Community Amigo : @paolinegiroux

1

Nous avons tous notre histoire personnelle qui nous lie à la photo, nos raisons et nos inspirations. Découvrez l'histoire de @paolinegiroux avec la photographie argentique !

Nom : Pauline Giroux
LomoHome : @paolinegiroux
Ville : Mulhouse
Âge : 24 ans


Bonjour @paolinegiroux, peux-tu nous en dire un peu plus sur toi ?

Salut ! Je m’appelle Pauline. En ce moment j’habite en Alsace, à Mulhouse, où je suis en deuxième année de master de muséologie. Avant ça, j’ai fait des études d’art et des études d’archivistique appliquées à l’image et à l’audiovisuel. Comme le révèle mon parcours scolaire, je suis depuis longtemps attirée par les images et la création artistique en général !
Concernant la photographie argentique, j’en faisais déjà enfant avec des appareils photo jetables que mes parents m’achetaient de temps à autres. Au lycée, je me suis intéressée au médium photographique d’un angle un peu plus créatif. Mes parents m’ont offert un bon petit bridge numérique avec lequel j’ai commencé à beaucoup expérimenter et pratiquer la photographie. Mon père a par hasard retrouvé son vieux Zenit EM qu’il utilisait quand il était jeune et il me l’a offert : je l’ai trouvé super classe et j’ai adoré l’utiliser. Ensuite, aux Beaux-Arts j'ai appris à développer et à tirer moi-même mes photos en noir et blanc.

Crédits: paolinegiroux

Depuis combien de temps es-tu Lomographe ?

J’ai connu Lomography vers 2013/2014 en me renseignant sur différents types d’appareils : avec les métadonnées que les utilisateurs peuvent indiquer sur leurs images, on peut voir les photographies en fonction des appareils photos utilisés et à l’époque je récupérais et/ou me renseignais beaucoup sur les vieux appareils photos donc Lomography me servait surtout à voir ce que les gens faisaient avec différents types d’appareils. C’est à l’été 2017 que j’ai créé ma LomoHome et que j’ai commencé à partager mes photos.

Peux-tu nous parler des appareils photos que tu possède ?

Je possède beaucoup d’appareils ! Il y en a une grande partie qui ne fonctionne plus mais que je garde à titre de petite collection pour leur valeur esthétique, historique et familiale. Et une partie que j’utilise plus ou moins régulièrement.

Pour l’aspect collection, je possède surtout des appareils photos récupérés dans ma famille. J’ai deux chambres photographiques (une grosse et une dite « de voyage » qui est moins encombrante et qui ressemble à une petite valise une fois pliée) : je les ai trouvés dans le grenier de ma grand-mère, elles appartenaient à mon arrière-grand-père maternel. Il était libraire et photographe : il avait plusieurs chambres photographiques à plaques et s’en servait pour photographier son village du nord de la France et en faire des cartes postales dans les années 1920. J’ai aussi un appareil Kodak LTD Brownie n°2 qui lui appartenait également : je m’en suis servi pour expérimenter les multiples expositions. Je possède aussi quelques appareils qui appartenaient à mon grand-père maternel. Ce sont des appareils très simples qui lui servaient à photographier ses voyages, les repas de familles, ses amis, etc. Seul l’Agfa Isola I fonctionne encore, mais je l’utilise très peu. J’ai aussi un modèle d’appareil à soufflets de marque Dehel : celui-ci fonctionne encore également. C’est ma grand-mère paternelle qui l’a offert à mon grand-père quand ils étaient tout juste fiancés : il est parti à la guerre d’Indochine et a pris des photos avec là-bas.

Le Zenit EM évoqué plus haut était à mon père et c’est donc avec lui que j’ai commencé à vraiment m’intéresser à la photographie argentique vers 2012. En 2013, quand je suis rentrée à l’école des Beaux-Arts du Mans, le frère de mon père a lui aussi retrouvé plusieurs appareils qu’il utilisait quand il était jeune et me les a offerts : un Minox GL35 (qui est malheureusement HS et que je n’ai encore jamais pu utiliser) et un Pentax ME. Grosse révélation : ce dernier étant beaucoup plus facile d’utilisation que le Zenit EM et de meilleure qualité, il est immédiatement devenu mon grand compagnon ! Il a malheureusement rendu l’âme en 2016 (mais cet été j’ai trouvé quelqu’un pour le réparer, et il devrait normalement bientôt faire son retour 😉). Pour le remplacer, le frère de ma mère m’a offert un Olympus OM1 qu’il utilisait dans les années 70/80.

À côté de ça, j’ai également un Lubitel 2 trouvé à Emmaüs il y a peu, un Polaroïd Supercolor 635, un Polaroïd Impulse AF et j’ai récemment ressorti l’appareil photo que mes parents utilisaient quand j’étais petite : un Canon Prima Super 105 !

Ça fait une bonne petite tribu ! En fait, j’ai vraiment la chance d’avoir une famille qui garde les vieilleries. J’aime vraiment cette transmission, connaître l’histoire de l’appareil que j’ai.

Crédits: paolinegiroux

Quelle est ton expérience avec eux ?

Celui que j’utilise le plus est l’Olympus OM1, et quand il était encore en état de fonctionnement le Pentax ME : ce sont de bons appareils avec lesquels je me sens à l’aise, avec lesquels je peux rapidement faire mes réglages si besoin. Ils sont peu encombrants et légers alors je sors rarement sans !
Avant j’utilisais aussi des appareils photos jetables, mais depuis peu je les ai remplacés par le Canon Prima Super 105 qui fait la même taille : c’est pour les situations où j’ai peur d’abîmer mon reflex (festivals, etc) ou quand je veux utiliser le flash.
J’ai peu utilisé le Lubitel 2 pour le moment : je veux m’en servir pour explorer le format carré et jouer avec les possibilités de multiples expositions, pour me forcer à sortir un peu de ma zone de confort.

Quel est ton appareil Lomography préféré et pourquoi ?

Je n’en ai aucun, mais certains appareils m’attirent particulièrement comme le Spinner 360° ou le Lomo'Instant Square : ils sortent de l’ordinaire, je trouve, et ont l’air de permettre beaucoup de créativité !

Selon toi, pourquoi on continue de faire de la photographie argentique ?

Franchement, je ne sais pas trop. Pour moi, il y a d’abord l’attente et la surprise de redécouvrir ce que j’ai photographié quelques semaines ou mois plus tôt. Je porte beaucoup plus d’attention à mes photos argentiques qu’à mes numériques, que ce soit au moment de la prise de vue ou ensuite : c’est plus physique, plus précieux. Dans ma démarche de photographie du quotidien, je trouve que l’argentique permet de faire « moins mais mieux ». Il y aussi le fait que mes appareils photo argentiques sont plus faciles à transporter que mes appareils numériques, que je trouve plus encombrants et plus fragiles.

Crédits: paolinegiroux

Parle-nous un peu des sujets que tu aimes photographier, qu’est-ce qui t’inspire ?

Je suis assez mélancolique et nostalgique, et j’ai assez peur de l’oubli, alors j’aurais tendance à dire que je photographie tout ! J’ai quasiment toujours un appareil photo sur moi, au cas où je verrai quelque chose à immortaliser. Dans son livre Les Années, Annie Ernaux écrit à propos de la photographie « Sauver quelque chose du temps où l’on ne sera plus jamais » et je crois que cela illustre parfaitement ma manière de faire de la photo argentique.

Je travaille autant en noir et blanc qu’en couleur, selon les périodes et mes envies. Ce qui m’intéresse, c’est de pouvoir capturer tous les moments qui me touchent, que ce soit par leur côté cocasse ou par leur poésie. J’aime beaucoup jouer avec les contrastes, les reflets, les ombres, les motifs. Parmi mes sujets de prédilections, je dirai qu’il y a les gens que je rencontre ou côtoie ; les chats ; les trucs écrits dans les rues et les cimetières !

Peux-tu nous parler des photos que tu as choisies de nous montrer ?

J’ai essayé de sélectionner mes photos préférées parmi tous les sujets qui m’inspirent le plus. Celles pour lesquelles j’ai beaucoup de tendresse ou bien où je me dis que ça aurait tout de même été dommage de ne pas avoir d’appareil photo pour capturer ce petit moment-là ! Comme le disait le photographe Willy Ronis : « Des situations minuscules, comme des têtes d’épingles. Juste avant il n’y avait rien et juste après il n’y a plus rien. Alors il faut toujours être prêt. »

Quelles sont les LomoHomes que tu aimes suivre ?

Il y en a trop ! Mais comme ça, je dirai @lapetite_chaussure ; @irrsee ; @nebulosity ; @cailloux 😊

Crédits: paolinegiroux

Merci à @paolinegiroux pour ce partage d'expérience ! Vous pouvez la retrouver sur sa LomoHome mais aussi sur Instragram et Tumblr.

écrit par Anna Carestia le 2019-10-01 dans #people

Les articles les plus captivants