Rencontrez le jury du TEN AND ONE AWARDS : Eléonore Klar

2018-01-05

Eléonore Klar est la rédactrice en chef de I Heart Magazine, qui présente à ses lecteurs différentes destinations et scènes culturelles partout dans le monde. Elle collabore avec des photographes depuis une décennie et accorde une grande importance à l'aspect visuel de son fantastique magazine. Eléonore est juge du TEN AND ONE AWARDS pour la seconde fois cette année.

Eléonore Klar par Chloé Gassian

Bonjour et bienvenue sur le Magazine Lomography. Peux-tu te présenter à nos lecteurs ?

Hello Lomo ! Je suis Eléonore Klar, éditrice et rédactrice en chef du magazine culturel Itinérant I Heart. Tous les 3 mois, je pars m’installer dans une ville du monde différente avec un photographe, pour y produire le contenu de chaque numéro.

Qu’est-ce que la photographie pour toi ?

La mémoire (j’en ai peu, mais avec le magazine, mes souvenirs sont imprimés) et l’imagination. J’adore quand mes photographes se débrouillent pour faire une image qui raconte quelque chose dans une situation difficile (déco sans charme, modèle timide).

Qu’est-ce qui t’inspire ?

Les heureux accidents.

Quels sont tes photographes préférés ?

Je vais piocher dans mes collaborateurs parce qu’on n’est jamais mieux servis que par soi-même, mais je demande à tous ceux que je ne cite pas de ne pas se vexer (je vous trouve tous bons sinon je ne vous harcèlerais pas tous les 3 mois pour vous mettre dans mes valises). Donc Louis Canadas, Raphaël Lugassy, Yann Stofer et Chloé Gassian.

Quel est ton meilleur souvenir photographique ?

J’en ai tellement, j’ai été présente sur les shoots de tonnes d’artistes dans 30 villes, et de séries mode à travers le monde, toujours avec des photographes locaux, et dans des endroits dingues. J’ai un bon souvenir l’année dernière, le jour de Thanksgiving 2016. Notre équipe était orpheline à Philly, et Joe Beddia le type qui fait les meilleures pizzas des États-Unis, nous a invité à boire un verre de vin chez lui après son interview. Les verres se sont transformés en bouteilles, et Emma Burlet a fini par le prendre en photo nu, une part de pizza en guise de cache-sexe. Un shoot mode à Toronto aussi, avec le photographe Norman Wong, que nous avons pris comme excuse pour aller dans tous les endroits les plus débiles de la ville avec l’équipe la plus fun : le roller disco, la fête foraine, les stands de n’importe quoi frit. Ce ne sont pas les meilleures photos du magazine, mais ce sont celles qui ont été le plus drôle à prendre.

Qu’est-ce qu’une bonne photographie pour toi ?

De façon tout à fait personnelle, c’est une photo qui me donne une petite décharge de satisfaction en ouvrant un wetransfer de « basse def non retouchées pour editing ». Et plus généralement je pense que c’est une photo qui laisse de la place à l’interprétation et qu’on a toujours envie de regarder.

Merci Elénore !

Découvrez I Heart Magazine et suivez le magazine sur Facebook et Instagram.

écrit par florinegarcin le 2018-01-05 dans #people

Les articles les plus captivants