Chloé Daumal au Wheels and Waves Festival

Jeune photographe, Chloé Daumal nous partage son expérience au Wheels and Waves Festival. Ce festival qui se déroule chaque année à Biarritz est une source d'inspiration sans fin pour elle. Rassemblement de motos vintages, c'est un endroit où se mélange également surf, skate et une ambiance unique. Découvrez le Wheels and Waves Festival 2018 à travers les mots et les photos de Chloé Daumal et imprégnez-vous de l'atmosphère de ce lieu si particulier :


"Du charme indicible d'une Tempête Silencieuse.

Le Wheels and Waves est une fournaise. Ce volcan créatif de bourdonnements de moteurs et de voix est mon deuxième chez moi.
Cela fera quatre ans en juin prochain que je me rends à Biarritz tous les ans pour assister à l'éclosion du festival, en plein été. Les vagues, le soleil, les sourires, les jolies filles, les mecs en salopettes, les gaz d'échappement, les frites, l'herbe fraîche du village, les foulards en soie, les casques et les gants sont tout autant de petites choses pour lesquelles je ne raterai ça pour rien au monde.

Photos prises par Chloé Daumal avec un Canon Eos 1N + Kodacolor 200 DX expirée et le Lubitel II + Lomography Xpro Slide.

Comme à chaque fois, j'emporte avec moi quelques films et boîtiers argentiques. Cette fois-ci accompagnée de quelques rouleaux de Redscale XR qui parleront très bien de cette fournaise et sa chaleur (humaine), je quitte un peu mon costume de photographe bien rangée pour laisser s'enivrer la part "underground" qui est en moi et me permet pendant une semaine de laisser traîner mes yeux partout, de shooter tout ce que je veux sans contrôle et sans limite. Les doubles expositions, les accidents et les photos ratées deviennent alors des trésors que je chérie et qui me rappellent la rouille des bécanes, les rayures sur les planches de skate et le sel marin qui me pique les yeux.

Photos prises par Chloé Daumal avec le Lubitel II et un Canon 1N + Lomography Redscale.

À la veille de son ouverture, l'édition 2018 a subi une grave tempête et malgré cela, tout était intacte. La ruche s'est activée pour faire des miracles. J'aurais pu raconter cent anecdotes vécues sur place depuis trois ans, mais je ne saurais les classer ou les choisir. Je ne suis qu'amour pour cet événement et tout ce que je peux y faire. La liberté créative et expressive qu'il offre est telle que même le plus violent des vents ne lui enlèverait de sa superbe. Nous n'avons laissé derrière nous que le grand Manoir qui surplombe d'ordinaire le festival et quelques plaques en bois dans l'herbe trempée après l'orage.

Photos prises par Chloé Daumal avec un Canon Eos 1N + Kodacolor 200 DX expirée

Je vois le Wheels and Waves comme une grande famille, une communauté soudée et toujours à la recherche de sensations, de nouveauté mais aussi très ancrée dans les traditions. Tous ces pilotes et leurs vieilles pétoires qui sont parfois des reliques, qui sont capables de rider pendant des heures un anneau de terre sous un soleil de plomb me font rêver. Il y a les yeux écarquillées des gamins devant les rampes de skate, les surfers qui attendent des heures la bonne vague, les anciens qui se plaisent à retrouver un tas de trucs de leur époque entre les mains de jeunes passionnés... Je m'émerveille chaque année un peu plus de voir tout ce petit monde réuni autour d'une même ferveur et d'une même vibration.

Photos prises par Chloé Daumal avec :
Pour la première série : un Canon 1N + Lomography Redscale.
La mosaïque de portraits au format carré : le Lubitel II + Ektacolor Pro Gold expirée (Pilote à la visière jaune) et Lomography Xpro Slide (toutes les autres)
La photo de l'enfant : un Canon eos 1N + Kodacolor 200 DX expirée
Photos prises par Chloé Daumal avec un Canon 1N + Lomography Redscale

Le festival fait se côtoyer de manière très naturelle et spontanée des gens de la vie de tous les jours et des Superstars.
J'ai eu, lors de l'édition 2018, la chance de pouvoir échanger avec des icônes de tout cet univers puis de leur tirer le portrait un matin sur la plage, de véritables têtes d'affiche comme Christian Hosoï, Steve Caballero, Robert Vargas ou Big Scott, mais je prends chaque année tout autant de plaisir à retrouver la grande Famille du festival. Je pense notamment à Lilou, Jérôme, Valérie, Julien, Tadashi... Tous ces "gens normaux" qui bossent comme des dingues pour nous offrir ce festival qui me donnent à chaque fois un peu plus l'envie de créer et de faire toutes ces images. J'en ai des centaines qui s'ajoutent à ma collection à chaque édition, et c'était très compliqué de pouvoir choisir quoi vous montrer (rires) !

Photos prises par Chloé Daumal avec le Lubitel II + Portra 160 expirée et un Canon Eos 1N + Kodacolor 200 DX expirée

Je profite de cet article pour remercier Lomography, qui me fait confiance et m'offre la possibilité d'expérimenter les matières, les couleurs et les ambiances, et je pense définitivement que le choix de la Redscale XR et la Lomography Xpro Slide aura été judicieux pour traduire de cette idée de lieu de création en perpétuel mouvement. Le côté volcanique du Wheels and Waves ne cessera donc jamais de me surprendre quoi qu'il puisse arriver, sous le soleil comme la tempête."

Photos prises par Chloé Daumal avec un Canon Eos 1N + Kodacolor 200 DX expirée et la Lomography Redscale

Vous pouvez retrouver le travail de Chloé Daumal sur son site internet, ainsi que son Instagram et sa page Facebook.

2019-04-12 #culture #news #people

LomoChrome Metropolis est le premier film négatif couleur créé depuis plus de 5 ans. Suite au succès des désormais iconiques LomoChrome Purple et LomoChrome Turquoise, cette nouvelle émulsion sera disponible en 35 mm, 110, 120 et 16 mm. Ce tout nouveau film donnera à vos chefs-d’œuvre des couleurs feutrées, des contrastes pop et des tons désaturés. Cette pellicule sombre et grunge ne ressemble rien de ce que vous avez pu voir auparavant. Soutenez-nous sur Kickstarter et entrez dans une nouvelle ère de la photographie argentique avec nous !

Les articles les plus captivants