Community Amigo : Guillaume Savoye (mkb)

2

Mkb est un Lomographe qui aime faire de la street photographie ! Il emporte son Holga partout avec lui de Hong-Kong à l’ouest américain pour notre plus grand plaisir !

Nom : Guillaume Savoye
LomoHome: mkb
Ville: Paris
Âge: Christique

Hey ! Est-ce que tu peux nous en dire un peu plus sur toi ?

Hey ! Je m’appelle Guillaume, je suis designer dans une boite de hi-tech parisienne spécialisée dans les drones… totalement contradictoire avec le fait de faire de la photo argentique !

Depuis combien de temps es-tu Lomographe ?

J’ai commencé en 2009…Ma sœur m’avait parlé pendant un long voyage en train de ces appareils photos un peu old school venus de Chine et de Russie. J’ai acheté mon premier Holga sur ebay quelques jours plus tard (pas de Lomoshop en France à l’époque) et j’ai tout de suite choppé le virus de la Lomographie et de l’argentique.

Quels sont les appareils photo que tu as ?

Un Holga donc. J’ai acheté ensuite un LC-A, que j’ai complété par un paquet d’accessoires au fil du temps. J’ai fini par franchement m’embourgeoiser il y a quelques mois avec l’acquisition d’un Contax G2. J’ai toujours aussi, au fond d’un placard, un Polaroid d’époque et un vieux Smena qui n’a jamais fonctionné mais dont j’adore la conception et le design soviet suprem. Je réfléchis depuis peu à investir dans un Ricoh GR pour mon prochain voyage à Cuba…un numérique, la honte !

Peux-tu nous raconter ton expérience avec ces appareils photo ?

Je continue à utiliser mon Holga très régulièrement. Il a bien vécu maintenant et j’ai dû lui administrer pas mal de réparations maison. Mais je suis toujours bluffé, autant par le côté ludique de son utilisation que par la qualité du résultat final. Mon LC-A squatte un peu plus les tiroirs ces derniers temps mais j’ai beaucoup expérimenté avec le : traitement croisé, double exposition, colorflash, fisheye…avec tous ses accessoires et son format compact, ça a vraiment été l’appareil idéal pour débuter. Le Contax nécessite forcément une approche plus pro en comparaison… mais la qualité finale est juste hallucinante.

Quel est ton appareil Lomography préféré ? Et pourquoi ?

J’emporte encore mon Holga partout avec moi. C’est le même depuis des années et j’ai fait tellement de kilomètres avec ! Il est facile à transporter, à utiliser, à réparer… J’ai dû le démonter des dizaines de fois, je l’ai customisé, j’ai essayé de l’améliorer… c’est un vrai jouet, et pourtant, à chaque fois que je scanne une pellicule, je suis scotché par le rendu qu’il donne.

A ton avis, pourquoi on continue de faire de l’argentique ?

Bon d’abord en tant que designer il y a le rapport à l’objet, à l’appareil photo en lui-même. Que ce soit une toy camera ou un appareil super élaboré, je trouve ça juste magique tout le processus et le mécanisme derrière une photo. C’est vraiment du concret en comparaison du numérique, le grain en plus. En fait ça ressemble un peu à l’histoire du vinyle versus un morceau acheté sur iTunes. Ensuite j’adore le timing beaucoup plus long imposé par l’argentique. Je suis souvent plus excité en allant déposer mes pellicules et chercher mes tirages qu’au moment de prendre la photo. Tu te remémores cette photo géniale que tu pensais avoir pris et c’est en fait une autre qui rend quelque chose de bien plus intéressant. Entre la prise de vue, le développement, le scanne, éventuellement les retouches, c’est une succession d’étapes un peu hasardeuses qui aboutit parfois à une photo qui te plait.

Quels sont les endroits que tu aimes photographier ?

Hong-Kong, forcément. J’y séjourne pour mon boulot quasiment un mois par an depuis une dizaine d’année et j’y ai pris la majorité de mes photos. Même si les conditions météos sont rarement idéales, cette ville continue de me fasciner et j’y retrouve à chaque fois l’envie de tout prendre en photo. Dans un style complétement opposé, j’adore la lumière de l’ouest américain, les jeux d’ombres au milieu des grattes ciels, la couleur dorée des déserts en mode road trip… le stéréotype parfait ! Et puis un ciel de tempête en Bretagne bien sûr. En fait, le seul endroit où j’ai du mal à prendre des photos, c’est Paris… mais j’y travaille ! Je prévois depuis longtemps une série dans le coin du Front de Seine. A suivre.

Peux-tu nous parler un peu des photos que tu as choisies de nous montrer ?

J’ai la chance de pas mal voyager, alors il y a des photos d’un peu partout, souvent en mode street photo. Je m’attache avant tout à l’aspect graphique des compositions, en jouant avec le cadrage, la lumière, les couleurs…tout en restant réaliste. J’essaye de saisir l’instant, quitte à ne pas être parfait techniquement. J’ai choisi aussi bien des photos issues de mes tous premiers rouleaux à Hong-Kong que des derniers aux États-Unis et au Canada. C’est un bon résumé, j’espère.

Peux-tu nous recommander des LomoHomes que tu aimes suivre ?

Il y en a tellement : derekwoods, lomokev, why-yu, rik041, elvismartinezsmith, aka_papu, ccwu, darkman66, -a-l-b-e-r-t-o--, dudizm, pussylove, -alia--, bccbarbosa, artichekt, grad, cc-in-paris, suizidekid, adamo-75, corzh, jillpossible Je visite très souvent la sélection de photos pour voir des styles différents et découvrir de nouveaux talents. La communauté qui tourne autour du Lomo garde un côté pas trop geek et sans prise de tête, et ça me correspond assez.

Merci !

2015-08-20 #people #lifestyle #holga #lomoamigo #lomographe #communityamigos #mkb

Les articles les plus captivants