Les expérimentations de Nicolas Kuttler avec les pellicules 110 de Lomography

Après avoir partagé avec nous sa série de portraits pris avec l'appareil Lomography Simple Use, le photographe Nicolas Kuttler est de retour sur le magazine pour nous parler de sa passion pour le format 110. Dans cet article, il nous en dit plus sur ses collages qu'il réalise avec ses clichés pris avec les pellicules 110, nous parle de ses souvenirs de l'été dernier et nous donne quelques astuces :

Cette aventure avec le 110 commence par un achat, un peu par hasard, d’un appareil photo Agfamatic 3000 - flash pocket sur le Bon Coin. Un vrai coup de cœur pour son design unique & vintage, sa petite taille et son flash intégré. J’adore l’avoir dans ma poche - comme un petit gun !

Lomography est aujourd’hui le dernier fabricant à produire des pellicules 110 - j’ai testé la Color Tiger 200 ISO, avec des couleurs assez naturelles, la B&W Orca 100 ISO, ou encore la crazy Lobster Redscale 200 qui donne une couleur orange… comme le homard.

Collage "NYC diary" réalisé par Nicolas Kuttler avec ses photographies prises avec la pellicule Color Tiger 200 ISO.

Durant les 6 derniers mois, je me suis essentiellement servi du 110 comme un compagnon de voyage - j’ai capturé des détails dans les rues de NYC, avec toujours une obsession pour le rouge, les éléments de mobilier urbain, ou encore l’architecture des façades milanaises. Une des contraintes du 110, c’est que les résultats sont bien meilleurs en extérieur, avec une luminosité très forte, un soleil au zénith, c’est pour moi mon appareil photo favori durant l’été.

Collage "Milan diary" réalisé par Nicolas Kuttler avec ses photographies prises avec la pellicule Color Tiger 200 ISO.

Le troisième collage mêle des images d’architectures prises aux Pays-Bas, des lauriers en fleurs dans les rues de Arles, et un torse (au flash bien sur).

Collage "Black and white (and pink)" réalisé par Nicolas Kuttler avec ses photographies prises avec les pellicules Color Tiger 200 ISO et B&W Orca 100 ISO.

J’aime garder les contours imparfaits des pellicules lorsque je fais numériser mes photos, comme le cadre d’un Polaroid - pour moi ça fait partie intégrante de l’image, ça lui donne une structure, et ajoute un aspect graphique. On devine les coulisses de la photo argentique, la chimie et le labo. Ça me rappelle aussi les diapositives de mes parents.

Photos prises par Nicolas Kuttler. Photo du haut prise avec le Lomography Fisheye Baby 110.

Je les mets en page, sur InDesign, je les juxtapose afin de créer un récit mais aussi par association de couleurs. Ce sont presque des storyboards - des journaux intimes en image.

Je ne suis pas prêt de m’arrêter - c’est assez addictif !


Merci Nicolas d'avoir partager tes photos avec nous et de nous en avoir dis un peu plus sur ton processus créatif !

Vous pouvez retrouver Nicolas Kuttler sur son Site web et le suivre sur Instagram.

Nos pellicules 110 sont disponibles sur notre Boutique en ligne.

écrit par florinegarcin le 2019-11-19 dans #équipement #people #110 #nicolas-kuttler

Les articles les plus captivants