Rencontre argentique avec Jeff Tinard

Nous avons rencontré Jeff Tinard, photographe insatiable, il nous parle de sa passion pour l'argentique et de son parcours. Découvrez ses photos et son interview...

Hello Jeff ! Peux-tu te présenter rapidement ?

Jean-Francois Tinard, 34 ans. Je suis né à Nice et j’habite paris depuis 8 ans.
Je travaille dans l’audiovisuel, et en parallèle de mon taff j’ai commencé à m’intéresser à la photo il y a une dizaine d’année car je suis un insatiable voyeur !

Quelle est la première chose à laquelle tu penses quand tu prends une photo ?

Je pense à la faire vivre, je veux qu’elle raconte une banalité, un voyage, une histoire de sentiments ou d’émotions.
J’essaye de faire partager mon regard aux gens, et je m’interroge sur la pertinence du message que je souhaite faire passer. Après libre à chacun de se raconter sa propre histoire ! J’évite les faux semblants, je cherche l’authenticité et l’intime !

Des photographes que tu as envie de nous faire découvrir ?

J’en ai plein, trop ! Je m’intéresse beaucoup aux grands noms de la photo : Joel Meyerowitz, Bernard Plossu, William Eggleston, Robert Frank, Joseph Koudelka, Claude Nori, Elliott Erwitt… et bien d’autres encore !
Sinon, sur Instagram je suis beaucoup le travail David Guttenfelder. C’est un photographe qui documente et immortalise la Corée du Nord. Un pays qui m’intrigue énormément et dans lequel j’ai envie de me rendre !
Aussi j’aime beaucoup le travail d’Arnold Daniel, un photographe Américain qui déambule à longueur de temps dans les rues de New York pour en tirer les meilleurs moments et aussi les plus insolites.

Quelle place Instagram occupe dans ton quotidien ?

Instagram m’a permis de partager ce que je faisais en secret depuis 10 ans finalement, donc je crois que c’est plutôt cool car avant ça personne ne voyait mes photos.
En fait je me sers d’Instagram comme d’un pont entre le virtuel et le réel. J’ai pu accéder à des univers complètement dingues grâce à cette appli.
On y trouve des photographes incroyables, des histoires formidables et tellement de personnes à contacter, à rencontrer, et à prendre en photo dans la vraie vie.

Tu utilises uniquement ce réseau social pour partager tes photos argentiques ou as-tu un compte personnel où tu partages ton quotidien ?

Oui je ne partage que mes photos argentiques sur Instagram.
Je n’ai pas de compte personnel car je n’en vois pas trop l’intérêt en ce qui me concerne… et je n’aime pas trop montrer ma gueule en plus, je préfère surtout raconter des histoires avec celle des autres.

Que penses-tu du rôle joué par Instagram dans la photographie ?

Je suis partagé…
D’un coté Instagram est un outil génial qui permet de donner de la visibilité à des gens comme moi, et donc d’exister tout en s’affranchissant du circuit traditionnel qui me semble très compliqué…
D’un autre coté, je constate que les gens retiennent davantage le nombre de followers que tu as et non les photos que tu fais…
Ce qui revient à dire que c’est le nombre de followers que tu as qui donne du crédit à tes photos… On marche donc sur la tête, mais tout va bien dans le meilleur des mondes hahaha

Si tu débutais aujourd'hui, quels conseils aimerais-tu recevoir ?

Oser ! N’ayons pas peur d’oser photographier davantage en abordant encore plus les gens ! Quitte à prendre quelques claques au passage !
Et surtout j’encourage à chercher à capter les imperfections et non l’inverse ! Car la perfection en photo donne très souvent un résultat aseptisé, trop détourné de la réalité… Je trouve ça absurde, il n’y a rien de plus chiant, c’est la mort pour moi…

Quel est ton défaut en photographie ?

Je doute ! J’ai beaucoup de mal à montrer ce que je fais. Il me faut plusieurs semaines, voir plusieurs mois avant de divulguer quoi que ce soit… Je dois me familiariser avec mes photos, les regarder régulièrement pour pouvoir les apprécier à leur juste valeur. Parfois je suis si long que les gens ont très largement le temps d’oublier que je les avais pris en photo… ;-)

Comment te renouvèles-tu ?

En rencontrant toujours plus de gens et en m’intéressant à eux, à leur vie, et en voyageant le plus possible dès que j’en ai l’occasion. C’est important de bouger souvent je crois, sans cela mon œil s’habitue à mon environnement et j’ai le sentiment de passer à coté de tout ce qui se passe d’intéressant sous mes yeux.

Vous pouvez découvrir plus de photos prises par Jeff, rendez-vous sur son Instagram.

2017-10-11 #people

Les articles les plus captivants