Le Montréal de SLON au Daguerreotype Achromat 2.9/64

Paul Merelle, aussi connu sous le nom de SLON, nous transporte dans son univers grâce à son appareil photo Nikon fétiche monté d'un objectif Daguerreotype Achromat 2.9/64. Ce jeune photographe polyvalent capture et compose l'univers qui l'entoure. Connu pour ses clichés de rue et ses portraits, son voyage à Montréal lui a permis de rencontrer de nouveaux sujets dont il nous parle dans cet entretien.


Hello SLON ! Et bienvenue sur le Magazine Lomography ! Pourrais-tu te présenter en quelques lignes ?

J’ai 21 ans, je viens de Fontainebleau, ça fait deux ans que je fais de la photo actuellement et je rentre en deuxième année de licence en cinéma à Paris. Je fais pas mal de skate et je suis toujours occupé à faire plein de choses, j’ai du mal à rester en place.

Comment a débuté ton aventure argentique ? Aurais-tu une petite anecdote à nous raconter sur tes débuts ?

Un Nikon Fm2 trainait chez moi, je l’ai récupéré et j’ai commencé à prendre en photo mes amis.
Pour l’anecdote, je suis parti à Berlin et j’ai croisé Dustin Dollin, un skateur pro, donc je l'ai pris en photo (j’étais vraiment content). En rentrant, je vais faire développer la pellicule sauf qu’elle est vierge. Je pense que ça a été ma plus grosse déception, encore aujourd’hui j’ai peur de rater une pellicule.

Quels sont tes appareils photo de choix et pourquoi ?

En ce moment j’aime beaucoup utiliser mon Nikon 35ti, je l’emmène partout, il me permet de faire des portraits, des paysages, de la photo de rue. Il est vraiment pratique et a une qualité optique incroyable pour un point and shoot et en plus de ça c’est un bel objet. Sinon j’utilise toujours mon Nikon Fm2, j’ai plusieurs optiques avec, mais le plus souvent je shoot au 50mm. Pour le moyen format j’ai un Mamiya C220, c’est le plus difficile à utiliser dans la rue, il faut vraiment être rapide et composer différemment.

En regardant tes derniers travaux dans le domaine, je vois beaucoup de portraits, et des scènes urbaines. Quels photographes t’inspirent ?

Il y en a beaucoup, dans ceux que je regarde le plus souvent il y a Robert Mapplethorpe, Robert Doisneau, Larry Clark, Dorothea Lange, Irving Penn et les photos qu’on pu prendre mes parents lors de leurs voyages. Lorsque j’ai commencé Kopeto m’a influencé dans ma manière de travailler aussi et il m’a appris des choses.

Quels sont tes sujets fétiches ? Comment la ville de Montréal t’a inspirée pour cette série réalisée au Daguerreotype ?

En réalité je pense que ce sont mes amis mais sinon je prends en photo des inconnus, ou alors des détails. À Montréal, j’ai apprécié le fait que ce soit une ville calme et très fleurie.

Qu’est-ce qui t’a plu dans l’utilisation de cet objectif ? Quels conseils donnerais-tu à ceux qui souhaitent s’en procurer un ?

L’utilisation des plaques pour l’ouverture fait qu’il faut anticiper ce que tu veux prendre en photo, et bien gérer ta profondeur de champ. Si j’avais à le réutiliser, je le privilégierai pour faire des portraits ou des détails.

Tes images sont souvent très nettes et semblent vouloir être aussi réalistes que possible. Comment as-tu donc approché les effets de bokeh produit par le Daguerreotype ?

J’ai eu du mal à savoir quoi prendre en photo avec au début, je me suis donc orienté vers des photos de fleurs car il y en un peu partout dans Montréal. Pour les photos de street, il m’a fallu des sujets où je pouvais prendre mon temps.

Quelle est ta photo favorite de cette série, et pourquoi ?

Je pense que c’est celle des tulipes rouges et jaunes, le bokeh est incroyable, c’est très vaporeux, on dirait que ça brille et en même temps ça ressemble à une peinture.

Quels sont tes projets à venir ?

Pour octobre on sort des planches de skate avec des amis, ça s’appelle All Alone. Sinon je vais préparer des Fanzines, et faire de la vidéo.


L'esthétique de SLON vous plaît ? Découvrez le reste de son univers sur son site web ou son compte Instagram !

Le Daguerreotype Achromat 2.9/64 est disponible en ligne ou dans l'un des Lomography Gallery Stores proche de vous.

écrit par adecerjat le 2018-09-21 dans #équipement #people #people #gear #places #daguerreotype #slon

Daguerreotype Achromat 2.9/64 Art Lens

Le Daguerreotype Achromat 2.9/64 Art Lens est disponible en monture Canon EF, ou Nikon F, ou Pentax K (argentique & numérique), et avec d'autres modèles grâce à des adaptateurs !

Les articles les plus captivants