Community Amigo : @untel

1

L'auvergnat d'adoption Thierry Fournier partage ses clichés avec la Communauté Lomography sous le pseudonyme de @untel. Ce Lomographe a redécouvert la photographie argentique un peu par hasard il y a quelques années et il n'a depuis pas cessé de profiter des possibilités expérimentales offertes par ce medium. @untel aime avoir en même temps plusieurs appareils chargés de différentes pellicules, parmi lesquels nous pouvons compter le Lomo LC-A+ ainsi que les pellicules Lomography Redscale ou Fantôme Kino.

Photos prises par @untel avec le Lomo LC-A+ et la pellicule et la pellicule Lomography Redscale.

Bonjour Thierry, pourrais-tu te présenter à la Communauté Lomography ?

Bonjour, je suis Thierry. Je vis à la campagne en Auvergne depuis trois ans, après de nombreuses années en milieu bétonné, principalement à Paris. Je fais de la photo depuis pas loin de vingt ans. J’ai appris par-ci par-là avec un peu de sérieux et pas mal de dilettantisme.

Depuis quand es-tu Lomographe ?

J’ai repris l’argentique autour de 2015, ce n’était pas vraiment volontaire mais je voulais prendre quelques cours de photo et je suis tombé sur un cours de la ville de Paris qui mixait numérique et argentique. J’ai apprécié l’aspect concret de la chose, la chimie, le papier… et surtout découvert que l’argentique avait un beau potentiel d’expérimentations, d’accidents à provoquer…
Les principes de la Lomographie me parlent sur ces aspects là : laisser de côté la sacro-sainte qualité technique pour laisser place à plus de spontanéité et plus de liberté.

Photos prises par @untel avec le Lomo LC-A+.

Quels sont tes appareils argentiques favoris et pourquoi ?

J’utilise deux reflex Pentax (MX et Super A) achetés au départ pour la compatibilité des objectifs avec le Pentax numérique que j’utilisais alors. Je les aime beaucoup, c’est de la bonne vieille construction en métal ! Ils sont également très compacts et efficaces.
J’ai aussi un Lomo LC-A+ qui est toujours avec moi, encore plus compact et pratique!
Puis des moyen-format : un Bronica SQ que j’apprivoise peu à peu et un Lubitel. Ces deux là sont très différents mais ont le point commun de nécessiter de prendre son temps.
Tout cela est quasiment chargé en permanence avec des pellicules différentes.
Je suis donc un champion de l’éparpillement, mais ce sont des expériences différentes et c’est ça qui m’amuse.

Photos prises par @untel avec la pellicule Fantôme Kino B&W 35 mm.

Tu as récemment testé la pellicule Fantôme Kino B&W 35 mm, qu'est-ce qui te plait chez cette pellicule ?

J’aime les pellicules très typées comme celles de Lomography, de film Washi et quelques autres. En noir et blanc j’ai un faible pour les contrastes marqués et les ambiances irréelles, la Fantôme m’a donc plu. Elle porte très bien son nom ! Et je voulais voir ce qu’on pouvait faire avec cette basse sensibilité, ce n’est finalement pas si compliqué à utiliser. C’était mon premier essai, sans doute pas le dernier.

Photos prises par @untel avec le Lomo LC-A+ et la pellicule et la pellicule Lomography Redscale.

Une autre pellicule Lomography que tu apprécies ?

J’en ai testé un certain nombre mais j’utilise régulièrement la Lomography Redscale qui est un peu un classique. Je suis aussi intéressé par la LomoChrome Metropolis qui est une réalisation intéressante, mais je n’ai pas su l’utiliser convenablement pour l’instant. J’en ai quelques rouleaux sous le coude pour retenter ma chance. J’attends aussi la LomoChrome Turquoise de pied ferme.

Qu'est-ce que tu aimes dans la photographie argentique ?

Une certaine lenteur, l’attente, la surprise, l’aspect concret que j’ai déjà évoqué… et une esthétique différente quand même.
La diversité des films permet pas mal de variations. Certes on peut tout faire sur Photoshop, mais c’est de l’ingénierie et ça m’ennuie. Cela dit, ça ne me choque pas qu’on puisse bricoler numériquement des photos argentiques. On a absolument le droit !
Je suis assez étonné de voir beaucoup de jeunes s’attaquer à l’argentique, il y a un effet de mode mais pas seulement je crois, un épuisement du tout numérique ?

Photos prises par @untel avec la pellicule Fantôme Kino B&W 35 mm.

Des labos à nous recommander ?

Je vous invite à regarder l’activité argentique à Clermont-Ferrand, notamment autour de la boutique L'Imaginarium du Photographe de Maxime que vous avez interviewé. Ainsi que le Labomatik, labo associatif étudiant, et le Home Made Photo Lab.


Vous pouvez suivre Thierry sur sa LomoHome @untel ou sur Instagram.

Et si vous rejoignez notre Communauté pour partager vos photos ? Créez votre LomoHome gratuitement !

2022-03-13 #équipement #people

Produits mentionnés

Fantôme Kino B&W 35 mm ISO 8

Fantôme Kino B&W 35 mm ISO 8

La pellicule Fantôme Kino est parfaite pour le sténopé, les portraits envoutants et les scènes urbaines brutes. Avec son ISO bas et sa faible latitude d'exposition, ce film Noir & Blanc percutant permet de facilement obtenir des résultats intenses avec peu de grain et des contrastes dynamiques. La pellicule Fantôme Kino B&W Film immortalise les moments de la vie avec son magnifique Noir & Blanc théâtral.

Un commentaire

  1. lry12
    lry12 ·

    Très fan de tes redscales, notamment la photo où l'on voit Fourvière et le clocher de St Georges. Et c'est cool de faire un peu de pub pour Maxime et Lionel ;-)

Les articles les plus captivants