Community Amigo : David Bathiard (davidb)

4

David Bathiard aime la photographie, comme la musique car elle lui permet de garder ses sens en éveil et de profiter de chaque situation, chaque instant. L’émerveillement peut-être au coin de la rue, au milieu d’une improvisation ou d’une répétition, comme il nous le dit si bien. Émerveillez-vous avec ce Lomographe fascinant !

Nom : David Bathiard
LomoHome : davidb
Ville : Aubervilliers
Âge : 30

Hey ! Est-ce que tu peux nous en dire un peu plus sur toi ?

Hey ! Ma vie est partagée entre deux passions, la musique et la photographie. Je suis batteur au sein de deux formations, Wild Things, duo rock qui envoie du lourd, et le big band BB15 où j’assouvis mon penchant pour le swing. Le reste du temps, je suis photographe de mon quotidien entre Paris et sa banlieue, qui est ma banlieue. J’aime la photographie, comme la musique, car elle me permet de garder mes sens en éveil et de profiter de chaque situation, chaque instant. L’émerveillement peut-être au coin de la rue, au milieu d’une improvisation ou d’une répétition. C’est ce sentiment de découverte que je recherche et qui m’amuse, comme un gamin. En fait, je ne fais que jouer ! Je ne vis pas de mes activités photographiques et musicales, mais je ne pourrais pas vivre sans !

Depuis combien de temps es-tu Lomographe ?

Depuis 2011, cela fait donc 4 ans.

Quels sont les appareils photo que tu as ?

Dans ma collection il y a : un Diana Mini qui m’a été offert à un Noël et a tout déclenché,un Lubitel 166B, un Lomo LC-A, deux Pentax Spotmatic, un Minox 35 EL et un Olympus Trip 35.

Peux-tu nous raconter ton expérience avec ces appareils photo ?

Commencer avec le Diana Mini a été une super école au début, pour moi. La simplicité de son fonctionnement et les paramètres limités (mais non limitants !) m’ont vraiment permis de comprendre les principes de bases comme l’ouverture ou l’exposition, de façon très intuitive et ludique ! Et puis son design très mignon m’a réellement décomplexé justement. Je n’oublierai jamais ce que j’ai ressenti à la réception de mon premier rouleau de superpositions. C’est incroyable comme l’absence de contrôle peut donner des résultats créatifs ! Le Pentax Spotmatic est mon reflex depuis plusieurs années et je n’ai pas l’intention d’en changer ! J’ai eu un véritable coup de foudre pour cet appareil. J’adore son design intemporel, le bruit du déclencheur, la molette d’armement. Et les optiques sont un pur bonheur… Le LC-A est mon compagnon de tous les jours, pour la photo de rue, mais pas que ! J’aime beaucoup le rendu du noir et blanc avec le LC-A, même si la couleur reste sa marque de fabrique. J’ai testé plusieurs compacts avant d’en venir au LC-A et sa réputation est vraiment méritée selon moi. J’aime aussi le Lubitel 166B, que j’utilise trop rarement car en ville, ce n’est pas toujours évident de rester discret. Il attire vraiment les regards, amusés le plus souvent. J’aime énormément les résultats que j’obtiens avec, des clichés denses et profonds, autant en couleur qu’en noir et blanc.

Quel est ton appareil Lomography préféré ? Et pourquoi ?

Le Lomo LC-A. Il correspond parfaitement à mes contraintes au quotidien et je le connais suffisamment bien pour obtenir ce que je veux. Avec une pellicule Kodak TriX 400, je m’éclate !

A ton avis, pourquoi on continue de faire de l’argentique ?

Pour le plaisir de prendre son temps et le plaisir de l’attente. Il y a les photos dont j’imagine le résultat et celle que j’oublie pour mieux les découvrir au développement, ou à la sortie du labo en ce qui me concerne. Il y a le plaisir de l’objet aussi. Il faut que l’appareil que j’ai en main me plaise, comme un jouet, vraiment. Au fond, avec l’argentique je dirais que le plaisir prime sur la performance, technique ou technologique, qui caractérise le numérique selon moi.

Quels sont les endroits que tu aimes photographier ?

Je vis en banlieue parisienne, à l’est de Paris, et je me déplace énormément à travers ses différentes villes. Aubervilliers, Gagny, Le Raincy, Noisy-Le-Grand, Pantin, font partie de mon histoire. J’adore les explorer en photo. Les gares m’inspirent aussi. Ce sont des lieux de passage, en flottement perpétuel. Ça me laisse le temps de rêver et d’observer. Et puis je photographie beaucoup Paris forcément, mais c’est plus difficile je trouve. J’essaie de trouver ma propre perspective et parfois je pense y arriver. Enfin, je ne peux pas partir en voyage sans un bon stock de pellicules !

Peux-tu nous parler un peu des photos que tu as choisies de nous montrer ?

J’ai sélectionné des photos qui illustrent au mieux ce que j’ai dit juste avant pour commencer ! Des scènes dans des gares, des scènes de rues. Quelques photos de voyage plus abstraites. Principalement de la couleur, même si le noir et blanc prends plus d’importance ces derniers temps. J’essaie de me rapprocher des gens aussi.

Peux-tu nous recommander des LomoHomes que tu aimes suivre ?

Il y a tellement de gens dont j’admire le travail ! Je peux en citer quelques un.
jaybees80
rewd
roundmidnight
the blues
jean_louis_pujol
avola
cfehse

Merci !

2015-08-04 #people #lifestyle #lomoamigo #communityamigos

4 commentaires

  1. davidb
    davidb ·

    Merci @polka et merci @lomographyfrance !!

  2. jaybees80
    jaybees80 ·

    Une interview très intéressante ;) Merci de m'avoir cité , je suis vraiment honoré ;)

  3. jean_louis_pujol
    jean_louis_pujol ·

    Je tombe dessus que maintenant! Shame on me! Super article et excellent choix de photo! Bravo David

  4. davidb
    davidb ·

    @jaybees80 : Merci à toi d'avoir pris le temps de lire ;)
    @jean_louis_pujol :Merci Jean-Louis! Il n'est jamais trop tard!

Les articles les plus captivants