Community Amigo : @almostbrightlights

1

Rencontrez la Lomographe Rebecca Vaughan Cosqueric aka @almostbrightlights ! Membre active de la Communauté Lomography, elle nous parle de son parcours, de ses appareils fétiches et de sa passion pour la photographie dans cet article !

Autoportrait de @almostbrightlights pris avec son Petzval 85.

Bonjour @almostbrightlights, peux-tu nous en dire un peu plus sur toi ?

Bonjour ! Je suis Rebecca, j’ai 33 ans et je suis une photographe professionnelle anglo-française et je travaille un peu pour la télévision française. Après des études en tourisme évènementiel et aménagement du territoire, j’ai décidé de ne pas faire ça du tout dans la vie.
Je suis tombée dans l’audiovisuel par hasard et ma passion pour la photographie est devenue mon métier petit à petit, sans que j’ai vraiment le temps de m’en rendre compte. J’ai longtemps cru qu’il fallait que je choisisse entre les deux, parce qu’à l’école on nous dit tout le temps qu’il faut choisir une carrière, qu’on ne réussit pas sinon. Le processus pour se défaire de cette idée est très long mais il vaut le coup. Maintenant, je fais plein de choses que j’aime, en même temps, et ça fonctionne.

Photos prises par @almostbrightlights avec son Rolleiflex.

Depuis combien de temps es-tu Lomographe ?

J’ai entendu parler de Lomography pour la première fois en Nouvelle Zélande en 2010, quand mon amie Indigo m’a montré son Diana F+ et les photos qu’elle faisait avec. J’étais stupéfaite par ces images-là, parce qu’elles étaient multidimensionnelles. Elle avait un Splitzer, et je ne savais pas ce que c’était, et j’ai trouvé le résultat incroyable, drôle, profond, principalement parce qu’elle était très douée mais aussi parce qu’elle ne se limitait pas, ni pour ses angles, ni pour ses amorces, ni pour les couleurs… Il y avait une liberté dans ses photos que je n’avais pas encore vue ailleurs.

Donc quand je suis rentrée de Nouvelle-Zélande, j’ai commandé un La Sardina et un Fisheye Baby, moult pellicules et en avant ! Ça a coïncidé avec le moment où j’ai trouvé mon premier travail sur Fort Boyard, donc c’était très excitant parce qu’il y avait matière à rigoler avec mes appareils.

Photos prises par @almostbrightlights avec son Petzval 85.

Peux-tu nous parler des appareils photos que tu possèdes ?

Dans mon travail, j’utilise du numérique principalement, j’ai deux Canon 5D Mark III que j’utilise en général simultanément, l’un avec une focale fixe large (28mm), l’autre avec des focales fixes serrées (50mm, 85mm) et avec mes objectif Petzval et Daguerreotype.

Pour l’argentique, j'ai un Yashica Mat 124, un Rolleiflex 2,8 (que j’utilise énormément) et un Olympus OM10.
Et pour les appareils Lomography : un La Sardina ; un Fisheye Baby, que j’emmène un peu partout aussi mais que j’utilise moins pour des séries et plus ponctuellement, comme ça je redécouvre toujours plein de choses en développant ; un Diana F+ que j’aime beaucoup aussi, et que j’aimerais utiliser plus souvent ; un Sprocket Rocket, dont j’attends les premiers scans que j’ai si hâte de voir ; Un Lomo’Instant Wide que j’emmène un peu partout aussi.

Photos prises par @almostbrightlights avec son Petzval 85.

Quelle est ton expérience avec eux ?

Comme je le disais, mes appareils numériques me servent principalement dans mon travail, même si je les utilise parfois pour des projets personnels.

Et mes appareils argentiques sont plus une source d’apaisement pour moi. Je les emporte partout où je vais. Quand je travaille, j’ai toujours au moins un appareil argentique (souvent le Rolleiflex) avec moi pour capturer les entre-deux dans un shooting, ou les coulisses de certains tournages…

Le Rolleiflex est sans doute mon appareil préféré, j’aime tout le processus, un peu long, nécessaire à prendre une photo, j’aime les gestes qui vont avec aussi.

Photo prise par @almostbrightlights avec son Rolleiflex.

Un autre appareil que j’emporte partout c’est La Sardina avec lequel j’adore voyager parce qu’il est léger, il est en plastique donc il ne craint pas grand-chose (le mien est encore intact alors qu’il en a vu des vertes et des pas mûres)

J’utilise mes autres appareils plus ponctuellement.

Photos prises par @almostbrightlights avec son Rolleiflex.

Quel est ton appareil Lomography préféré et pourquoi ?

Je crois que mon préféré, c’est le Lomo’Instant Wide (bon même si je change parfois de préféré, je ne vais pas mentir), parce qu’il a tout ! On peut shooter de près, de loin, avec flash, sans flash, on peut jouer, expérimenter, changer d’objectif, faire des doubles expo (ma passion) et c’est un peu Noël toutes les 30 secondes. J’aime le fait de pouvoir être très créative avec un appareil et d’avoir un objet qui en est le fruit tout de suite après. Bref, j’aime TOUT dans cet appareil, et si un jour il sort avec un objectif en verre, c’est la fin de mon compte en banque.

Photos prises par @almostbrightlights avec son Lomo'Instant Wide

Selon toi, pourquoi on continue de faire de la photographie argentique ?

Je ne suis pas sûre, je crois que c’est différent pour tout le monde.

De mon expérience personnelle, c’est parce que je me dis que les moments les plus importants transparaissent mieux sur pellicule (alors que ça n’est pas forcément vrai). Il y a une magie dans tout ça. Ça permet de raconter quelque chose de presque plus intime. Quand je me promène avec mes appareils argentiques, je ne pense pas comme je le fais quand on me commissionne. Ces appareils sont mes compagnons de route, ils me laissent raconter ce que je veux, ils me surprennent, c’est un moyen pour moi de me libérer de mes angoisses, c’est presque méditatif.

Quand j’étais petite, je m’imaginais toujours avoir des pouvoirs magiques (car c’est très cool) et je me sens comme ça quand je regarde dans mes viseurs, je suis plus forte et je n’ai pas peur de ce que ça va montrer.

Photos prises par @almostbrightlights avec son Rolleiflex.

Parle-nous un peu des sujets que tu aimes photographier, qu’est-ce qui t’inspire ?

J’aime surtout faire des portraits et photographier la flore. Et pour moi ces deux sujets sont très souvent liés. Je pense que mes photos parlent toujours un peu d’origines et de singularité, enfin en tout cas c’est ce à quoi je pense la plupart du temps quand je déclenche. J’aime comprendre ce qu’il se passe dans la tête de la personne que je photographie, et parfois je n’y arrive pas et c’est bien aussi.

J’aime aussi beaucoup voyager, donc je photographie énormément de paysages et de scènes du quotidien.

Photos prises par @almostbrightlights avec son Petzval 85.

Peux-tu nous parler des photos que tu as choisi de nous montrer ?

C’est une sorte de pêle-mêle de tout ce que j’ai voulu dire plus haut, il y a ma famille, un autoportrait au Petzval (oui, c’était bien galère) sur lequel j’ai dessiné un peu, des tournages, la photo dans laquelle il y a plusieurs Instant Wides ce sont des portraits de ma grand-mère au moment où Alzheimer a pris le dessus… C’est un mélange non exhaustif de ce qui me parle le plus en ce moment, de petits bouts de vie.

Quelles sont les LomoHomes que tu aimes suivre ?

@miwa_saetsu, @yulia_adamova, @lafilledeer, @alewino et @alessandroleen.

Photo prise par @almostbrightlights avec son appareil La Sardina prises par @almostbrightlights avec son Rolleiflex.

Merci Rebecca d'avoir pris le temps de répondre à nos questions et d'avoir partagé tes photos avec nous !

Retrouvez la photographe sur sa LomoHome @almostbrightlights, son site, sa page Facebook ou son Instagram !

2019-11-05 #people #community-amigo #almostbrightlights

Produits mentionnés

New Petzval 85 Art Lens

New Petzval 85 Art Lens

Découvrez un nouveau monde photographique avec le New Petzval 85 Art Lens ! Créez des images d'une grande qualité et sublimez vos sujets grâce au bokeh tourbillonnant caractéristique de l'objectif !

Un commentaire

  1. frenchyfyl
    frenchyfyl ·

    @almostbrightlights "c’est presque méditatif"... je vois exactement ce que tu veux dire !

Les articles les plus captivants