Dans le sac de @Tannarelli

7

Le Lomographe @Tannarelli nous explique quels appareils il utilise et lesquels il préfère. Originaire de Clermont-Ferrand, @Tannarelli est un fan de photographie argentique comme en témoigne sa LomoHome. Il aime prendre le temps de réfléchir aux éléments qu'il va intégrer dans ses compositions, choisir la lumière et capturer l'instant avec ses différents appareils.


Bonjour @Tannarelli, peux-tu nous expliquer ce qu’il y a dans ton sac ?

Bonjour Lomography ! J'emmène habituellement deux appareils avec moi, des pellicules, une cellule à main ou mon smartphone pour la mesure de lumière. Un guide du Routard et une carte de la ville visitée sont souvent fourrés dans le sac.

Pourquoi aimes-tu la photographie argentique ?

Enfant puis adolescent, j'ai découvert la photo lorsque le numérique n'existait pas. Mon père développait et tirait à la maison ; il me prêtait son Asahi Pentax et m'encourageait à réfléchir à la composition, à prendre le temps de bien penser à l'ouverture et à la vitesse, etc... Bien plus tard, quel que soit l'appareil numérique utilisé (reflex ou compact "expert"), je me suis rendu compte que je multipliais les prises de vues jusqu'à l'outrance : "encore une petite parce que je crois que l'autofocus n'a pas fait ce que je voulais", "encore une autre parce que la balance des blancs est à refaire", "encore une autre parce que je vais essayer la x-ième simulation de film (!)". Cette surabondance d'images enregistrées, de réglages, de possibilités, de retouches éventuelles ou nécessaires, de modes préprogrammés, me sont de plus en plus insupportables. En bref, j'aime la photographie argentique car elle me pousse à me concentrer sur la composition, à réfléchir sur l'image que je souhaite vraiment conserver d'un moment vécu. Il n'y a pas plusieurs centaines de photos possibles, mais 36 voire 12.

Crédits: tannarelli

Whaou, 5 appareils, c’est beaucoup ! Tu choisis celui que tu vas utiliser en fonction de ce que tu veux shooter ou plus en fonction de ton humeur ?

Oui, on m'a fait don de plusieurs d'entre eux, et j'aime leur redonner vie après une mise au placard assez longue. Mon choix dépend des images que je veux obtenir et de certaines contraintes logistiques. En vacances en famille, outre le smartphone pour le "mitraillage" de petits instants à partager sur des réseaux sociaux, j'aime prendre le Polaroid pour garder un moment que j'estime davantage "précieux", et l'afficher sur l'une des parois à l'intérieur de la caravane :-) Ce Spectra me permet aussi d'offrir quelques photos prises lors d'une soirée aux amis lorsqu'ils repartent. Le Minox est mon compagnon lors de sorties "ultralight" où je ne veux pas emmener mon sac. Mais si je veux utiliser du 35mm en jouant avec une faible profondeur de champ, j'opte pour le Minolta X-700 et son 50mm ouvrant à 1,7. Enfin, si je veux revenir à du tout manuel, et obtenir des images désuètes et "passées", ou plus contrastées et au bokeh tourbillonnant, j'opte pour l'Adox Golf ou le Lubitel 166U, respectivement.

Si tu devais en choisir un ce serait lequel ?

Le Lubitel. C'est par lui que mon retour à l'argentique a commencé, lorsque je voulais essayer le moyen format sans me ruiner. J'ai le sentiment que je pourrais l'utiliser n'importe où et n'importe quand : c'est pour moi l'appareil photo intemporel.

Crédits: tannarelli

Qu’est-ce que tu aimes avec le Lubitel ?

Son mélange de rusticité dans le chargement et la mise au point, d'horlogerie fragile dans l'armement, et de surprenante qualité des images obtenues. La visée à hauteur de poitrine est aussi pour moi une incitation à l'humilité, la réflexion. On doit prendre le temps. C'est finalement ce qui me plaît dans ce retour à la photographie calme, presque "low-tech".

Au niveau des pellicules, tu fais ton choix comment ?

La contrainte budgétaire est bien présente, il faut l'avouer. En couleur, j'ai le sentiment de ne pas avoir encore trouvé. J'ai oscillé entre les couleurs saturées de la Lomography Color Negative et celles douces de la Kodak Portra, sans vraiment être emporté. La couleur n'est peut-être finalement pas "mon truc" pour le moment. En revanche, en noir et blanc, j'aime beaucoup la Kodak TriX 400, les images obtenues me semblent toujours "profondes" et contrastées, avec un joli grain. Je continue d'essayer de nouvelles pellicules, mais cela me prend du temps : il n'y a que lors de voyages que je vais "shooter" et faire développer en moins d'un mois.

Crédits: tannarelli

Merci à @Tannarelli d'avoir partagé son expérience argentique ! Vous pouvez retrouver toutes ses photos sur sa LomoHome.

2019-06-27 #équipement #people #lubitel #noir-et-blanc

Produits mentionnés

Lomo Lubitel 166+

Lomo Lubitel 166+

Le Lubitel+ est simplement l'appareil photo de ceux qui aiment la vie ! Ses contrôles manuels sont simples et plaisants à apprendre. Son boîtier en plastique léger en fait un compagnon de tous les jours idéal. L'un des derniers appareils bi-objectif encore en production – et l'un des moyen formats de qualité pro les plus abordables du marché – le Lubitel+ est un incroyable outil pour les photographes argentiques du monde entier.

7 commentaires

  1. pierredeschamps
    pierredeschamps ·

    Vive la photo argentique sur Clermont Ferrand !

  2. gheinz
    gheinz ·

    Super article ! J'ai deux appareils en commun : le Minolta X-700 et le Lubitel 166 U. Et les photos qui illustrent l'article sont sublimes !

  3. tannarelli
    tannarelli ·

    @pierredeschamps Oui ! Et nous sommes gâtés question tirage, matériel, expos et conseils.

  4. tannarelli
    tannarelli ·

    @gheinz Merci beaucoup pour ces compliments !

  5. lry12
    lry12 ·

    J'imagine que tu connais l'Imaginarium du Photographe, rue Terrasse ;-) Les photos au Lubitel sont superbes.

  6. tannarelli
    tannarelli ·

    @lry12 oui tout à fait, et tant qu’on en est à les citer, l’atelier baryté 😉

  7. tannarelli
    tannarelli ·

    @lry12 et merci beaucoup !

Les articles les plus captivants