Matthieu Soudet : un roadtrip au Lomo LC-A+

3

Le photographe Matthieu Soudet a embarqué dans son roadtrip un Lomo LC-A+. Il partage avec nous ses photos et ses premières impressions au sujet de l’appareil. Un récit de voyage inspirant et inspiré. Une série de photos qui vient une nouvelle fois témoigner de l’univers riche et du talent du photographe.

Nom : Matthieu Soudet
Site internet : matthieusoudet.com
Page Facebook : matthieusoudet

Hello Matthieu ! Quelles sont tes premières impressions sur le Lomo LC-A+ ?

Je n’étais pas habitué à des appareils si petits. Mais lui est petit, et efficace. J’ai vraiment senti l’esprit Lomo, qui n’est pas forcément dans mon naturel : point and shoot.

Comment s’est passée la cohabitation avec lui ?

Très bien, comme d’habitude avec les appareils Lomo. Ils remplissent en général un rôle spécifique que mes numériques n’ont pas. En l’occurrence, l’appareil à dégainer en toute occasion.

Est-ce que tu peux nous parler un peu de ton road-trip pendant lequel tu as embarqué l’appareil ?

Je suis parti de Normandie avec mon camarade de route Yanis pour rejoindre notre première étape à Capbreton dans les landes. Nous y sommes restés quelques jours chez un ami photographe (Cédric Jereb) et en avons profité pour y trouver nos premières modèles. Ensuite, direction le Portugal en faisant une escale une nuit à un endroit qui nous est cher en Espagne, où nous campions un an plus tôt. Nous sommes rentrés au Portugal par le parc national de Peneda-Gerês. L’ambiance était magique quand nous sommes arrivés à la tombée de la nuit, dans la brume, passant par un poste frontière abandonné.

Nous avons dû nous arrêter au milieu de la route pour laisser passer les vaches en liberté entre deux virages. Des conditions de lumière malheureusement trop difficiles pour les pellicules que j’avais prévues. Nous avons vu énormément de choses magnifiques, vécu des moments de grâce. Cette année, tout n’est pas sur capteur, ou pellicule. J’ai voulu les vivre avant tout, même si je continue à beaucoup shooter.

Bref, nous sommes restés une dizaine de jours au Portugal, où j’avais plusieurs shoots de prévus avec différentes modèles, avec malheureusement plusieurs annulations suite à divers problèmes. Nous sommes descendus jusqu’à Lisbonne après quelques jours à Porto et sommes remontés par les montagnes autour de Covillha, où nous avons passé une nuit dans une station de téléphérique abandonnée à 1700m. Le camping sauvage, encore et toujours. Le mois de liberté de l’année. Nous avons terminé en douceur à nouveau dans les Landes chez Cédric, dans le confort, un lit et une douche.

Tu peux nous parler des photos que tu as prises. Pourquoi tu t’es dit que tu allais utiliser spécialement le Lomo LC-A+?

J’avais envie de refaire de l’argentique, et du 35mm plus particulièrement. J’ai toujours eu l’impression de shooter de manière plus vivante en argentique. Je me sens beaucoup plus à l’aise pour shooter mes mises en scène en numérique, mais lorsque je me promène, pour saisir des instantanés, l’argentique est pour moi plus intuitif. Je pense que ça vient aussi de mes souvenirs, tu sais quand tu es gamin, en sortie scolaire et que tes parents te filent un jetable pour ramener des “souvenirs”. Ça convient bien à l’esprit du roadtrip. Le Lomo LCA+ est un excellent compact argentique, pratique et rapide, avec une bonne qualité d’image. Mes photos préférées sont celles d’ambiance, celle un peu plus abstraites, plutôt que les portraits.

Qu’est-ce que tu préfères chez le Lomo LC-A+?

Le sentir prêt à shooter dans ma poche.

Maintenant que tu l’as essayé, qu’est-ce que tu aimerais bien prendre en photos avec ?

Clairement je le vois très bien comme petit appareil pratique que tu as toujours avec toi, pour le plaisir de photographier.

Quels conseils donnerais-tu à celles et ceux qui utilisent pour la première fois le Lomo LC-A+ ?

Il faut s’habituer aux trois positions de mise au point jusqu’à ce qu’elles deviennent instinctives, que tu n’aies plus à lâcher le viseur pour regarder. Ce que j’ai eu du mal à faire, mais c’est venu avec le temps. Et c’est là l’intérêt.

Merci beaucoup Matthieu pour cette série très éclectique qui nous donne envie de sac à dos et de longues traversées !

Vous en voulez plus ? Retrouvez Matthieu sur Facebook et sur son site matthieusoudet.com.

écrit par mpflawer le 2015-10-12 dans #people #lomoamigo

Produits mentionnés

Lomo LC-A+

Lomo LC-A+

Devenez un pro de la photographie argentique avec la famille Lomo LC-A. Ayez la touche "Lomography 35mm" avec son vignettage, des couleurs éclatantes et saturées. Le Lomo LC-A est l'appareil russe classique avec une mesure d'exposition. Le Lomo LC-A+ est doté de fonctionnalités supplémentaires comme la multi-exposition, une gamme ISO étendue à 1600 et un câble de déclenchement !

3 commentaires

  1. underthebridgedownton
    underthebridgedownton ·

    Super interview et superbes photos! Qui résume tout à fait le Lomo CA!

    "Ça convient bien à l’esprit du roadtrip", c'est tout à fait cela pour moi aussi le Lomo LCA!

  2. rik041
    rik041 ·

    cool

  3. mcgloin
    mcgloin ·

    Sorry for commenting in English

    But this is awesome. I'm always happy when I see other people use LCA+ as actual cameras, not some bullshit hipster thing.

Les articles les plus captivants