERKRUM, EBS Purple et Experimental development de LAFILLEDEER, ainsi que les photographies de POLINA WASHINGTON .

Ces photographes ont tous une sensibilité et une identité photographique qui me touchent.

écrit par Maria Teresa Neira le 2017-03-31 dans

Un commentaire

  1. lafilledeer
    lafilledeer ·

    Oh, merci @chloemichele ! Cela fait longtemps que je suis ton univers via IG.

Les articles les plus captivants

  • Chloé Vollmer-Lo : escale sur l'île de Lanzarote avec la pellicule argentique Lomochrome Turquoise

    écrit par mpflawer le 2017-02-13 dans
    Chloé Vollmer-Lo : escale sur l'île de Lanzarote avec la pellicule argentique Lomochrome Turquoise

    Chloé Vollmer-Lo nous entraîne sur l'île de Lanzarote, une destination qu'elle connaît bien puisque la photographe sillonne cet endroit magique près de deux fois par an depuis 5 ans. Si cet endroit n'a plus de secret pour elle, il continue de l'émerveiller et de constituer un espace d'entre-deux où fleurissent différentes atmosphères parfois radicalement opposées...Dans ses bagages, Chloé avait emporté cette fois-ci son cher appareil argentique Fed5B chargé d'une pellicule Lomochrome Turquoise. Elle partage avec nous ses souvenirs et bien sûr ses photos !

    2017-02-13
  • L'univers stellaire de Eleonore Wismes capturé au Daguerreotype Achromat

    écrit par Maria Teresa Neira le 2017-05-06 dans
    L'univers stellaire de Eleonore Wismes capturé au Daguerreotype Achromat

    L’univers de notre nouvelle Lomo Amigo Eleonore Wismes est onirique, stellaire, délicat. C’est un voyage dans des espaces ouverts, des scènes épurées, des paysages magiques. C’est une célébration de la beauté de la jeunesse, couronnée d’étoiles, d’arcs-en-cieux d’aquarelle et de paillettes. Capturée avec le Daguerreotype Achromat, cette série nous plonge dans le monde enchanté d’Eleonore.

    2017-05-06
  • Errance en Corée du Sud avec Julien Mauve et le Petzval 58

    écrit par lomographyfrance le 2017-09-22 dans
    Errance en Corée du Sud avec Julien Mauve et le Petzval 58

    Julien Mauve est un photographe qui nous plonge en un instant dans un univers tantôt crépusculaire, souvent empreint d'une certaine nostalgie, dans les étoiles ou dans des mondes utopiques. Le silence, la vacuité, l'obscurité et la solitude éclairent ses expérimentations photographiques.

    2017-09-22
  • Shop News

    Washi Z 400/135 BW Film, 24 exp

     Washi Z 400/135 BW Film, 24 exp

    Cette pellicule noir et blanc panchromatique proche de l'infrarouge vous permet d'obtenir d'étonnantes photos monochromatiques.

  • L'homme mystérieux du Ministère et la démolition du Vieux Montréal

    écrit par lomographymagazine le 2017-05-14 dans #people
    L'homme mystérieux du Ministère et la démolition du Vieux Montréal

    Aujourd'hui, nous vous proposons de découvrir des photos d'archives très intrigantes. Dans ces images à la fois banales et énigmatiques, la figure mystérieuse d'un homme tenant un écriteau apparait de manière récurrente aux côtés des habitants d'un quartier de Montréal en pleine restructuration urbaine...

    2
  • Solène Ballesta : entre peinture et photographie

    écrit par mpflawer le 2017-04-05 dans
    Solène Ballesta : entre peinture et photographie

    Comme l'a dit un jour Jean-Auguste-Dominique Ingres : "la photographie, c'est mieux qu'un dessin, mais il de faut pas le dire." Et ce n'est pas cette série qui va le contredire... Avec cette nouvelle série, la photographe Solène Ballesta nous plonge dans un univers féminin aux inspirations nippones. Avec le Daguerreotype Achromat, elle nous livre une série de "tableaux photographiques" où se mélangent les genres artistiques pour un résultat doux et pictural.

    4
  • Entretien avec la photographe Kamila Stanley

    écrit par mpflawer le 2017-02-17 dans #culture #news #people
    Entretien avec la photographe Kamila Stanley

    Tombée dans la photographie argentique pendant son adolescence, Kamila s'est construit un univers photographique unique. Ses photos aux tonalités acides et aux néons tranchants témoignent d'un monde en transition, d'une jeunesse "patchwork" hybride et désorientée. Nous avons eu la chance d'échanger quelques mots avec elle.

    4
  • Shop News

    Appareil instantané Lomo'Instant Milano

    Appareil instantané Lomo'Instant Milano

    Lomography présente le nouvel appareil instantané Lomo’Instant Milano, une édition inspirée par la capitale italienne de la mode qui mélange style et créativité.

  • Community Amigo : nicolaslorre

    écrit par Théo Depoix-Tuikalepa le 2016-11-16 dans
    Community Amigo : nicolaslorre

    Ses photos délicates et empreintes d'une certaine poésie nous avaient touché. Découvrez-en plus sur @nicloaslorre et son univers photographique !

    2016-11-16 1
  • Marta Bevacqua : le LC-Wide et la magie du vent

    écrit par mpflawer le 2017-02-06 dans
    Marta Bevacqua : le LC-Wide et la magie du vent

    Marta a un univers unique. A chaque cliché, la photographe nous transporte dans un monde de possibles. Portes ouvertes à de multiples aventures où se croisent des silhouettes féminines et fragiles, ses photos au LC-Wide ne font pas exception. C'est dans le cadre d'un projet édito pour le magazine The Grey Attic que Marta a réalisé cette série intitulée Follow The Wind. Elle revient sur le magazine nous en parler.

    2017-02-06 8
  • Réflexions sur le temps qui passe : la magie du sténopé

    écrit par mpflawer le 2016-11-18 dans
    Réflexions sur le temps qui passe : la magie du sténopé

    "Le temps court et s'écoule et notre mort seule arrive à le rattraper. La photographie est un couperet qui dans l'éternité saisit l'instant qui l'a éblouie", Henri Cartier Bresson. Le médium photographique constitue un rempart au temps qui passe. Chaque brique est un souvenir et au fur et à mesure que nous voyons la vie défiler devant notre objectif, nous construisons notre passé en collectionnant des images de notre vécu. Le sténopé avec ses temps de pose longs tend à s'imposer comme le moyen ultime de capturer le mouvement du temps qui passe. Expérimentale, artistique, cette discipline nous fascine autant que vous et c'est pourquoi nous avions envie de vous proposer une petite galerie de photos réalisées par les membres de la communauté.

    2016-11-18
  • Shop News

    LomoKino

    LomoKino

    Découvrez le LomoKino : oubliez les règles établies et réalisez vos propres petits films ! Vous pouvez shooter jusqu'à 144 images sur n'importe quelle pellicule 35mm. Désormais disponible à un prix très spécial jusqu'à la rupture des stocks !

  • Agathe Savonet et le LC-A+

    écrit par lomographyfrance le 2017-06-08 dans
    Agathe Savonet et le LC-A+

    Agathe Savonet, active membre de notre communauté, Lomo aficionada, possède un LC-Wide et le mythique LC-A russe. Nous sommes revenus vers elle à l'occasion de l'anniversaire du LC-A, pour partager ses photos et son expérience avec cet appareil.

    2017-06-08 2
  • Hélène Virion et l'histoire du Petzval : renaissance d'un mythe

    écrit par mpflawer le 2017-01-24 dans #culture #news #people
    Hélène Virion et l'histoire du Petzval : renaissance d'un mythe

    Nous avons eu la chance de croiser le chemin de la chercheuse et photographe plasticienne Hélène Virion l'année dernière. Depuis près d'une dizaine d'années maintenant, Hélène se consacre à la recherche pratique et théorique en photographie et elle a notamment mené des recherches sur l'objectif mythique Petzval. Nous voulions en savoir plus sur ses recherches, sur le pourquoi du comment et partager avec vous son univers. La suite dans l'article...

  • Premières Impressions sur le Lomo'Instant Square : Audrey Kwok

    écrit par crissyrobles le 2017-09-27 dans #people
    Premières Impressions sur le Lomo'Instant Square : Audrey Kwok

    Notre lomoamigo de Singapour, Audrey Kwok, est de retour sur notre magazine avec son esthétique bien particulière et ses photos prises avec le Lomo'Instant Square.

    2017-09-27