Le photographe Benjamin Arias a mis à l'épreuve trois de nos pellicules format 120

Après avoir testé les pellicules Color Negative en pleine nature lors d'un weekend dans le Morvan, Benjamain Arias a souhaité mettre à l'épreuve trois de nos films couleurs. Il a expérimenté la LomoChrome Metropolis, la LomoChrome Purple ainsi que la Color Negative 800 en format 120 dans différents environnements et vous donne son avis.

Photos prises par Benjamin avec les pellicules Color Negative 800, LomoChrome Metropolis et LomoChrome Purple.

Bonjour Benjamin, nous sommes ravis de te retrouver sur le magazine Lomography ! Pourrais-tu te présenter à nos lecteurs ?

Bonjour, merci, je suis ravi de vous pouvoir partager à nouveau mon expérience avec les produits Lomography, je m’appelle Benjamin Arias, je suis photographe de mariage et de portrait, je travaille depuis plus d’un an maintenant uniquement en argentique après des années de pratique en numérique. Je suis également un fou de nature et j’essaie donc le plus possible de pratiquer mon activité dans des lieux qui m’inspirent.

Photos prises par Benjamin avec les pellicules Color Negative 800 et LomoChrome Metropolis.

Peux-tu nous en dire plus sur les séries de photos que tu as réalisées avec trois de nos pellicules ?

J’ai shooté deux modèles dans des ambiances printanières très différentes en termes d’environnement. Un des shootings a été fait en plein cœur de la capitale sous les cerisiers en fleur du mois d’avril avec Mathilda, tandis que le second, a été fait en pleine campagne avec la danseuse Emma (avec une petite excursion à la philharmonie de Paris). Je voulais confronter les pellicules à des environnements différents pour avoir une idée du rendu et de l’utilisation que je pourrai en faire à l’avenir.

Photos prises par Benjamin avec la LomoChrome Metropolis.

Ce n’est pas la première fois que tu photographies avec ces pellicules Lomography. Que penses-tu de leurs rendus respectifs ? Est-ce que tu as une préférence pour l’un de ces films ?

Bon allons droit au but, ma préférée pour sa flexibilité et son rendu est la Lomography Color Negative 800 ISO. En revanche, je pense que j’aurai désormais toujours sur moi un rouleau de LomoChrome Purple pour son rendu original et plein de surprises pour les clients. La Lomochrome Metropolis est, selon moi, plutôt à réserver à un usage urbain, je n'en aurai donc moins l’utilité de part ma pratique, mais elle reste très belle et originale.

À quel moment ou occasion conseilles-tu d’utiliser chacune de ces pellicules ?

Ces trois pellicules sont très différentes, si je devais leur donner une « fonction dans une pratique de portrait je les classifierais comme ceci : la LomoChrome Purple en nature évidement (forêts et grands espaces), avec beaucoup de verdure dans les arrières plans. La LomoChrome Metropolis serait pour moi plutôt à utiliser dans des spots urbains et modernes, et enfin la Color Negative 800 ISO serait à utiliser dans n’importe quel situation puisqu’elle est non seulement très belle avec des couleurs douces et un grain très contenu, mais elle est aussi hyper versatile, aucun problème pour shooter dans un bois un peu sombre, ou dans des ambiance grisâtre ou carrément nocturne, c’est pour moi un must-have à avoir dans tous les sacs photos.

Photos prises par Benjamin avec les pellicules LomoChrome Purple ,Color Negative 800 et LomoChrome Metropolis.

Qu’est-ce qui te plait dans le format 120 ?

Beaucoup diront la qualité des détails et du rendu général, mais pour être tout à fait honnête, ce que je préfère dans le format 120, c’est de pouvoir varier les formats en fonction des boîtiers qu’on possède. Personnellement, j’ai la chance d’avoir du 6x6 et du 6x7. J’adore ces formats, je les préfères au classique 24x36 ou 6x9 trop étirés à mon goût dans de nombreuses situations.

Photos prises par Benjamin avec les pellicules LomoChrome Purple et LomoChrome Metropolis.

Des projets à venir dont tu aimerais nous parler ?

J’aimerais continuer à accentuer mon travail en argentique en mariage et portrait, c’est vraiment quelque chose qui a changé ma manière de photographier et j’adore ça. Et puis j’ai encore plein de choses à apprendre, comme le tirage maison ou le développement couleur. Enfin, j’aimerais pouvoir reprendre de beaux voyages à la pellicule, après cette longue crise du Covid, je ne tiens plus en place et j’ai besoin de grands espaces.


Merci Benjamin de nous avoir partager ton avis !

Vous pouvez le retrouver sur son Instagram ainsi que son site internet.

Les pellicules Color Negative 800, LomoChrome Metropolis et LomoChrome Purple sont disponibles en plusieurs formats sur la Boutique en ligne.

écrit par laurine-savigny le 2021-07-21 dans #équipement #people

Produits mentionnés

LomoChrome Metropolis XR 100–400

LomoChrome Metropolis XR 100–400

Ce film a une formule chimique unique, spécialement conçue dans les laboratoires Lomography, qui désature les couleurs, atténue les tons et fait ressortir les contrastes.

Les articles les plus captivants