Matthieu Quatravaux à l'Opéra Comique

Suite à notre appel à candidatures lancé en partenariat avec le Théâtre National de l'Opéra Comique et Wipplay, six photographes ont pu profiter d'un accès inédit à l'Opéra Comique à Paris. Le photographe Matthieu Quatravaux a été l'un des photographes sélectionnés pour cette après-midi photo argentique. Il a choisi d'utiliser la pellicule Lomography Color Negative 800 ISO 120 et de mettre en scène le danseur quiet.hun. Dans cet article, il revient sur son expérience et vous fait découvrir l'Opéra Comique à travers son regard.

Photographies prises par Matthieu Quatravaux avec la pellicule Lomography Color Negative 800 ISO 120. Modèle : quiet.hun.

Pourrais-tu te présenter aux lectrices et lecteurs du Magazine Lomography ?

Bonjour, je suis Matthieu Quatravaux, actuellement étudiant mais passionné de photo depuis un peu plus de dix ans. Je me suis mis à l’argentique au même moment que je me suis mis aux portraits, il y a environ 5/6 ans. Depuis, j’essaie de donner un aspect « mode » à mes images tout en suivant des compositions assez symétriques et utilisant des formes pour cadrer mes sujets dans leur environnement. Je shoote maintenant avec un Hasselblad 503CX avec soit un 50 mm soit un 80 mm, appareil que j’associe souvent à un flash dont je mesure la lumière avec mon Sekonic L-508 Zoom Master.

Photographie prise par Matthieu Quatravaux avec la pellicule Lomography Color Negative 800 ISO 120. Modèle : quiet.hun.

Que représente l’Opéra Comique pour toi et pourquoi as-tu décidé d’envoyer ta candidature pour ce projet ?

L’Opéra Comique représente un lieu de liberté artistique, surtout dédié aux mouvements et à la musique. Ici je voulais lier ma passion pour la danse, à ma passion pour la photo en invitant un danseur pour mettre en scène le dynamisme de ses mouvements dans un lieu inspirant pour cette forme d’art. J’ai fait plusieurs années de danse, et avant que la photo ne prenne le dessus, je ne pensais qu’à la danse (hip-hop/breakdance). Cependant je n’ai que rarement mêlé mes deux passions et c’était donc l’occasion d’enfin me donner une raison de le faire.

Photographies prises par Matthieu Quatravaux avec la pellicule Lomography Color Negative 800 ISO 120. Modèle : quiet.hun.

Comment l’Opéra Comique t’as inspiré pour ta série de photos ?

L’Opéra Comique m’a inspiré par son abondance de détails et de décorations à chaque coin du bâtiment. J’ai aimé capturer ces nombreux détails et nombreuses dorures tout en les mêlant à un style de shoot assez vif en utilisant du mouvement et des poses relativement longues. La symétrie du bâtiment m’a aussi plu, étant fan des compositions simplistes.

Qu’est-ce qui t’a plu dans le fait de pouvoir photographier l’Opéra Comique en argentique ?

J’aime l’argentique car les pellicules permettent de complètement se concentrer sur le moment présent, plutôt que de chercher les réglages les plus parfaits en regardant son écran. Maintenant que je connais suffisamment mon matériel, je lui fais confiance. Grâce à ça, j’ai pu ouvrir mes yeux et inspecter chaque coin de l’Opéra, sans me soucier des résultats, étant donné qu’une fois prises, les photos ne peuvent plus être changées avec ce médium. L’argentique m’a aussi donné la certitude que les couleurs des dorures et autres décorations du bâtiment allaient bien rendre une fois les photos révélées.

Photographies prises par Matthieu Quatravaux avec la pellicule Lomography Color Negative 800 ISO 120. Modèle : quiet.hun.

Qu’est-ce que tu as pensé de la pellicule Lomography que tu as utilisée ? Est-ce qu’elle a pu t’aider à développer ta créativité ?

J’ai l’habitude de la Lomography Color Negative 800 ISO car je l’utilise régulièrement en studio, le plus souvent poussée d’un voire deux stops. Ici je l’ai utilisée à sa sensibilité native, car j’utilisais un flash et que je voulais utiliser des poses lentes pour accentuer les mouvements de mon modèle. La plage dynamique de la pellicule, comme à son habitude, m’a plu avec son rendu assez doux des hautes lumières malgré un contraste intense. Et les couleurs de la pellicule m’ont elles aussi, comme d’habitude, plu, avec un rendu plus saturé et chaud que ce qui peut se trouver chez certaines pellicules dites « pros ». C’est pour ce rendu que je continue d’utiliser les pellicules Lomo, car j’apprécie ne pas avoir à faire beaucoup d’édition sur Lightroom, et les Lomo me donnent des rendus excellents malgré des retouches minimales.


Pour voir plus de photos prises par Matthieu, rendez-vous sur son Instagram.

Vous pourrez découvrir prochainement les images réalisées par les autres photographes qui ont participé à cette journée organisée en partenariat avec l'Opéra Comique et Wipplay.

écrit par florinegarcin le 2022-08-24 dans #culture #people #lieux #color-negative-800 #wipplay #opera-comique

Lomography Color Negative 800 (120)

400 ISO ce n'est toujours pas assez ? La pellicule Lomography Color Negative 800 120mm vous apporte des résultats fantastiques dans toutes les conditions de luminosité.

Les articles les plus captivants