Coline Blf et le Lomography Simple Use

Après nous avoir dévoilé son quotidien capturé avec la pellicule LomoChrome Metropolis, Coline Blf est de retour sur le Magazine Lomography avec ses photos prises avec le Lomography Simple Use Color Negative 400 ISO !

© Coline Blf - Lomography Simple Use Color Negative 400 ISO.

Comment s'est passé la cohabitation avec le Lomography Simple Use ?

Il y a des choses que j’ai apprécié comme la facilité d’utilisation, le rendu spontané, les couleurs vivent qui ressortent vraiment bien et la taille de l’appareil qui est très léger et facile à transporter. Il y a d’autres aspects que j’ai moins aimé comme la fragilité de l’appareil, qui ne l’oublions pas, est l’équivalant d’un jetable donc en plastique relativement fin. De même pour le flash qui fonctionne bien lors de journée nuageuse ou en début de soirée mais, lors de scène très sombre, le flash n’est pas suffisant à moins d’être très proche du sujet. En général, mon expérience a été assez positive ! J’ai même été assez surprise du rendu de mes photos et des couleurs.

© Coline Blf - Lomography Simple Use Color Negative 400 ISO.

Nous imaginons que le concept d'un "jetable" rechargeable te plait ?

Oui, je trouve que c’est un bon compromis pour les personnes qui ne veulent pas se trimbaler avec un appareil plus gros et faire des réglages. C’est accessible à tout le monde et ça a vraiment le même rendu qu’un jetable. Ça permet de faire des économies car plus besoin d’acheter un nouvel appareil à chaque utilisation et d’un point de vue écologique ça reste mieux que le jetable même si l’appareil reste assez fragile selon moi donc il faut tout de même en prendre soin !

Quelle est ta caractéristique préférée de l'appareil ?

J’aime le fait qu’on peut colorer ses photos avec des languettes de couleurs au choix pour le flash, ce qui rajoute une caractéristique fun et originale à la photo !

© Coline Blf - Lomography Simple Use Color Negative 400 ISO.

Le mouvement Lomography a 10 règles d’or, laquelle de ces règles te correspond le plus ?

La règle #8 « ne pensez pas trop à ce que vous voulez prendre en photo ».
Souvent quand mes proches me voient prendre des photos dans la rue, ils se demandent pourquoi est-ce que je photographie des choses aussi « banales » à leurs yeux. Je me suis rendue compte que les photos qui rendaient le mieux et que j’aimais le plus n’étaient finalement pas les photos programmées et posées mais les petits détails de la vie de tous les jours.
Depuis je ne me pose plus trop de questions à vouloir économiser chaque photo : quand quelque chose me parle, qu’il ait l’air banal ou pas, je photographie et puis je me laisse surprendre par le rendu.

© Coline Blf - Lomography Simple Use Color Negative 400 ISO.

À ton avis, pourquoi est-ce qu’on continue de faire de l’argentique aujourd'hui?

Peut-être pour une certaine forme de nostalgie, l’humain est connu pour être un être nostalgique et je pense que c’est ce qu’il aime le plus dans l’argentique. Le rendu doux et mélancolique, le grain mais aussi la spontanée des photos.
Ce que j’aime personnellement c’est la découverte des photos après quelques jours d’attentes, c’est l’équivalant du 25 décembre pour moi à chaque fois que je découvre mes photos.


Retrouvez Coline sur Youtube et Instagram. Ainsi que sa musique ici.

Coline vous fait gagner un appareil Lomography Simple Use jusqu'au au 11 décembre, rendez-vous ici !

2021-12-04 #équipement #people

Les articles les plus captivants