Premières Impressions sur l'HydroChrome Sutton's Panoramic Belair : @lafilledeer

Membre de notre Communauté depuis 2012, Cécile alias @lafilledeer a eu la chance de découvrir en avant première le nouvel appareil HydroChrome Sutton's Panoramic Belair de Lomography ! Elle nous livre aujourd'hui ses impressions et astuces sur cet appareil dont l'objectif est à remplir de liquides :

Salut Cécile, comment vas-tu ?

Bonjour la team Lomography, ça va bien et vous ?

Nous allons bien, merci ! Peux-tu nous parler de tes projets du moment ?

Je continue à travailler sur le projet de Polysème Magazine pour lequel je fais un travail d’éditeur-ice et de photographe. Je travaille également depuis le début de l’année sur un essai, "Récupérer nos corps", lié à un projet photographique sur les violences gynécologiques, obstétricales, et systémiques envers la santé de nos sexes. Afin d’illustrer l’essai, je récolte des témoignages et je photographie des personnes qui ont des choses à dire sur ce sujet. C’est un projet vraiment prenant qui ne me laisse pas trop d’énergie pour d’autres projets photographiques actuellement, à part des shootings ponctuels. J’expose également quelques portraits de personnes transgenres aux Sales Gosses Ink à Lyon actuellement.

© Photos réalisées par @lafilledeer avec l'HydroChrome Sutton's Panoramic Belair, une pellicule Lomography Color Negative 400 et objectif Sutton rempli d'eau.

Tu as récemment pu tester le tout nouveau HydroChrome Sutton's Panoramic Belair, comment décrirais-tu cet appareil en quelques mots ?

Il faut aimer tester, expérimenter et savoir se laisser aller au niveau des réglages avec cet appareil. En quelques mots : peu de possibilités de réglages, un viseur un peu approximatif et une lentille remplie de liquide.

Quels liquides as-tu utilisés avec l'appareil ?

Je n’ai utilisé que de l’eau et du bleu de méthylène (mon liquide de prédilection pour faire des film soups). Comme le La Sardina ou le Diana, pour moi c’est un appareil avec lequel il faut se laisser du temps pour l’apprivoiser, pour tester une pellicule, un liquide… c’est pour cette raison que j’en ai testé peu finalement.

Peux-tu nous parler un petit peu des photos réalisées ? En as-tu une préférée ?

Entre le rendu panoramique, l’ouverture de la lentille et la distance de mise au point, j’ai préféré le tester en extérieur. J’ai réalisé quelques panoramas du centre-ville de Villeurbanne et d’autres à Arles et sa campagne aux alentours. Je trouve que la nature se prête toujours bien à la pellicule Lomochrome Purple : le vert devient violet et les paysages prennent alors un aspect onirique.

© Photos réalisées par @lafilledeer avec l'HydroChrome Sutton's Panoramic Belair, une pellicule LomoChrome Purple et objectif Sutton rempli l'eau.

Ma photo préférée est celle du couple enlacé (merci Ariane & Medhi !), qui est parfaitement aligné avec le flare causé par le coucher de soleil. Ces photos n’étaient pas prévues et c’était vraiment magique de pouvoir capturer un moment d’amoureux-se comme ça en pleine campagne avec le coucher de soleil. Le rendu avec le flare a été une belle surprise.

Qu'est-ce que tu as pensé de l'HydroChrome Sutton's Panoramic Belair ?

Je trouve qu’au contraire des reflex, les appareils qui ont peu de possibilités de réglages demandent plus de réflexion et c’est challengeant. Le résultat est d’autant plus savoureux lorsque le cliché est réussi ou vraiment inattendu, comme celui que je décris ci-dessus. Étant déjà fan d’expérimentations comme les films soups, j’aime assez la possibilité de changer totalement la couleur des clichés en utilisant une chimie cette fois-ci au niveau de la lentille. C’est du jamais vu pour moi. J’aime bien faire du panoramique de temps en temps et je suis toujours fan de la possibilité de faire des doubles expositions.

© Photos réalisées par @lafilledeer avec l'HydroChrome Sutton's Panoramic Belair. À gauche, une pellicule LomoChrome Purple et objectif Sutton rempli de bleu de méthylène dilué & à droite une pellicule Lomography Color Negative 400 et objectif Sutton rempli de bleu de méthylène.

Aurais-tu des conseils ou astuces pour l'utilisation du ce nouvel appareil ?

Comme je le disais, ce type de boitier demande de la réflexion à chaque image : il faut avoir en tête les réglages et les conditions lumineuses. Par exemple, l’utiliser en intérieur sans flash risque de donner des résultats décevants. Mais je sais que c’est contraire aux règles de Lomography, qui misent sur la spontanéité 😉, et sûrement que d’autres photographes auront une pratique à l’opposée !


Nous aimerions remercier la photographe @lafilledeer, pour avoir partagé avec nous son opinion et ses astuces, ainsi que ses jolis clichés. Retrouvez Cécile sur sa LomoHome @lafilledeer, son compte Instagram et sur Polysème Magazine.

2020-11-04 #équipement #people #nouveau #argentique #lafilledeer #hydrochrome-sutton-s-panoramic-belair #hydrochrome-belair #liquide

HydroChrome Sutton's Panoramic Belair Camera

Un appareil 35 mm avec un objectif à remplir de liquides pour obtenir des perforations visibles sur les bords d’incroyables photos panoramiques. Amusez-vous avec des liquides extravagants, des couleurs folles et des expériences farfelues !

Les articles les plus captivants