Mike Padua et le Sprocket Rocket

Mike Padua est un amoureux de l'argentique de longue date. Il a canalisé cet amour pour fonder ShootFilmCo. un site qui vend des tshirts et accessoires en hommage à la photo argentique. Depuis le lancement, il explore les différents types de pellicules et d'appareils qui pourraient intégrer son immense collection. Nous lui avons envoyé un Sprocket Rocket ainsi que plusieurs pellicules Lomography qu'il a pu tester. Il nous parle de cette expérience et les origines de cet amour pour l'analogique.

Mike, bienvenue sur le Magazine, pourrais-tu nous en dire plus sur ta personne ?

Je vous remercie pour votre accueil, en tant que grand fan de Lomography, c'est un vrai honneur ! En premier lieu, je suis un mari et un père. Mon amour pour la photographie s'est transformé en une profession lorsque j'ai commencé à faire des photos de plateau pour le cinéma et des shoots promotionnels pour des compagnies de théâtre, et des galeries promotionnelles pour des compagnies de théâtre, et enfin, je suis devenu fondateur de mon propre studio photo en 2013.

Qu'est-ce qui t'a poussé à commencer la photographie ?

Par nature, je suis une personne très sentimentale. Lorsque j'étais enfant, j'étais toujours le premier à ouvrir les enveloppes de développement quand mes parents recevaient leurs photos du laboratoire du supermarché local. J'adore feuilleter à travers ces souvenirs et ces moments à nouveau et ils me sont très chers. De là est né mon intérêt pour le dessin et le design, et lors de mon adolescence, j'ai découvert que l'on peut combiner toutes ces choses lorsqu'un appareil se trouve entre vos mains.

Tu as tendance à collectionner plusieurs appareils argentiques, lesquels sont tes favoris ?

Oui, je collectionne les appareils argentiques. Nous pourrions même utiliser le terme "amasser", mais en même temps, j'en lègue beaucoup donc je peux éviter ce mot ! C'est difficile de déterminer lequel est mon préféré. Si je devais en choisir un dont je ne me séparerais jamais, c'est le Leica M6 TTL. J'adore les appareils télémétriques qui sont complètement manuels et c'est tout ce dont j'ai besoin regroupé dans un seul et unique boîtier. Un autre dont je suis fier est le Canon Sure Shot M (aussi surnommé le Prima Mini, et le Autoboy F). Il est très petit et abordable, entièrement automatique et il produit de superbes photos. C'est mon appareil "fun". Encore un autre appareil dont je pourrais parler est un appareil 126 prenant la forme de Charlie the Tuna que mon ami et designer graphique Eric Keskeys a sauvé d'un tas d'ordures dans un marché aux puces. Apparemment, StarKist tuna avait envoyé ces appareils en tant qu'article promotionnel dans les années 70.

Quels sujets te fascinent ? Que recherches-tu lorsque tu t'aventures pour faire des photographies ?

Mes sujets favoris sont ma famille et ma localisation -- où que ça soit ! Mes deux enfants grandissent rapidement et documenter leur évolution est très critique pour moi. Regarder des images d'il y a quelques mois me semblent éloigné par des années tellement la vie se déroule rapidement pour moi en tant qu'individu qui veut gagner sa vie tout en étant le meilleur mari et père qui soit.

Qu'est-ce qui t'attire dans la photographie argentique ?

Je suis attiré par l'argentique en raison de sa nature tactile. Plusieurs personnes disent que le résultat final et le photographe sont tout ce qui compte, mais je ne soutiens pas cet opinion lorsque je repense à mon expérience personnelle. L'acte d’être présent à un moment donné, et la façon dont ont décide de capturer ce moment -- ce qui me permet d'enregistrer ce moment -- tout ceci est important pour moi. J'apprécie énormément le processus du début à la fin.

A ton avis, pourquoi pouvons nous observer une résurgence de l'argentique et de médiums analogiques ?

Je pense qu'il y a une résurgence de l'argentique et de l'analogique en général parce que nous avons été projeté dans le numérique et le non tangible très agressivement, et ce pendant longtemps. Oui, j'ai remarqué l'attrait et j'ai suivi le mouvement lorsque j'ai réalisé que je pouvais mettre tous les albums que je possède sur quelque chose qui fait la taille d'un tas de cartes, et oui j'ai trouvé génial de pouvoir prendre autant de photos que je voulais sans limitation et le tout sur une petite carte SD ou même sur mon téléphone. Mais nous sommes humains et l'aspect tactile est important, comme beaucoup de nos sens. Chargé une pellicule, voir ses négatifs, sentir un tirage ou un livre avec ses doigts, et analyser l'image est une expérience envers laquelle les gens aimeraient revenir -- et dans la plupart des cas, en faire l'expérience pour la première fois.

Comment décrirais-tu ton expérience avec le Sprocket Rocket ?

Le Sprocket Rocket était un appareil unique qui m'a permis de sortir de ma zone de confort, ce qui a rendu cette expérience si amusante. L'angle de vue, la largeur du cadre sont des choses dont je n'ai pas l'habitude et j'ai du changer mon approche de la composition et du cliché. J'aime sa nature simple : un choix limité pour la mise au point et très peu de contrôle sur l'exposition. Par dessus tout, j'adore le rendu photo panoramique, qui occupe la plupart du négatif.

Qu'en est-il de la pellicule Lomo ?

J'ai clairement besoin de plus de pellicules Lomo ! Je n'avais jamais utilisé les 800 auparavant et je ne savais pas comment j'allais réagir et ce que donneraient les ombres, mais le résultat final était assez unique et très réjouissant.

Si tu devais emporter un seul appareil et un type de pellicule avec toi pour le restant de ta vie, lesquels choisirais-tu ?

Un appareil et une pellicule ? C'est un vrai défi. Si je DEVAIS choisir, ce serait sûrement le Pentax K1000 et Kodak Ultramax (je fais toujours la promotion des choses "abordables", car j'ai grandi avec !).

Tu as un base de followers aux allures de culte sur ton shop Shoot Film Co. Pourrais-tu nous expliquer d'où t'es venue cette idée et le retour que tu as eu ?

ShootFilmCo est une idée née d'un design brodé et assemblé que je voulais partager avec quelques amis. Cela coûtait autant de faire 25 patches que 6 patches, donc j'en ai acheté 25 à donner. Rapidement, plus de gens ont commencé à s'intéresser, j'ai fait un nouvel achat, et réfléchi à un nouveau design, et j'ai continué à les mettre en vente, et d'avoir des nouvelles idées d'accessoires tout le temps. La liste des choses que j'aimerais rendre réalité est déraisonnablement longue en ce moment. C'est un exutoire pour mon éducation en design et ma passion pour la photographie argentique. Le succès est au delà de ce que j'aurais jamais pu imaginer. Le meilleur de cette expérience c'est que j'ai rencontré beaucoup d'amateurs de photographie argentique. Voir le travail que réalisent les gens m'inspire, me divertis, m’éduque et me pousse à continuer, et je suis content de pouvoir les considérer en tant qu'amis.

Quel conseils pourrais-tu donner à nous lecteurs ?

Vous devez toujours prendre le temps pour faire ce que vous aimez. Vous ne trouverez jamais ce temps, donc assurez-vous d'emplir votre âme en faisant ce que vous aimez et ce qui vous inspire. Lorsque vous vous sentez dépassé, c'est votre cerveau qui vous dit de faire une pause, donc prenez ces pauses pour déterminer ce qui est important pour vous.


Vous pouvez suivre Mike sur Instagram et découvrir son site web ShootFilmCo.

Le Sprocket Rocket, y compris la toute nouvelle édition Teal 2.0, est disponible sur notre Online Shop !

écrit par sarahlindsayk le 2018-08-15 dans #équipement #people

Produits mentionnés

Lomography Sprocket Rocket

Lomography Sprocket Rocket

Appareil photo nommé après les précieuses perforations de la pellicule ("sprocket holes"), le Sprocket Rocket possède un objectif super grand angle qui expose parfaitement toute la largeur de sa pellicule 35mm. Montrez ces perforations dans chacun de vos clichés ! Profitez d'une vue panoramique sur le monde avec notre série d'appareils et accessoires Sprocket Rocket.

Les articles les plus captivants