Community Amigo : camelottezz

2

camelottezz nous fait découvrir son univers photographique et nous présente les souvenirs qu’elle a récoltés pendant ses voyages et ses pérégrinations. Son histoire avec Lomography commence il y a plus de trois ans et demi quand elle fait la rencontre d’un Fisheye 1, un appareil que lui offre son frère après un voyage aux Etats-Unis. Depuis : rien ne l’arrête !

Nom : Cam Linh Huynh
LomoHome: camelottezz
Page facebook
Ville: Paris
Âge : 30 ans et des poussières

Hey ! Est-ce que tu peux nous en dire un peu plus sur toi ?

Photographe autodidacte, j’aime l’art en général et surtout les voyages. De formation scientifique, je travaille à l’aéroport Roissy CDG où les terminaux, les A380, les voyageurs font partie de mon environnement quotidien. J’ai une prédilection pour la démarche argentique en particulier la Lomography. Dès que je peux, je hisse mon backpack sur le dos avec sous le bras mes inséparables compagnons de voyage: mes appareils Lomo favoris.

Depuis combien de temps es-tu Lomographe ?

Tout d’abord j’étais davantage tournée à l’origine vers la musique et j’ai toujours eu un goût prononcé pour le cinéma.Il y a un peu plus de trois ans et demi, j’ai découvert la Lomography grâce à un Fisheye 1 offert par mon frère à son retour de voyage aux États-Unis.
Je l’ai expérimenté à Boston pour Halloween et cette expérience m’a encouragée à tester d’autres modèles comme le Sprocket Rocket et le Diana F+. Mon acquisition décisive a été celle de La Sardina DIY gagnée lors d’un concours par Lomography France, élément déclencheur de ma passion, une vraie lomomania.

Quels sont les appareils photo que tu as ?

En plus de La sardina, Sprocket Rocket Diana F+, Fisheye 1, J’ai découvert d’autres appareils de la gamme Lomography : Lomokino, Action Sampler que j’utilise de manière plus confidentielle et un LCA + Russian edition que je garde précieusement dans son coffre. J’utilise aussi mon Iphone et parfois mon Ipad pour des photos du quotidien.

Peux-tu nous raconter ton expérience avec ces appareils photo ?

J’ai commencé avec un fisheye, c’était amusant pour un début mais les fonctions sont un peu limitées. J’ai vite basculé sur un Sprocket Rocket qui me plaisait bien avec ses trous et son côté panoramique. J’ai vite complété avec un Diana Zébra F+ que j’adore. Le format carré est très particulier car il demande une certaine attention pour le cadrage. J’adore aussi le vignettage associé qui caractérise les clichés prises avec cet appareil.
J’ai acquis par la suite une Sardina DIY . En plus de ses qualités que j’apprécie énormément, je me suis appropriée son design et l’ai customisée de la manière la plus improbable et je ne m’en suis jamais séparée. Aussi j’ai honte, mais j’ai un enfant caché…. que je sous exploite . Il s’agit du LCA + Russian édition. Je pense y remédier assez rapidement.

Quel est ton appareil Lomography préféré ? Et pourquoi ?

Mon appareil préféré est La Sardina car il est simple d’utilisation, les pellicules 35 mm sont plus accessibles, la position multi-expositions est magique.
C’est lui mon compagnon de route de ces dernières années. Le mien est complètement abimé et cassé. Cela fait deux ans que je ne rembobine plus…En Lomography, il y a peu de réglage et c’est vrai qu’avec la configuration actuelle de ma Sardina, je pousse encore plus loin ces limites. Je lui voue un culte infini. Pour tout vous dire, entre nous…j’ai un peur de lui faire des infidélités avec mon LCA+.

A ton avis, pourquoi on continue de faire de l’argentique ?

La démarche est vraiment tournée sur l’instant capté. Ce que produit le photographe à cet instant est décisif.
A l’opposé, le numérique donne en mon amont davantage de possibilité d’embellir le résultat ou même de choisir le résultat par des déclenchements multiples.Pour moi, l’argentique c’est plus engageant. Il y a une notion d’acceptation de l’échec et d’où l’importance de faire des choix et de faire de son mieux au moment de déclencher. Ce défi associé au hasard est particulièrement stimulant.
Personnellement, je me rappelle et consulte davantage de mes centaines de prises de vue argentiques saisies au cours d’un voyage. A l’opposé, mes milliers fichiers numériques pris à l’occasion d’autres voyages conservés sur mes différents disques durs sont plus propices à tomber dans l’oubli.
Enfin, l’argentique est davantage sujet aux surprises par son essence même: l’utilisation de pellicule.
Les loupés artistiques dus aux appels de lumières, aux fins de pellicule ne se retrouvent pas avec l’usage du numérique. En plus de la surprise du hasard, la multiplicité des types de pellicules donne un panel de possibilités sur le rendu et les effets attendus. C’est vraiment fun. L’aspect objet est également intéressant à l’époque où tout est dématérialisé: les albums, les livres, les lettres, les rencontres.

Quels sont les endroits que tu aimes photographier ?

A Paris, il m’arrive de saisir des clichés en soirée où lors de mes déambulations dans les rues le dimanche ou le soir.
Un de mes projets actuels est aussi concentré sur du street art (local ou international), je confonds des œuvres d’artistes et détourne la signalétique de rue.
J’ai une série sur la Tour paris 13 et de la ville de Manchester que j’affectionne particulièrement.
Ce que j’aime aussi surtout lors de mes périples à sac à dos dans le monde c’est shooter des scènes de rues, d’intérieurs (café, cantines…).
J’aime jouer avec les lieux, sur la géométrie, les flous et recréer des environnements par l’intermédiaire de superpositions.

Photo (5)

Peux-tu nous parler un peu des photos que tu as choisies de nous montrer ?

Mes amis connaissent particulièrement mes clichés de Paris qui ont par ailleurs déjà beaucoup voyagé, voilà une sélection de photos moins connues. On me reconnaît surtout pour les superpositions que je réalise.
Avec la technique de superposition, j’aime réinterpréter les environnements et créer mes propres perspectives. Pour moi un sujet est indissociable de son environnement et de l’atmosphère du moment. La technique de superposition propose une fusion de ces éléments qui rend cette approche intéressante. Prendre un sujet sous différents angles permet en quelques sortes de proposer une vision “cubique” du sujet.

Je suis sensible également aux prises de vues simples et au noir et blanc.

Ce qui attire mon attention ce sont les états d’âme, les atmosphères, les moments d’errance de mes sujets. J’aime les flous et aussi saisir les moments où tout bascule, un peu borderline…

Voilà quelques exemples de superposition (Israël à gauche – Mongolie à droite) :

Cette photo de Mongolie est d’ailleurs l’une de mes fiertés, c’est celle qui me ressemble le plus.

Je shoote également des photos simples, j’adore retranscrire des ambiances, capturer des moments inattendus: la rencontre magique avec les biches en bord de mer morte en Israël (3) ou tout simplement capter une atmosphère comme cette photo saisie au bord du Tage à Lisbonne(4).

Le détournement et la réinterprétation de la signalisation à Manchester en Angleterre m’amusent (5) et également retranscrire les mouvements du trafic à La Havane à Cuba tel un battement cardiaque (6) ou jouer sur les floues à bord du transmongolien (7).

Dans la série de noir et blanc, J’aime jouer sur la géométrie, Japon (8) et saisir des moments de vie et des atmosphères notamment ceux des cafés par exemple Berlin (9) ou Londres (9), les joueurs de cartes en Chine (10) ou ce couple de Gand en Belgique (11) qui joue le jeu de la séduction.

De gauche à droite : 8 – 9 – 9 – 10 -11

Peux-tu nous recommander des LomoHomes que tu aimes suivre ?

  • Dudizm pour la beauté de son travail et sa sensibilité, j’adore sa série sur la fête de Ganesh.
  • la formidable Meerly une personnalité solaire et inspirante de Singapour
  • awesomeesther, également de Singapour, tout est dans son pseudo.
  • mikahsupageek : c’est lui qui m’a initié au Diana F+ dans le cadre des ateliers Lomo pour les nuls, j’aime son travail et je le trouve supacool.

Merci !

écrit par mpflawer le 2015-10-27 dans #people #lomoamigo #community-amigo

2 commentaires

  1. dudizm
    dudizm ·

    Super article, felicitations Cam Linh mi amiga! Merci pour la mention :)

  2. camelottezz
    camelottezz ·

    Merci Dudizm tu es mon lomo hero!

Les articles les plus captivants