Les doubles expositions envoûtantes et oniriques de Julien Boutet

Le photographe Julien Boutet, aussi connu comme @jb93 sur sa LomoHome, a commencé la photographie argentique grâce à son père qui était lui aussi un passionné. Il a pratiqué la photographie numérique pendant un moment puis s'est à nouveau tourné vers l’argentique, ce qui lui a permis de trouver un style qu’il continue de développer.

Nous lui avons posé quelques questions sur ses créations et avons été ravis de découvrir son approche philosophique de la photographie ! En regardant sa LomoHome, vous serez immédiatement séduit par ses clichés, notamment par ses doubles expositions qui sont au cœur de son travail et qu’il décrit comme “oniriques”.

Crédits: jb93

Pourrais-tu nous parler un peu de toi, et de ton parcours dans la photographie argentique ?

J'ai commencé la photographie à environ 10 ans, mon père était un passionné de photographie argentique et il m'avait offert un appareil automatique en format 110. J'ai encore mes premiers clichés en noir et blanc que je regarde aujourd’hui avec beaucoup d'émotion. Je me souviens encore du plaisir que j’ai ressenti en faisant mes premiers cadrages et en appuyant sur l'obturateur ! J'ai toujours su au fond de moi que j'avais une connexion spéciale avec la photographie, mais ce n'est que récemment que mon aventure photographique a pris un tournant artistique.

En 2012, j'ai renoué avec l'argentique avec une grande soif d'expérimentation après une courte pause liée à l’avènement du numérique. J'ai tout appris, ou presque, par moi-même, mise à part pour les tirages argentiques que j'ai pratiqués pendant deux ans dans un laboratoire associatif. Cette expérience m'a beaucoup aidé, surtout à mieux comprendre les fondamentaux de la photographie : l'exposition, la lumière, le contraste, etc.

Crédits: jb93

Ce que j'aime dans l'argentique c'est que les possibilités d'exploration sont bien plus nombreuses qu’en photographie numérique ; entre le choix de l'appareil, les formats, la pellicule, le choix du processus de développement, l'impression et les possibilités d'édition des images après leur numérisation.

Pour moi, l'argentique a un côté organique qui le relie au monde vivant, à sa force ainsi qu'à sa fragilité et aussi à la notion de hasard qui, à mon avis, est un composant essentiel de la photographie argentique.

Quels appareils photos ou pellicules aimes-tu utiliser en ce moment ?

J'ai expérimenté avec beaucoup d'appareils, reflex, automatiques et même le sténopé. Mais aujourd’hui j'utilise surtout le Lomo LC-A+ et et un Canon A1 puisqu'ils ont tous les deux une fonction exposition multiple. La double exposition a été au cœur de ma pratique photographique depuis le premier confinement en 2020. 2020. En ce qui concerne les films, j'aime tester de nouveaux films, mais je n'ai pas de pellicule préférée.

Crédits: jb93

Grâce aux équipes de Lomography France, j'ai eu l'occasion de tester le Splitzer sur mon Lomo LC-A+. Ce fut une expérience vraiment jubilatoire, je me suis beaucoup
amusé avec cet accessoire au grand potentiel narratif.

Comme vous l'avez sûrement compris, je suis un grand fan de Lomography qui, à mon sens, est beaucoup plus qu'une simple marque. Lomography incarne et promeut une vision contemporaine de l'argentique fondée sur le plaisir, l’expérimentation et la créativité.

Tes photos en double exposition sont vraiment fascinantes. Quel est ton secret pour les faire ? Est-ce que tu as une idée en tête avant de photographier ou tu préfères expérimenter au fur et à mesure ?

J'ai commencé à expérimenter avec les doubles expositions pendant le premier confinement. Pour échapper à la monotonie du quotidien et à un territoire réduit à peau de chagrin, j'ai imaginé un voyage photographique en créant des mirages avec les paysages de mon quotidien. Découvrir les images a été une réelle révélation pour moi. À travers la double exposition j'ai pu trouver un style, un propos et une direction artistique.

Tout cela a donné lieu à plusieurs projets artistiques, dont une série de trois expositions, dont la dernière se tiendra à la fin de l'année dans une galerie hors les murs du centre d'art contemporain de Montreuil, où je vis actuellement.

Crédits: jb93

Ma pratique de la surimpression s'est améliorée avec le temps. Au début, je procédais de manière assez instinctive et improvisée, maintenant j'ai généralement une idée assez précise de ce que je veux obtenir lorsque je photographie. Je note mes idées dans un cahier et je prévois à l'avance leur réalisation technique.

Malgré tout, il est toujours important, je pense, de garder une part d'improvisation, les meilleures images naissent souvent dans la spontanéité et le moment présent.

Crédits: jb93

As-tu une photo préférée et peux-tu partager l'histoire qui se cache derrière ?

Je pense que cette image est assez emblématique de mon travail photographique actuel. Je l'ai faite en deux étapes, d’abord en photographiant le ciel et des arbres en contre plongée à la tombée de la nuit. À ce moment-là je ne savais toujours pas ce que je l’allais superposer dans ma composition.

Un peu plus tard dans soirée j'ai vu ma fille qui somnolais sur le canapé. J'ai immédiatement imaginé le rendu final en la photographiant en gros-plan légèrement flouté pour la placer comme enveloppée dans les nuages au centre de mon image. Quand j'ai vu le résultat final je fus émerveillé et cela m’a conforté dans l’idée de
poursuivre ma série onirique.

Crédits: jb93

As-tu des conseils à donner aux débutants qui veulent s'aventurer dans la double exposition ?

Il faut être patient et accepter d'apprendre par l’échec pour réaliser des bonnes doubles expositions. Le caractère aléatoire de la double exposition est ce qui fait toute sa beauté. En outre, le choix du lieu est crucial. Je conseil de commencer dans un parc où l'on peut trouver différentes textures végétales pour les superpositions.

Une dernière chose, choisir une pellicule en noir et blanc peut être judicieux car il permet de s'affranchir des contraintes liées à l'accord des couleurs entre les deux prises de vue. Le résultat final est donc souvent plus satisfaisant qu'avec un film couleur.


Merci beaucoup à @jb93 d'avoir partagé ses photos, son parcours photographique et des conseils ! Félicitations et nous te souhaitons bonne chance pour tes expositions !

Pour voir plus de photos créées par Julien rendez-vous sur sa LomoHome. Nous espérons que cette interview vous a donné envie de regarder votre environnement sous une nouvelle perspective. Continuez à photographier et à partager vos expériences avec nous !

écrit par sylvann le 2022-08-03 dans #people #lieux

Les articles les plus captivants