Premières impressions sur le Diana Instant Square : Marta Bevacqua

Habituée des shoots inspirés par la mode, des portraits délicats, Marta Bevacqua sait également s'aventurer comme elle a pu le faire dans les îles Svalbard avec le Lomo'Instant Square. Ici, elle nous présente une série qui se focalise sur un sujet inhabituel : les pigeons. Pour ceux qui vivent dans la capitale française, ces petits animaux volatiles sont devenus une norme dans le paysage urbain. Découvrez son travail réalisé avec le Diana Instant Square et ses premières impressions sur l'appareil !

Bonjour Marta ! Nous sommes ravis de t’accueillir une nouvelle fois dans le magazine. Que représente pour toi l’argentique ?

Une expérimentation, un challenge. L'argentique est plus compliqué selon moi, en comparant avec le numérique, mais le résultat est tellement beau que ça vaut toujours le coup de faire des nouveaux projets en argentique.

Le Diana Instant Square que nous t’avons prêté est inspiré de l’appareil iconique Diana. Avais-tu déjà utilisé le Diana auparavant ?

Oui, un Diana classique. C’était il y a des années, quand j'ai pas mal expérimenté avec la Holga aussi. J'ai toujours aimé les deux.

Apprécies-tu travailler en instantané ? Quelle a été ta réaction en découvrant le Diana Instant Square ?

Oui, énormément. L’émotion de voir la photo sortir et l'attente de découvrir le résultat est très satisfaisant. J'ai eu une belle réaction en découvrant le Diana Instant Square, même si j'avoue que c'est pas évident dans certaines situations lumineuses qui ne sont pas toujours avantageuses.

Par le passé, tu as réalisé une série avec notre Lomo’Instant Square dans l’archipel du Svalbard. A ton avis, quelles sont les différences principales entre le Diana Instant Square et le Lomo’Instant Square ?

Le vignettage du Diana Instant Square est plus marqué, du coup il faut faire un petit peu plus attention au sujet, à la lumière, etc. Sur des photos prises à l'ombre, je pense que les photos du Diana deviennent un peu plus désaturées et l'effet Lomo reste quand même coloré. Mais en plein soleil ou une forte lumière, la Diana a des couleurs sublimes.
Franchement c'est difficile de choisir entre les deux.

Nous retrouvons des pigeons sur la plupart des photos. Quelle histoire voudrais-tu raconter à travers ces images ?

Je voulais raconter une histoire sur Paris, mais vu d'une autre perspective. Je voulais des endroits connus, mais avec un élément que nous ne remarquons pas forcément, mais qui sont toujours là. Voilà, les pigeons.

Ces oiseaux étant rapides, quelle fonctionnalité du Diana Instant Square t’a permis de capturer leur présence au mieux ?

Je n'ai pas utilisé le flash, pour garder quand même l'effet de mouvement, et une ouverture assez fermée (quand c'est possible) pour avoir une belle netteté qui met en valeur le lieu.

As-tu des conseils concernant l’utilisation du Diana Instant Square ?

Jeter les 3-4 premières photos pour faire des essais quand il y a pas de soleil direct.

Enfin, quels sont tes projets à venir ?

Je travaille sur un projet vidéo pour le moment.


N'hésitez pas à suivre le travail de Marta via son profil Instagram, sa page Facebook ou son site web.


Suite au succès du Kickstarter, le Diana Instant Square est désormais disponible en précommande en ligne.

2018-08-06

Les articles les plus captivants