"Enfin la nuit" de @carcinome avec la LomoChrome Metropolis 2021

5

Après le succès de la LomoChrome Metropolis formule 2019, nous avons élaboré une toute nouvelle formule LomoChrome Metropolis 2021. Nous avons confié l'un des tout premier rouleau de cette nouvelle émulsion à Morgan Roué, membre de notre Communauté aussi connu sous le pseudonyme @carcinome. Grand adepte de la LomoChrome Metropolis, il apprécie tout particulièrement son rendu unique. Suite à la fin du couvre-feu en France, il a décidé de photographier la nuit à Paris pour découvrir le potentiel de la nouvelle formule de notre pellicule.

Photos prises par @carcinome avec la LomoChrome Metropolis 2021.

Hello Morgan, nous te retrouvons sur le Magazine suite à ton test de la LomoChrome Metropolis 2021. Pourrais-tu nous en dire un peu plus sur la série que tu as réalisée avec notre pellicule ? Pourquoi as-tu choisi de photographier la nuit avec ?

Bonjour Lomography, mon souhait derrière cette série « Enfin la nuit » est assez simple. Nous venions de passer plusieurs mois avec un couvre-feu restrictif, la vie nocturne était au point mort. Quand vous m’avez contacté pour tester la nouvelle émulsion, l’idée a vite germé après plusieurs mois passés sans pouvoir photographier de nuit. Par ailleurs, j’étais curieux de voir le rendu vespéral de la Metropolis.
Au final j’ai reçu la pellicule quelques jours avant la levée du couvre-feu fin juin. Initialement l’objectif était de photographier d’une traite sur une nuit blanche, comme un voyage au bout de la nuit. Mais avec mes obligations hospitalières c’était difficilement réalisable. J’ai donc pris les photos sur 3 soirées consécutives, de plus en plus tard.

Photos prises par @carcinome avec la LomoChrome Metropolis 2021.

Tu avais déjà pris des photos avec la LomoChrome Metropolis, qu'est-ce que tu as pensé de la nouvelle émulsion ?

C’est difficile de comparer avec mes anciennes séries réalisées avec la Metropolis. Jusqu’à présent je trouvais cette pellicule parfaite avec ses tons désaturés pour des ambiances froides comme j’avais pu faire en Norvège (Série Fjord Hurlant) ou au bloc opératoire (Série Du cœur à l'ouvrage. Mais je ne l’avais jamais vraiment utilisée de nuit. Finalement on retrouve avec cette nouvelle émulsion ce qui fait le charme de la pellicule : contrastes prononcés, un grain généreux mais restant subtil, des tons désaturés sans êtres fades. La différence avec les anciennes émulsions viendrait peut-être des couleurs moins atténuées que précédemment et un profil colorimétrique faisant également la part belle aux couleurs chaudes.

Photos prises par @carcinome avec la LomoChrome Metropolis 2021.

Comment as-tu joué avec la palette de couleurs atténuées de la LomoChrome Metropolis ?

Jusqu’à présent pour faire de la photographie nocturne j’utilisais principalement la Cinestill 800, avec un rendu très électrique particulièrement adapté pour des villes asiatiques avec des lumières intenses et froides comme Tokyo. Le rendu sur Paris la nuit était plutôt décevant, assez peu fidèle à l’ambiance avec ses lumières chaudes légèrement tamisées, de cette proximité des gens au sein des cafés, de ce côté finalement très latin. Par expérience, je savais déjà que les rouges intenses sur la Metropolis contrastaient de manière intéressante avec les tons jaunes-verts atténués de la pellicule. Au final, les couleurs se mêlent parfaitement avec l’ambiance nocturne parisienne et donnent paradoxalement un côté chaleureux et doux que je n’espérais plus.

La LomoChrome Metropolis a une gamme ISO étendue, à quelle ISO as-tu décidé de la shooter pour ta série ?

Pour la série j’ai tout photographié en ISO 400. Premièrement pour des raisons techniques, même si mes objectifs ont une ouverture intéressante (f/1.7), je voulais être sûr que ma vitesse d’obturation soit optimale pour éviter les flous de bougé comme je n’avais ni flash ni pied. Mais également pour un souci esthétique avec un contraste et un grain plus prononcé en ISO 400.

Photos prises par @carcinome avec la LomoChrome Metropolis 2021.

Qu'est-ce qui te plait le plus chez cette pellicule ?

Son rendu unique. J’aime beaucoup son grain dense et subtil à la fois, mais également ses tons, idéal pour moi en hiver dans des ambiances froides. C’est également une alternative intéressante pour la photographie de nuit urbaine.

Des conseils à donner aux personnes qui l'utiliserait pour la première fois ?

Essayez là dans différents environnements et situations lumineuses, variez l’ISO. Le résultat vous surprendra toujours.

Photos prises par @carcinome avec la LomoChrome Metropolis 2021.

Aurais-tu des projets dont tu aimerais nous parler ?

Effectivement ! Je suis actuellement sur un projet qui fait écho à ma série Du cœur à l'ouvrage mais dans un autre environnement, je vous donnerai bientôt des nouvelles. Par ailleurs, en début d’année prochaine je vais reprendre et terminer ma série hospitalière avec une 3ème partie dédiée à l’activité nocturne à l’hôpital.


Vous pouvez suivre Morgan sur sa LomoHome et son Instagram.

La nouvelle formule 2021 de la LomoChrome Metropolis est disponible sur notre boutique en ligne.

écrit par florinegarcin le 2021-11-11 dans

Produits mentionnés

LomoChrome Metropolis XR 100–400

LomoChrome Metropolis XR 100–400

Ce film a une formule chimique unique, spécialement conçue dans les laboratoires Lomography, qui désature les couleurs, atténue les tons et fait ressortir les contrastes.

5 commentaires

  1. frenchyfyl
    frenchyfyl ·

    @carcinome @florinegarcin Une question qui me turlupine : peut-on changer d'ISO en cours de pellicule, ou doit-on faire un choix pour une seule et même pellicule et s'y tenir ? Question subsidiaire : faut-il informer le labo de l'ISO choisi ?

  2. carcinome
    carcinome ·

    @frenchyfyl Pour cette pellicule j'ai uniquement utilisé en ISO 400, mais sur mes anciennes j'ai déjà changé l'ISO sur une même pellicule. Pour le développement, j'ai jamais informé le laboratoire pour l'ISO utilisé.

  3. lomographyfrance
    lomographyfrance ·

    @carcinome @frenchyfyl Il n'est pas nécessaire de prévenir le labo que vous avez utilisé cette pellicule avec un réglage ISO différent. La LomoChrome Metropolis a une gamme ISO étendue de 100 à 400 ISO pour encore plus d'expérimentations et de polyvalence et pour permettre de prendre des photos dans différentes conditions lumineuses. Vous pouvez changer de sensibilité ISO sur la même pellicule sans avoir à demander un développement poussé ou retenu à votre laboratoire. Tout se passe au moment de la prise de vue, en réglant une sensibilité ISO plus ou moins fortes sur l'appareil cela aura un impact sur les temps d'exposition et donc sur votre image quand vous prenez une photo.

  4. frenchyfyl
    frenchyfyl ·

    @lomographyfrance @carcinome C'est génial ! Le principe est-il valable pour toutes les autres pellicules à ISO étendu que vendues par Lomography ? (comme par exemple la Purple ou la Metropolis) J'avoue n'avoir jamais osé changé l'ISO en cours de route, ça ouvre des perspectives nouvelles.

  5. lomographyfrance
    lomographyfrance ·

    @frenchyfyl Oui c'est tout à fait possible ! :)

Les articles les plus captivants