L'amour de la chambre photo : Intrepid Camera Co. essaye le Nouveau LomoGraflok Instant Back

Partager notre passion pour la photographie créative a toujours été au centre des idéaux de Lomography lors de la conception et la production d'équipements photo. Cela est notamment la raison pour laquelle nous faisons de notre mieux afin d'inventer de nouvelles et excitantes manières de vous offrir toujours plus d'options créatives au travers de différents formats de photographie. Pour célébrer la sortie de notre nouveau LomoGraflok 4x5 Instant Back pour les appareils grand format, nous nous sommes entretenus avec Maxim Grew, fondateur de Intrepid Camera Company, afin de discuter des différents modes d'utilisation disponibles pour mener votre propre aventure créative dans le monde de la photographie à la chambre.

Intrepid Camera Company est un groupe d'individus passionnés qui souhaitent présenter la photographie grand format à une toute nouvelle génération de photographes, notamment en la rendant plus accessible, mais aussi en rendant cette activité sympa pour tous. Cette motivation a fait d'eux les candidats parfaits pour tester notre nouveau Graflok Instant Back. Une véritable combinaison gagnante dans le monde de la photographie grand format.

© Joshua Dylan Redfearn; © Naomi Davison

Pouvez-vous vous présenter ?

Et bien, le projet Intrepid Camera a débuté il y a maintenant six ans. À l'époque, j'étais seul dans un garage, et l'idée était de rendre la photo à la chambre plus accessible et moins intimidante. À l'origine, l'idée était de concevoir et produire un appareil open-source dont les composants étaient téléchargeables par tous afin de les imprimer en 3D et de les construire soi-même. Au fur et à mesure que le projet avançait, il s'est avéré être bien plus populaire que ce à quoi nous nous attendions, et j'ai réalisé que produire les appareils nous-mêmes et par la suite les vendre aux consommateurs était bien plus judicieux.

Nous avons donc commencé cela lors de la première année, et depuis nous avons agrandi notre gamme. Nous avons des appareils 4x5, qui est le plus petit des formats, et ensuite le 5x7 et le 8x10. Nous avons effectué de nombreuses campagnes de financement, et nous avons désormais des milliers d'utilisateurs de chambres photo à travers le monde, alors que l'intimidation liée au prix et au manque d'information pourrait les convaincre du contraire.

Nous adorons la manière dont votre compagnie a rendu la chambre photo plus accessible pour les photographes qui ne sont pas familiers ou qui ont très peu d'expérience avec ce format. Pouvez-vous nous dire comment le projet Intrepid Camera a commencé ?

Bien sûr ! Au départ, il s'agissait d'un projet universitaire qui s'intéressait à la raison pour laquelle la chambre photographique était de moins en moins utilisée alors que de nombreux autres appareils argentiques revenaient à la mode. J'ai donc commencé à m'informer à ce sujet, et plus précisément à sa durabilité en terme de format photo. L'un des plus gros problèmes rencontrés était que les appareils étaient produits et considérés comme étant des exceptions ou des projets pointus de menuiserie. Par conséquence, la production était assurée par des personnes possédant des compétences traditionnelles de menuiserie, et qui ne sortaient que quelques appareils par an. Ces personnes vieillissaient, alors que le savoir n'était pas forcément transmis aux générations suivantes.

Nous avons donc commencé à trouver un moyen de complétement transformer le procédé de production des chambres photo, de le moderniser et de le rendre plus abordable afin d'intéresser un plus large public. Cela était donc le réel point de départ, et par la suite nous avons lancé une campagne de financement pour l'appareil 4x5. Je pense que je m'attendais à plus ou moins 10,000 GBP afin d'obtenir de la machinerie et de commencer petit à petit... Nous avons obtenu 65,000 GBP, ce qui fut un réel choc ! J'ai donc quitté mon emploi, abandonné l'université, et voilà, ça ne s'est pas arrêté depuis. Et c'était il y a déjà six ans... Nous sommes constamment en rupture de stock depuis le premier jour.

À quel moment avez-vous été capable de développer une équipe ?

J'ai d'abord embauché James, qui est désormais à la tête de la production, juste pour m'aider, vraiment, c'était probablement au cours de la deuxième année, et nous étions toujours dans un petit garage, dans une écurie de la côte Sud d'Angleterre. Du coup, nous avions toute la machinerie dans une seule pièce, plus moi sur mon ordinateur qui essayait de créer quelques designs... De ce fait, pas mal de colis que nous expédions à nos débuts comportaient des petits copeaux de bois qui provenaient des machines. C'était vraiment très intense. Après cela, nous nous sommes agrandis plutôt rapidement, nous avons obtenu un nouvel endroit qui était beaucoup plus grand, et nous avons embauché quatre autres personnes. Maintenant, nous avons à nouveau déménagé dans un plus grand atelier, qui est plus moderne, et nous sommes dix employés, ce qui inclut les départements du Marketing et de la Communication, et toutes ces choses.

Qu'est-ce que vous appréciez le plus lors de vos séances photo avec une chambre ?

C'est une bonne question ! Il y a tellement de choses que j'adore de tout cœur. Je pense que beaucoup ne provient même pas des éléments de photographie – quand je fais de la photo avec une chambre, il y a beaucoup d'organisation – aller à un endroit spécifique que j'ai en tête, et parfois ce n'est pas l'endroit le plus facile d'accès, donc vous devez faire des tas d'ajustements quant au voyage, une randonnée ou une balade ou autre, et donc vous prévoyez ça sur une carte et après vous connaissez enfin l'endroit et vous souhaitez le capturer, vous devez attendre la lumière parfaite, tout ça est plutôt apaisant.

Vous savez que vous ne prendrez que un ou deux clichés, pas des centaines en se disant "Oh je rattraperai sur l'ordi, ou j'éditerai ça". Tout est organisé et c'est une expérience au grand air agréable – avec ce type de photographie que j'apprécie de toute façon – c'est plutôt apaisant, ce qui est le total opposé de ma vie quotidienne. Je pense, à mes yeux, la photographie grand format est une sorte d'escapade, que j'apprécie tout particulièrement.

Nous comprenons que se lancer dans la photographie à la chambre peut paraître décourageant dans un premier temps. Avez-vous des conseils pour les enthousiastes de photographie qui souhaiteraient commencer à utiliser ce format ?

Oui, bien sûr... Attrapez un objectif classique 150 mm pour des appareils 4x5, ce qui est l'équivalent d'un objectif 50 mm sur un appareil 35 mm... Je sais que cela fait beaucoup de chiffres; mais obtenez juste un objectif standard, choisissez un type de pellicule – il y a énormément de types de pellicules, prenez en une – prenez la main, entraînez vous avec, ne vous préoccupez pas de vos mouvements ou toute autre formalité, essayez juste d'apprécier apprendre avec cette pellicule, cet objectif, simplifiez tout le reste. Et une fois que votre technique de base est fortifiée, vous pouvez utiliser de nouveaux types de pellicules, obtenir un objectif grand angle, essayez un téléobjectif, peut-être introduire quelques mouvements... Il y a beaucoup de choses à faire avec une chambre photographique et beaucoup de personnes se plongent directement dedans, et essayent de tout faire dès la première utilisation, et je recommanderais le contraire. Passez du temps à découvrir ce format, sans se préoccuper des paramètres avancés, et par la suite consacrez vous aux parties plus difficiles.

© Joshua Dylan Redfearn, Modèle : Idil Ceren Bozkurt; © Naomi Davison, Modèle : Rosie Harris-Davison

Faîtes-vous de la photographie instantanée (développement instantané, polaroid, etc.) avec votre chambre photo ? Pouvez-vous nous en dire plus quant au charme du film instantané ?

Oui, à de nombreuses reprises d'ailleurs. Ma pellicule préférée est probablement la pellicule Fuji FP100. J'ai aussi utilisé certaines des New 55 - très amusant. Oui, à chaque fois qu'on accueille un nouvelle recrue dans l'équipe, nous l'entraînons à utiliser les appareils avec des pellicules peel-apart car c'est beaucoup plus facile pour la formation que de dire "Et maintenant nous devons aller dans la chambre noire pour développer l'image et voir les résultats", ce qui peut-être très intimidant si c'est la première fois. C'est incroyablement satisfaisant d'obtenir des résultats instantanément, et c'est aussi très amusant. Nous avons aussi certains Polaroid 8x10 que nous utilisons de temps à autre, mais ils sont périmés depuis très très longtemps, donc c'est tout ou rien.

Pouvez-vous nous dire quels sont les intérêts d'utiliser des pellicules instantanées ?

L'intérêt est en quelque sorte inclus dans le nom, vous obtenez un résultat instantané, ce qui est beaucoup plus rapide que si vous utilisez une pellicule classique. Mais aussi, avec pas mal de pellicules instantanées, particulièrement si vous utilisez des pellicules expirées, vous pouvez obtenir de l'excentricité, plutôt inattendue, et – particulièrement si vous faites des portraits – la satisfaction de montrer le résultat à la personne que vous venez de prendre en photo, et d'observer sa réaction par la suite, est toujours très plaisante. Avec la pellicule Fuji FP100, j'apprécie vraiment le rendu des couleurs. En particulier quand vous pensez à tout ce que vous pouvez faire avec cette pellicule, comme passer de la javel pour pouvoir récupérer le négatif et le numériser ensuite. Ou encore toutes les autres choses que vous pouvez faire mais qui ne sont pas nécessairement possibles sur une pellicule classique, par exemple. C'est juste un procédé très amusant.

Que pouvez-vous nous dire sur votre expérience avec notre nouveau Lomography Graflok 4x5 Instant Back ?

Je savais qu'il allait arriver par la Poste en une semaine environ mais nous étions si impatients que nous allions vérifier la boite aux lettres tous les jours. Naomi, qui est en charge de l'image de marque et de la communication, et moi-même avons ouvert le colis, et dès cet instant nous étions très enthousiastes. Je crois qu'en quelques secondes, nous l'avions déjà fixé au dos de l'appareil, et nous avons commencé à prendre des photos. La première chose que j'ai remarqué était sa facilité d'utilisation, qui est excellente .

Certains dos de ce genre sont un peu délicats à manipuler. Mais, dans le cas du LomoGraflok, il était très facile à mettre en place, ce qui est parfait. Nous avons immédiatement pris une photo de Josh qui pliait quelques soufflets et avons été absolument surpris par la qualité de la pellicule lorsque nous l'utilisons en grand format. Je pense que, maintenant que je sais à quoi le cliché peut ressembler, les appareils instantanés sont vraiment du gâchis ! La qualité de la photo que cela peut rendre est tellement supérieure à ce que j'ai pu voir auparavant. Quand vous utilisez le bon objectif sur une chambre photo, le résultat est bien meilleur que celui d'un appareil instantané.

Bien sûr, je ne les ai pas tous essayés... mais oui, cela ne donne pas ce fameux rendu rapide, mais plutôt le rendu d'un cliché négatif professionnel, imprimé immédiatement. En effet, on s'est beaucoup amusé avec. Je sais que Naomi l'a emmené à Cornwall pendant une semaine, et elle a pris de très belles photos de la côte et de sa famille là-bas. Il s'agit juste d'un produit excellent. Nous étions très enthousiastes à l'idée de le recevoir et de l'essayer, et il s'est montré à la hauteur de nos attentes... Très impressionnant.

Était-il facile de paramétrer l'objectif et le cadrage avec le masque ?

Oui, ce n'est pas un procédé si différent. Vous devez juste ajouter un boulon d'espacement derrière le dépoli, ce qui est très similaire au fait de glisser le porte-film, mais vous pouvez voir à travers. Donc tout cela est très familier. Oui, vous ajoutez le bouton d'espacement, et par la suite vous composez comme vous le feriez normalement, puis il s'agit du même procédé que si vous utilisiez n'importe quelle pellicule instantanée, vous retirez le cache avant, charger le passe-vue et prenez une photo. Cela est très intuitif pour les personnes habituées à utiliser tout type de dos Graflok sur du 4x5.

Est-ce un produit que vous intégreriez dans votre panoplie de photographe ?

Oui, j'en obtiendrai un, c'est sûr.

Comment pensez-vous l'utiliser ? L'utiliserez-vous en tant que tel, ou pour faire des tests avant de prendre d'autres photos ?

Je pense qu'il sera très utile dans les deux cas de figure. La pellicule Fuji Instax Wide est bien moins chère que tout ce qui est disponible sur le marché. Vous pouvez sans doute l'utiliser pour quelques tests, alors que dans le cas du développement instantané, qui a été conçu à l'origine pour remplir cette fonction, il y a un sentiment de culpabilité, car c'est bien plus coûteux. Cela vous donne envie de réaliser un véritable cliché avec cette pellicule, plutôt qu'un simple test. De ce fait, oui vous pouvez l'utiliser pour des clichés tests, et c'est aussi très sympa à utiliser quand vous photographiez des personnes, cela rend l'expérience plus sociable – alors que la photographie à la chambre a tendance à se transformer en exercice individuel, particulièrement lorsque vous capturez des paysages ou des portraits.

Cela peut-être assez intimidant pour le modèle lorsque vous le prenez en photo, car vous êtes derrière l'appareil. En parallèle, avec la pellicule instantanée, particulièrement avec quelque chose d'aussi rapide que l'Instax, vous pouvez partager ensemble le procédé. Vous pouvez aussi faire un peu d'apprentissage, "Et si je changeais ce paramètre ?". Vous pouvez immédiatement voir comment cela impacte votre photo. Je pense qu'il s'agit d'une pellicule assez polyvalente pour l'utilisation d'une chambre.

Vous avez mentionné votre surprise quant aux résultats des pellicules Instax Fuji avec une chambre photo. Comment les compareriez-vous aux pellicules peel-apart ?

Et bien, je pense qu'elles contiennent un peu plus de saturation que les pellicules peel-apart. À pleine ouverture, vous pouviez voir le grain de manière plus conséquente qu'avec des pellicules peel-apart, ce qui est très beau, et qui rajoute du piqué, avec une faible profondeur de champ, donc c'est vraiment super. Il y avait presque un ton plus chaud – définitivement sur les portraits – cela les rendait bien plus chaleureux. Après, il est vrai que nous l'avons utilisée pour des séances photos au coucher du soleil, cela pourrait donc aussi être un facteur. Oui, c'est vraiment une très belle pellicule. Je dirais que c'est définitivement plus chaud en terme de tons, et plus accrocheur que les pellicules peel-apart.

Nous observons une renaissance de la photographie argentique et de ses appareils, avez-vous constaté le même engouement pour la photographie grand format ?

Nous sommes très occupés. Je pense que soit beaucoup de personnes nous suivent depuis le début, soit elles ont trouvé le temps de se consacrer à la découverte de la chambre photo, de son apprentissage. C'est très satisfaisant d'expédier des appareils aux quatre coins du monde, et beaucoup se sont dit contents d'avoir de quoi s'occuper pendant le confinement.

© Joshua Dylan Redfearn, Modèle : Idil Ceren Bozkurt; © Naomi Davison, Modèle : Rosie Harris-Davison

Avez-vous constaté des changements au sein de votre communauté, pour ce qui est de la démographie, ou peut-être les thèmes qu'ils choisissent d'aborder en photographie, etc. ?

Définitivement. Il y a un changement en démographie, beaucoup de jeunes s'y intéressent pour la première fois. À nos débuts, l'audience était composée de clients masculins plutôt âgés, et ils la composent toujours en partie, ce qui est par ailleurs génial car ils possèdent une richesse de connaissances, étant donné que beaucoup de ces photographes ont une expérience de première main dans l'industrie, et ce dès les débuts de la photographie grand format et de son succès. Désormais, nous sommes capables de partager ce savoir avec les plus jeunes générations, et cela rend ce type de photographie bien moins intimidant.

Nous essayons toujours de promouvoir la photographie comme une industrie devenue bien moins dominée par les hommes, bien qu'elle le soit toujours en partie. Naomi, particulièrement, travaille avec beaucoup de photographes qui ne sont pas des hommes, pour promouvoir la chambre photo dans ces communautés. Nous avons eu la chance de travailler avec certains incroyables photographes, et nous avons une quantité de bons contenus sur notre blog. Nous faisons un fanzine tous les six mois, dans lequel figurent beaucoup de jeunes photographes. Donc, en effet, les démographies ont clairement évoluées. Et je pense que beaucoup de photographes arrivant dans l'industrie sont bien plus intéressés par l'usage de la photographie argentique dans le cadre de leur travail, pour des publicités, plutôt que du numérique, ce qui est rafraîchissant à constater. Et cela, particulièrement, est positif pour la photo à la chambre, car vous pouvez capturez des images qui sont d'une aussi bonne qualité que celle de n'importe quel appareil numérique, si ce n'est d'une qualité supérieure lorsque correctement utilisée. Il y a donc définitivement une grosse différence démographique en comparaison à nos premières heures dans ce fameux garage.

Quels sont les prochains projets pour la marque Intrepid ?

Nous avons maintenant une solide variété d'appareils, en passant du 4x5, 5x7, au 8x10. La prochaine étape qui nous intéresse est le tirage... donc les chambres noires. Nous voulons populariser l'idée que n'importe qui peut posséder une chambre noire dans sa maison. Nous nous intéressons à des manières pratiques de faire des tirages de ses négatifs. Nous possédons déjà un agrandisseur attaché au 4x5, avec lequel nous avons développé une technologie LED, pour rendre le tout compact, donc nous allons nous prosuivre en introduisant d'autres appareils de ce rang, voilà pour la suite !


Nous remercions Maxim et l'équipe Intrepid Camera Company, pour le partage de leurs opinions, ainsi que leur essai de notre Nouveau LomoGraflok 4x5 Instant Back !

Vous souhaitez vous essayer à la photographie grand format ? Voilà une offre intéressante pour tous les Lomographes ! Nos amis de Intrepid Camera Company vous offre 10% de remise sur votre achat d'un 4x5 MK4 ou Black Edition 4x5 pour une durée limitée ! Utilisez simplement le code : LOMO4X5 pour faire valoir la promotion. Ce bon n'est valide que jusqu'à fin septembre 2020.

écrit par cheeo le 2020-09-15 dans #équipement #news #people #intrepid #lomo-graflok

Les articles les plus captivants