Adeline Care, photographies mystiques et sibyllines avec le Daguerreotype Achromat 2.9/64

Adeline Care est une photographe française qui a d'abord étudié l’audiovisuel avant d'obtenir son diplôme à l’École des Gobelins. Elle vient de remporter le Prix Picto de de la Photographie de Mode avec sa série Aithō, je brûle. Nous vous proposons de découvrir son univers mystérieux à travers ses photographies prises avec notre objectif Daguerreotype Achromat 2.9/64 et l'interview qu'elle nous a accordée. C'est un monde aux forêts ensorcelantes et à l'imagerie mystique qui se dévoile d'une manière trouble dans cette série exclusive créée par Adeline Care avec notre Objectif Artistique.

Bonjour Adeline, peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Hello ! Je suis photographe et vidéaste, je vis entre Paris et la Dordogne :)

Quelles sont tes sources d'inspiration ?

Je pense que mes principales sources d’inspirations sont tout simplement mon entourage et certains lieux, particulièrement les paysages de mon enfance. Je passe beaucoup de temps à chercher des espaces que j’aimerais photographier. Sinon je suis passionnée de cinéma et particulièrement de cinéma d’animation !

Et les thèmes majeurs de ta pratique photo et vidéo ?

Depuis quelques années maintenant je travaille de manière récurrente sur les motifs de la disparition et l’apparition en réalisant des séries sous formes de mini romans photos. De manière quotidienne, j’ai pris l’habitude de traquer des présences dans chaque coin de rue, chaque recoin de ciel.

Si tu devais décrire ton univers et tes photos en 5 mots, quels seraient-ils ?

Magie, réel, apparition, disparition, présence.

Les bords de mer, les montagnes aux forêts sombres et les environnements désertiques semblent être tes terrains de prédilection, quel est ton rapport à la nature ?

J’ai vécu jusqu’à mes 18 ans dans un petit village du Sud Ouest au milieu d’une forêt, en le quittant je me suis rendue compte à quel point cet environnement a eu une influence sur moi. Certaines photos de la série y ont d’ailleurs été prises. J’ai toujours ce besoin de retrouver une sorte d’étrangeté mystique dans mes images propre à mon enfance, adolescence.

Quelles ont été tes premières impressions quand tu as découvert l'objectif ? Puis quand tu l'as utilisé pour réaliser ta série ?

Je shoote très peu en numérique, c'était donc pour moi une manière ludique de ré-expérimenter le digital aussi en manipulant cet objectif où l’on doit changer les diaphs manuellement ! J’ai fait pas mal de tests afin de voir quelles plaques d’ouvertures me correspondaient le mieux pour n’en garder que 3 ou 4 avec moi lorsque je shootais.

Des projets à venir dont tu aimerais nous parler ?

Je travaille sur un film que j’aimerais tourner en fin d’année ! En parallèle je continue toujours ma pratique constante de la photo, donc plein d’images à venir également :)


Suivez le travail et l'actualité d'Adeline Care sur son Site Internet et sur son Instagram.
Toutes les photographies de l'article ont été prises par Adeline Care avec l'Objectif Artistique Daguerreotype Achromat 2.9/64.

écrit par florinegarcin le 2019-05-22 dans #news #people

Daguerreotype Achromat 2.9/64 Art Lens

Le Daguerreotype Achromat 2.9/64 Art Lens est disponible en monture Canon EF, ou Nikon F, ou Pentax K (argentique & numérique), et avec d'autres modèles grâce à des adaptateurs !

Les articles les plus captivants