Le photographe de rue Jules Le Moal teste le Petzval 58

1

Le photographe Jules Le Moal immortalise le quotidien de la rue. Il a cette capacité à saisir la spontanéité du moment au travers de son appareil photo et à raconter une histoire avec ses clichés. De la Street Photography au Photoreportage, Jules passe le plus clair de son temps dehors, prêt à capter chaque moment.
Nous lui avons proposé de tester notre objectif artistique Petzval 58 Bokeh Control, et il l'a mis à l'épreuve de la ville. Découvrez sa série de photos réalisée avec notre objectif et notre pellicule noir et blanc Lomography Earl Grey.


Photos prises par Jules Le Moal avec le Petzval 58 et la Lomography Earl Grey.

Bonjour Jules, peux-tu te présenter à notre communauté ?

Bonjour ! Moi c’est Jules, j’ai 29 ans et je vis entre Paris et Le Mans. Je suis passionné par la photographie depuis une dizaine d’années, notamment par la photographie de rue et le photojournalisme.
Je travaille principalement à l’argentique avec une prédilection pour le noir et blanc. Je partage mon travail sous forme de Zines ou d’expos, en plus d’être très actif sur Instagram.

Pourquoi aimes-tu la photographie ? Comment as-tu commencé ?

La passion pour la photographie m’est venue en voyageant, de l’envie de partager mes souvenirs et les histoires de ceux que je rencontrais. J’aime fixer les instants afin de raconter quelque chose, cela peut être de grandes choses comme de toutes petites choses extraordinairement ordinaires.

Photos prises par Jules Le Moal avec le Petzval 58 et la Lomography Earl Grey.

Tu fais principalement de la Street Photography et du Photoreportage, c’est ce qui t’inspire le plus ?

Oui, effectivement, je suis un grand gamin et la rue est un gigantesque théâtre. J’adore saisir les petites scènes cocasses, jouer avec les ombres et les perspectives. C’est pour moi une très grande satisfaction que de découvrir ou redécouvrir des lieux et de poser dessus un regard différent à chaque fois. Et puis j’aime l’aspect témoignage, c’est un travail important nécessaire à chaque génération. C’est cet aspect qui m’a naturellement amené au Photoreportage, avec entre autre, la couverture des Actes Gilets Jaunes.

Tu as testé notre objectif artistique Petzval 58, qu’en as-tu pensé ?

Oui et c’est vraiment un objectif très créatif. C’est marrant comme selon l’intensité du bokeh choisie, on peut se retrouver avec des photos complètement différentes.
C’est vraiment un outil différent de tout ce que j’ai pu essayer auparavant; la prise en main est très ludique car tout est manuel et le réglage de la mise au point est atypique.
Et puis les plaques d’ouvertures focales interchangeables et le look en laiton nous rappellent des appareils d’une autre époque.
À tel point que pas mal de passants ne peuvent s’empêcher de venir le voir de plus près, c’est plutôt sympa.

Qu’est-ce qu’il t’a permis de faire de différent ?

En utilisant le Bokeh de l’objectif comme je l’ai fait, j’ai essayé d’amener du mouvement, de la dynamique ou de la tension à ces photos, ou bien à isoler un peu plus le regard sur le détail voulu.

Photos prises par Jules Le Moal avec le Petzval 58 et la Lomography Earl Grey.

Pourquoi ce choix de shooter en Noir et Blanc ?

C’est ce vers quoi je tend naturellement. Je pense plus facilement en Noir et Blanc. Et bien qu’il m’arrive cependant d’utiliser des films couleurs, je préfère m’en tenir à ce que je peux agrandir dans mon petit labo à la maison.

Qu’est-ce que tu aimes avec notre pellicule Lomography Earl Grey ?

La lomography Earl Grey a un grain relativement fin et un beau contraste sur lequel on peut jouer en poussant la pellicule d’un stop ou deux selon les goûts.
Je l'ai développé par le passé dans de l’Ilfosol 3, et plus récemment (celles vues ici) dans du Rodinal, et les deux solutions me donnent des résultats qui me conviennent.

Photos prises par Jules Le Moal avec le Petzval 58 et la Lomography Earl Grey.

Qu’as-tu voulu montrer à travers cette série de photos ?

Que les règles et les aprioris sont faits pour être transgressés. En regardant les photos réalisées avec cet objectif sur instagram, on trouve majoritairement des portraits sur des fonds avec de la texture, en couleur pour la plupart.
Non pas que je n’aime pas ces photos là, au contraire, je trouve que c’est certainement ce que cet objectif fait de mieux, et est censé produire. Mais je voulais essayer de montrer qu’il pouvait servir à autre chose, d’amusant également.

Quelle est ta photo préférée que tu as pris avec le Petzval 58 ?

Peut être celle du skater à République, car elle évoque relativement bien ce que j’ai essayé d’amener avec l’effet produit par l’objectif. Le flou réalisé par le bokeh du Petzval 58, souligne très bien le moment de suspension dans lequel se trouve le skater.
Peut être aussi celle de l’homme sous son parapluie, ou encore une fois, l’effet de l’objectif nous rapproche du sujet et nous fait ressentir la pluie qui s’abat sur lui.

Photos prises par Jules Le Moal avec le Petzval 58 et la Lomography Earl Grey.

Aurais-tu un conseil pour ceux qui voudraient se lancer dans la Street Photography ?

Je n’ai pas vraiment de conseil à proprement parler, tout est une question de feeling. Je pense que la photo de rue est une affaire entre chacun et sa curiosité. Il faut s’écouter et prendre du plaisir à faire les photos que l’on aime faire, et puis travailler encore et toujours, il n’y a que comme cela qu’on y parvient.


Vous pouvez retrouver toutes les photos de Jules Le Moal sur son site internet et également sur Instagram.

écrit par Anna Carestia le 2019-07-23 dans #news #people #street-photography #bokeh #petzval-58

New Petzval 58 Bokeh Control Art Lens

Marchez sur les traces de la photographie avec cet objectif réalisé à la main qui combine savoir-faire historique, innovation moderne avec une optique russe originale et une bague révolutionnaire de contrôle de bokeh.

Un commentaire

  1. jules_le_moal
    jules_le_moal ·

    Merci encore à Lomography France pour m'avoir prêté ce super objectif !

Les articles les plus captivants