Satoru Taguchi et le Simple Use Challenger

Le designer et skateur professionel japonais Satoru Taguchi adore créer des designs qui font écho à la culture branchée d'Harajuku, notamment au travers de sa marque Challenger. Il donne désormais un nouveau look au célèbre appareil réutilisable de Lomography avec le Simple Use Challenger. Préchargée d'une pellicule LomoChrome Purple, Satori a créé cette édition avec un sérieux message philosophique sur la condition humaine qui contraste avec ses graffitis pétillants et colorés. Apprenez en plus sur la philosophie de Satoru, à l'origine de cette nouvelle édition Challenger Simple Use, au travers de cet interview.

Photos prises par l'équipe de Challenger.

Quand as-tu commencé la photographie ? Comment as-tu découvert Lomography ?

J'ai commencé à prendre des photos quand j'avais 20 ans. Au début, je photographiais des skateurs avec un Canon EOS1. À l'époque, j'ai aussi découvert le LC-A dans une boutique, que j'ai par la suite utilisé.

Quand est-ce que tu prends le plus souvent des photos ?

Je prends souvent des photos pendant mes voyages. Je photographie des paysages qui me paraissent cools ou des histoires dont je veux me souvenir. Quand un peu de temps s'est écoulé, j'aime bien les regarder à nouveau.

Quel appareil utilises-tu d'habitude ?

J'utilise un appareil Leica des années 50 et des appareils Lomography, en particulier le LC-A.

Photos prises par l'équipe de Challenger avec le Simple Use Challenger

Tu as déjà réalisé plusieurs collaborations artistiques auparavant. Comment est-ce qu'une collaboration avec d'autres marques débute ? Décides-tu de ta collaboration, ou est-ce que les autres compagnies t'approchent en premier ?

Nous puisons des idées de collaborations dans notre vie de tous les jours, par exemple en sortant avec des amis. Nous n'organisons aucune collaboration au cours de réunions au bureau, comme les grosses entreprises le font. Cela nous vient tout simplement à l'esprit lorsqu'on estime que l'on peut en faire quelque chose de fun.

Photos prises par Mary avec le Simple Use Challenger

Peux-tu nous expliquer les détails et le concept de ton design pour cette nouvelle collaboration avec Lomography ?

Le perroquet a des mains d'Homme et les observe. Ça symbolise la cupidité de l'Homme, notamment lorsqu'il rêve d'avoir des ailes pour s'envoler au loin. Est-ce que les perroquets souhaitent réellement des mains à la place de leurs ailes ? Au contraire ! Nous devrions simplement nous accepter pour ce que nous sommes, et apprécier notre quotidien ordinaire.

Photos prises par l'équipe de Challenger avec le Simple Use Challenger

Comment penses-tu que le skateboard affecte ta vie ? Est-ce que cela affecte ta manière de créer ?

J'ai commencé le skateboard lorsque j'étais en école primaire, dans les années 80. Le graffiti au dos de la planche de skate était si cool que cela m'a inspiré. Je l'ai imité puis j'ai commencé à dessiner dans le même style. Je pense que c'est l’origine de ma carrière de designer.

Puisqu'il faut enchaîner des mouvements en quelques secondes, faire des figures de skate est vraiment difficile. Si tu veux réaliser ta figure, tu dois fermer les yeux et la visualiser de manière précise dans ton esprit. Si tu ne peux pas la visualiser, tu vas la rater à coup sûr. Je pense qu'il y a une forte ressemblance entre imaginer une figure de skate et imaginer un dessin, qui est une étape du design.

Quand et pourquoi as-tu ouvert ta marque Challenger ?

J'ai créé Challenger en 2009 pour répandre les cultures que j'apprécie dans le monde entier.

Photos prises par l'équipe de Challenger avec le Simple Use Challenger

Comment est-ce que l’esthétisme et le style de Lomography se marient avec ceux du Challenger ?

Je crée des produits parce que certaines personnes deviennent plus heureuses et positives lorsqu'elles portent les vêtements Challenger au quotidien... Et Lomography fait la même chose pour sa Communauté. 

D'où te vient l'inspiration pour tes designs ?

Mes idées de design me viennent à l'esprit au travers de mes différentes émotions, comme la tristesse, la colère et le plaisir. Je pense que le cerveau fonctionne de la même manière lorsque mes émotions changent et que je crée. Je ne ressens pas une envie de dessiner lorsque je fais des tâches monotones telles que de la comptabilité. Si j'ai besoin de faire un design mais que je ne suis pas d'humeur, j'écoute de la musique pour changer mes émotions.

Photos prises par l'équipe de Challenger avec le Simple Use Challenger

Merci à Satoru Taguchi pour avoir partagé son procédé créatif à l'origine du Lomography Simple Use Challenger ! Visitez la boutique Challenger de Satoru pour découvrir ses designs et sa collection ici. Suivez le sur son compte Instagram ou jetez un œil à son site pour suivre son actualité.

écrit par cielsan le 2020-10-28 dans #équipement #culture #news #people #purple #lomography #challenger #lomochrome-purple #satoru-taguchi #simpe-use

Les articles les plus captivants