Community Amigo : franckgonnaud

5

Interview monochrome avec Franck et ses fantômes.

  • Nom : Franck Gonnaud
  • Lomohome : @franckgonnaud
  • Ville : Toulouse
  • Age : 35 ans

Salut ! Est-ce que tu peux nous en dire un peu plus sur toi ?

Franck, 35 ans, je vis à Toulouse. Je suis photographe professionnel mais je fais aussi de la photo en tant qu’amateur et amoureux de l’argentique. J’ai longtemps fait de la photo sans jamais rien montrer. C’est seulement en 2014 que j’ai commencé à publier des photos sur les réseaux sociaux. Je me rends compte aujourd’hui encore que je ne montre que très peu de choses. Pour le coup, je viens de rajouter quelques séries sur mon LomoHome :) Je développe moi-même mes pellicules noir et blanc mais aussi mes pellicules couleur (je possède une Jobo CPE-2). Enfin, je fais du cyanotype.

Depuis combien de temps es-tu Lomographe ?

J’ai acheté mon premier appareil Lomo en 2009, c’était un Lubitel 2.

Quels sont les appareils photo que tu possèdes ?

J’en possède quelques-uns :) Voici la liste de ceux que j’utilise le plus : un Olympus Mju 2, un Olympus AF-1 super (que j’ai toujours dans mon sac à dos), trois Canon AT1 avec tout un panel d’optiques (allant du 17 mm au 85 mm). Un instamatic 177x, un Contax G2 avec son Planar T 45 mm f2. Dernièrement, j’ai craqué pour un Mamiya RB 67 avec un 90 mm, un 127 mm et un 180 mm.

Par ailleurs, je travaillais dans une boutique photo, la meilleure de Toulouse. J’ai eu l’occasion de tester des dizaines d’autres appareils dont l’Hasselbald XPAN 2 ou le 905 SWC.

Peux-tu nous raconter ton expérience avec eux ?

En fonction de l’appareil que j’utilise, je ne ferai pas le même type de photos. Par exemple, avec les compacts Olympus je vais plutôt chercher des sujets récurrents comme pour la ma série Vélos volés.

Avec l’AT1, ce sera plutôt des personnes que je prendrai en photo. J’ai remarqué récemment que l’usage d’un appareil peut aussi influencer ma manière de faire de la photo. Avec l’AT1, ou un compact, je vais plutôt marcher sans but et déclencher de façon instinctive alors qu’avec le Lubitel 2, je vais rester à un endroit et attendre précisément qu’un type de sujet rentre dans le champ. C’est le cas de la série De passage….

Quel est ton appareil Lomography préféré ? Pourquoi ?

Le Lubitel 2. J’habitais à Londres, dans le quartier de Peckham, un jour on m’a menacé parce que je prenais des photos dans le quartier. J’ai donc investi dans un appareil léger, discret, mais surtout qui puisse faire amateur. Je trouve néanmoins que pour cet appareil sans prétention, le piqué est plus que correct.

A ton avis, pourquoi on continue de faire de l’argentique ?

Il y a tellement de raisons qui poussent les photographes à faire de l’argentique. D’une manière générale, je pense que nous cherchons tous l’authenticité du support argentique. Il existe une sorte de lassitude avec le numérique. A quoi ça sert d’avoir des gigaoctets qui dorment dans nos ordinateurs ? Lorsque je travaillais dans le magasin de photos, un client m’a dit un jour « j’en ai marre de faire des photos (sous-entendu numériques), je veux me remettre à faire de LA photo (argentique) ».

Après, les personnes qui font de l’argentique ont chacune leur raisons de le préférer au numérique. Personnellement, la palette de choix pour les appareils argentique est bien plus important que les numérique. En effet, il y en a pour tous les goûts, pour tous les besoins et tous les budgets. Autrement, quand je fais de la photo, j’aime prendre le temps, oublier ce que j’ai fait et le redécouvrir bien plus tard (des mois voire des années). Bien qu’il m’arrive de travailler en argentique, j’avoue que d’un point de vu professionnel le numérique est souvent le plus efficace.

Quels sont les sujets que tu aimes photographier ?

D’une manière générale c’est la rue que je photographie le plus. Des sujets, j’en ai plein ! J’aime photographier les personnes âgées. Elles portent sur elles les marques des émotions qui ont traversé leur existence. Leur physique laisse également imaginer la vie qu'elles ont pu avoir. J’aime aussi les situations inattendues et à l’opposé, la banalité de la rue ; les passants.

Tu peux nous parler des photos que tu as choisi de nous montrer ?

J’ai appelé cette série « De passage … ». Mes personnages sont de parfaits inconnus qui – parce qu’ils sont passés dans mon champ de vision – sont devenus malgré eux le sujet principal. Il m’arrive souvent de revenir photographier les mêmes lieux, seuls les passants changent. J’en suis venu à me poser cette question : quelle trace laisse-t-on dans l’espace public lorsque l’on est un piéton ? Pour y répondre, j’ai choisi de faire des photographies en double exposition pour réussir à capter ces fantômes qui ne sont que de passage.

Des LomoHomes que tu aimes suivre ?

J’avoue ne pas suivre beaucoup de photographes. Par moment, je regarde des photos au hasard, je passe d’un profil à un autre sans m’en rendre compte. Souvent j’oublie de suivre le photographe. Il y a tellement de choses intéressantes. Cependant, j’ai découvert récemment et je suis : @frenchyfyl pour son côté spontané, @josa pour ses beaux cyanotypes, @lafilledeer pour ses beaux portraits et ses nus, @montagu pour la beauté de ses photos, son regard. Enfin, j'ai découvert le travail de @solariswhiteball, il y a quelque chose de poétique dans sa façon de capter le monde. Quelque chose qui m'émerveille.

Merci Franck !

écrit par Théo Depoix-Tuikalepa le 2016-12-06 dans

5 commentaires

  1. frenchyfyl
    frenchyfyl ·

    Merci pour la dédicace !

  2. josa
    josa ·

    großartig, danke dir auch für deinen interessanten Text !
    lg.josef

  3. lafilledeer
    lafilledeer ·

    Merci :3

  4. montagu
    montagu ·

    @franckgonnaud Thanks for the mention Franck! Beautiful stuff. M

  5. franckgonnaud
    franckgonnaud ·

    @frenchyfyl c'est plus que mérité ;)
    @LAFILLEDEER C'est avec plaisir que j'attends la suite de tes photos !
    @JOSA [Google Übersetzung] Vielen Dank für diese schöne Kompliment. Immer daran interessiert, was Sie tun;)
    @MONTAGU My pleasure ! Thanx for your compliments. It's a pleasure coming from you ...

Les articles les plus captivants