Sur les routes de France avec Yoann Olawinski

2016-12-10

Au cours de l’été 2016, Yoann Olawinski a parcouru plus de 3300 kilomètres à pied en France avec sa tente, son appareil photo et son chien. Il en est revenu avec l'Excursion, un documentaire photographique et initiatique sur la France, ses routes et ses habitants. Rencontre.

Hello Yoann ! Présente-toi aux Lomographes !

Bonjour ! Je m’appelle Yoann Olawinski, j’ai 24 ans, je viens de Valence, dans la Drôme. Chouette région.

Quel est ton parcours ? Comment et pourquoi t'es-tu mis à la photographie ?

Parcours très classique académiquement, classes préparatoires, école de commerce, finance. Et puis, changement de but, je pars en stage en Thaïlande, et je découvre vraiment la photographie à ce moment là, dans le voyage, comme un prétexte pour oser, pour observer, pour m’intéresser aux autres. Avant ça, c’était juste un loisir sympa. Là, je me suis dit que c’était une philosophie de vie qui me plaisait.

Tu nous parles de ton projet "L'excursion" ?

L’excursion, c’est mon premier vrai projet photographique. Je suis parti cet été sur les routes de France, à pied. J’ai parcouru 3300 kilomètres en 105 jours avec mon appareil photo, ma tente et mon chien (Darwin, le brigadier), à la rencontre d’une France moins fantasmée, plus authentique. Celle qu’on voit le long des routes, il suffit d’y passer et de regarder.

C’est dur de voyager dans un pays auquel on s’est habitué. Pour moi, voyager, c’est modifier mon référentiel, et ça passe par des rencontres, par la langue, la cuisine parfois, bref, tout ce qui nous sort de notre quotidien et nous fait nous sentir ailleurs. Alors j’ai voulu créer un cadre pour provoquer ce dépaysement, et modifier mon regard sur les choses. D’où l’idée de partir à pied, avec mon sac à dos et ma tente, pour créer ce cadre et un quotidien modifié. La solitude, la lenteur, l’inconfort, la dureté du voyage, tout ça a contribué à mon dépaysement, à poser un regard presque extérieur sur la France.

Et puis, j’avais envie d’un voyage initiatique, d’aller au bout d’un rite, marquer une sorte de passage à l’âge adulte, en posant un projet audacieux comme fondement d’une pratique photographique assumée.

Comment s'est passé ce voyage initiatique ? A quoi ressemblait une journée-type ?

Quand je pense à ce que je craignais avant de partir, je me dis que ça s’est hyper bien passé. L’idée d’abandonner n’est jamais apparue en 105 jours. Et puis je n’ai pas eu de problème majeur, je ne me suis jamais senti en danger, j’ai pu rencontrer des gens d’horizons très divers.

Il y a eu des moments très durs, psychologiquement, physiquement (mention spéciale aux ampoules, qui, à ma surprise, peuvent se construire les unes dans les autres, miam) mais j’ai toujours pu trouver des ressources pour continuer d’avancer, pour faire d’autres rencontres, oser des trucs nouveaux.

La journée type, c’était beaucoup de marche sur le bord d’une départementale. J’ai trouvé quelques pistes cyclables, des GR, et là c’était agréable. Mais le bord des routes, c’était pesant. Après 4 heures de marche, je croisais en général un village; que je pouvais observer pendant mon passage. Deux trois banalités échangées, pour créer une interaction, parfois prendre une photo, parfois simplement repartir, une escale pour la nourriture, et à nouveau de la marche.

En fonction de la chaleur, des conditions, de la fatigue, je m’arrêtais après 40 kilomètres. J’ai fait jusque 65 kilomètres en une journée. Ca commence à faire je crois. Puis un coup de réchaud pour faire bouillir de l’eau et manger chaud, la tente montée dans un champ, un peu cachée, le tri des photos, la rédaction du texte pour le journal de bord. Et là en général je m’écroulais en pensant au lendemain.

Voilà les facteurs qui ont pu être à peu près communs à chaque journée, le reste c’était très variable...

Qu'as-tu emporté avec toi ? Avec quel matériel as-tu shooté ?

J’avais 17 kilos dans mon sac. C’est lourd. J’avais pas mal réfléchi à ma liste de matériel pour l’alléger. Mais ça va vite, et il faut voyager léger. J’avais deux tenues pour 100 jours. Un petit clavier pour pouvoir écrire sur mon téléphone, un adaptateur pour y transférer les photos, un panneau solaire et une batterie externe. Et puis ça suffit. Une vraie station de travail mobile.

Pour la photo, je suis parti avec mon réflex et une seule focale, un 35mm. J’avais pas de questions à me poser, d’objectif à changer. C’était tout au 35, point final. Et je m’étais fait un petit sac holster, accessible en permanence devant moi. Ca me donnait un coté touriste allemand, mais il me fallait une seconde pour sortir l’appareil et prendre une photo, sans qu’il soit toujours visible. J’avais pas à m’arrêter, poser mon sac à dos, sortir l’appareil, remettre l’appareil dans le sac, reprendre le sac sur le dos. Et ça a l’air bête, sûrement, mais je trouve ca crucial d’y penser. Voyager avec un appareil lourd, rangé, c’est la quasi-certitude de passer à coté de pas mal de photos.

Qu'as-tu ramené de cette expérience ? Qu'est-ce que tu en retiens ?

Des photos ! Enfin, plus précisément, un témoignage, une vision de la France pendant l’été 2016. C’est très ponctuel. Mais, j’aime l’idée qu’il en ressorte quelque chose de global, de pouvoir tirer du particulier une leçon générale.

Au delà de ça, j’en retiens beaucoup de choses, assez diverses. Une humilité, déjà, parce que je suis parti sans vouloir donner aucune leçon, simplement pour recueillir un témoignage, des idées pour orienter ma pratique photographique. Enfin, le plus important, une vision des possibles un peu nouvelle, le goût de l’audace.

Et maintenant ?

Je viens de lancer une campagne de financement participatif sur Ulule pour réaliser un livre de ce projet, histoire que le témoignage dépasse la barrière de l’écran !

Des projets pour la suite ?

Oui ! Plein. C’est pas cool avec ma petite maman, parce qu’elle va devoir continuer à se faire du sang d’encre. Mais je sais où je vais photographiquement, et j’ai envie de prendre des risques. J'ai envie d'utiliser la photographie pour se défaire des clichés et des fantasmes, poser un regard lucide sur les choses, pour ce qu'elles sont.

Merci Yoann !


Suivez le travail de Yoann sur son site, le site dédié à l'Excursion et son compte Instagram.

écrit par Théo Depoix-Tuikalepa le 2016-12-10 dans

Les articles les plus captivants

  • Premières Impressions sur le Lomo'Instant Square : Daniel Schaefer

    écrit par lomographymagazine le 2017-09-26 dans #people
    Premières Impressions sur le Lomo'Instant Square : Daniel Schaefer

    Daniel Schaefer est de retour sur le magazine Lomo avec ses photos prises avec le Lomo'Instant Square. Il nous parle de sa passion pour le format carré, de son été apocalyptique et du renouveau de la photo instantanée.

    2017-09-26
  • Un moment avec Rebecca et le Petzval 85: une bonne dose d'humour et de créativité

    écrit par mpflawer le 2017-04-17 dans
    Un moment avec Rebecca et le Petzval 85: une bonne dose d'humour et de créativité

    Aujourd'hui, on vous propose de rencontrer un personnage haut en couleurs : Rebecca. Son histoire avec la photo commence à 16 ans lors d'un voyage en Sicile. Depuis, Rebecca n'a jamais plus quitté ses appareils. Cette photographe talentueuse qui nous vient tout droit de La Rochelle nous parle de son expérience avec le Petzval, partageant avec nous son approche de la photographie.

  • Un monde de couleurs et de symétrie : Interview avec Diane Villadsen

    écrit par Ivana Džamić le 2016-11-07 dans #people
    Un monde de couleurs et de symétrie : Interview avec Diane Villadsen

    Avec une large palette d'intérêts, Diane Villadsen a trouvé son épanouissement dans la pratique de disciplines diverses. Avec un diplôme en linguistique et sa passion pour la photographie, elle est parvenue à communiquer sa vision créative à travers ses photos et à en faire un langage compréhensible de tous.

  • Shop News

    Lomo'Instant San Sebastian

    Lomo'Instant San Sebastian

    Cet été, immortalisez vos escapades avec le Lomo’Instant San Sebastián ! Avec son design inspiré de la ville balnéaire espagnole, cet appareil vous permet de créer des photographies instantanées résolument créatives.

  • Portraits d'artistes dans leur studio et atelier

    écrit par lomographymagazine le 2016-12-08 dans #culture
    Portraits d'artistes dans leur studio et atelier

    Le photographe Arnold Newman a popularisé et inventé le terme "environmental portraiture" dit du «portrait environnemental», où le sujet est pris en photo au sein d'un décor composé d'éléments de son travail ou en lien avec sa passion.

  • Premières Impressions sur le Neptune Convertible Art Lens System : Francis Flower

    écrit par Lomography le 2017-06-18 dans #news
    Premières Impressions sur le Neptune Convertible Art Lens System : Francis Flower

    Francis Flower est un photographe de la province Trentin en Italie. Il a grandi entouré de magnifiques montagnes qui ont eu une forte influence sur son style photographique. Aujourd'hui, il partage avec nous des clichés sublimes pris avec le Canon 6D et le Neptune Convertible Art Lens System.

    2017-06-18
  • Sonia Goulvent : black and white vintage magic

    écrit par mpflawer le 2017-04-10 dans
    Sonia Goulvent : black and white vintage magic

    Après avoir maîtrisé avec brio le Petzval 85, retrouvons une amigo que nous aimons beaucoup : la photographe Sonia Goulvent et son Hasselblad, Victor. Prêtresse du noir et blanc, elle signe ici une série au look vintage où l'on aperçoit la silhouette intemporelle de sa modèle Alice Rimsky. Dans cette interview, Sonia nous parle de son travail, du lien qui se tisse avec ses modèles récurrents et nous abordons ensemble la question difficile qu'est le renouvellement en photographie.

    3
  • Shop News

    Dîtes "Hola" au dernier né de la famille Lomo'Instant: le Lomo'Instant Panama !

    Dîtes "Hola" au dernier né de la famille Lomo'Instant: le Lomo'Instant Panama !

    Photographiez vos aventures estivales avec le Lomo'Instant Panama, un appareil super créatif inspiré par les magnifiques paysages tropicaux !

  • Chloé Vollmer-Lo : escale sur l'île de Lanzarote avec la pellicule argentique Lomochrome Turquoise

    écrit par mpflawer le 2017-02-13 dans
    Chloé Vollmer-Lo : escale sur l'île de Lanzarote avec la pellicule argentique Lomochrome Turquoise

    Chloé Vollmer-Lo nous entraîne sur l'île de Lanzarote, une destination qu'elle connaît bien puisque la photographe sillonne cet endroit magique près de deux fois par an depuis 5 ans. Si cet endroit n'a plus de secret pour elle, il continue de l'émerveiller et de constituer un espace d'entre-deux où fleurissent différentes atmosphères parfois radicalement opposées...Dans ses bagages, Chloé avait emporté cette fois-ci son cher appareil argentique Fed5B chargé d'une pellicule Lomochrome Turquoise. Elle partage avec nous ses souvenirs et bien sûr ses photos !

    2017-02-13
  • Réflexions sur le temps qui passe : la magie du sténopé

    écrit par mpflawer le 2016-11-18 dans
    Réflexions sur le temps qui passe : la magie du sténopé

    "Le temps court et s'écoule et notre mort seule arrive à le rattraper. La photographie est un couperet qui dans l'éternité saisit l'instant qui l'a éblouie", Henri Cartier Bresson. Le médium photographique constitue un rempart au temps qui passe. Chaque brique est un souvenir et au fur et à mesure que nous voyons la vie défiler devant notre objectif, nous construisons notre passé en collectionnant des images de notre vécu. Le sténopé avec ses temps de pose longs tend à s'imposer comme le moyen ultime de capturer le mouvement du temps qui passe. Expérimentale, artistique, cette discipline nous fascine autant que vous et c'est pourquoi nous avions envie de vous proposer une petite galerie de photos réalisées par les membres de la communauté.

    2016-11-18
  • Et les gagnants du concours des 10 ans du Diana sont ...

    écrit par lomographyfrance le 2017-10-19 dans #news
    Et les gagnants du concours des 10 ans du Diana sont ...

    Pour célébrer le 10ème anniversaire du Diana F+, nous vous avions invités à partager vos meilleures photos prises avec cet appareil mythique ! Nous en avons sélectionné 12 qui ont été dévoilées lors de notre soirée d'anniversaire du Diana F+ et sont toujours exposées dans notre Lomography Gallery Store de Paris.

    2017-10-19 3
  • Shop News

    Lomo'Instant Wide Black + Objectifs

    Lomo'Instant Wide Black + Objectifs

    "Take a ride on the wide side" avec le Lomo'Instant Wide. Grâce aux ingénieuses fonctionnalités de l'élégant Lomo’Instant Wide Black, vous aurez le contrôle absolu sur vos créations instantanées.

  • Une décennie de Diana : Lancement de l'édition anniversaire du Diana F+

    écrit par Lomography le 2017-10-18 dans #équipement #news
    Une décennie de Diana : Lancement de l'édition anniversaire du Diana F+

    La grande dame de Lomography fait un retour triomphant avec un nouveau look spécial anniversaire ! Inspiré des diners américains des années 1960, notre chère Diana F+ 10 Years of Diana Edition débarque avec un design rouge mat funky et bleu pastel accompagné d'un objectif rétro rock doré.

    2017-10-18
  • Diana F+ : Three Cheers For Ten Years Winners

    écrit par Lomography le 2017-10-17 dans #news
    Diana F+ : Three Cheers For Ten Years Winners

    Découvrez les éblouissantes photographies qui orneront le packaging de notre édition anniversaire du Diana F+ !

    2017-10-17
  • Best of Diana F+: Photos de l'An Un

    écrit par lomographymagazine le 2017-10-17 dans #culture
    Best of Diana F+: Photos de l'An Un

    Nous mettons à l'honneur le meilleur de ces superbes images low-fi partagées par la communauté Lomography un an après la sortie du Diana F+ !

    2017-10-17