Community Amigo : Caroline Verstaen (Calilou)

5

Caroline est une jeune Lomographe depuis août dernier. Elle a redécouvert la photographie argentique il y a quelques années. C’est avec l’appareil La Sardina et le Diana Mini que tout a commencé. Découvrez la suite des aventures de cette Lomographe dès maintenant !

Nom : Caroline Verstaen
LomoHome: Calilou
Ville: Courbevoie
Âge: 36 ans

Crédits : Caroline Verstaen

Hey ! Est-ce que tu peux nous en dire un peu plus sur toi ?

Hello ! Je m’appelle Caroline et j’adore prendre des photos depuis toujours. Je ne suis pas sûre de vouloir en dire plus, mes photos parlent de moi.

Depuis combien de temps es-tu Lomographe ?

Depuis août dernier : je suis une toute jeune Lomographe ! J’ai entendu parler la première fois de Lomography il y a six ans, mais à cette époque, pour moi, c’était le numérique ou rien. Puis l’été dernier, j’en ai eu marre de toutes ces photos que je stockais sur mon ordinateur, je ne les imprimais pas, je ne retournais pas les voir… Je partais en vacances à Chypre en octobre, il m’est alors venue l’idée d’emporter un appareil argentique : c’est là que j’ai (re)découvert la Lomography. Je me suis alors offert mes deux premiers appareils : La Sardina 8Ball et le Diana Mini.

Quels sont les appareils photo que tu as ?

En numérique, j’ai un réflex Canon (EOS 400D), un compact Panasonic (DMC-TZ10) et un boîtier compact à objectif (Panasonic DMC-GF1). Je ne les utilise plus depuis que je suis tombée dans le merveilleux monde de la Lomography. Désormais, je prends toutes mes photos numériques avec mon iPhone. Côté Lomography, j’ai La Sardina 8Ball, le Diana Mini, le Holga 120 CFN, le LC-Wide et le Fisheye Baby 110. J’ai aussi un Fujifilm Instax mini 90, je teste un Polaroïd Supercolor 1000 et je vais bientôt recevoir un SuperFex ! Car la Lomography me fait redécouvrir le monde de l’argentique. « Film is not dead », comme il se dit !

Crédits : Caroline Verstaen

Peux-tu nous raconter ton expérience avec ces appareils photo ?

Depuis que je suis tombée dans le monde magique de la Lomography, je n’utilise plus mes appareils numériques… mais je prends plein de photos avec mon nouvel iPhone 6 ! Et j’espère – il faut que je me renseigne – que le nouvel objectif Lomo LC-A Minitar-1 est compatible avec mon GF1. Alors, je le ressortirai !
Mon tout premier appareil Lomography, c’est La Sardina. Je l’ai choisi pour sa simplicité et son grand angle. J’ai aussi acheté dans la foulée le Diana Mini pour ses photos au format carré. Je trouvais que c’était une bonne combinaison pour mes vacances à Chypre. Et ce fut parfait ! J’aime leur simplicité d’utilisation et le rendu. Le Holga, je l’ai acheté car une copine le vendait d’occasion. Mais j’ai encore du mal à apprivoiser le format 120 et sa grande taille (difficile de le trimballer tous les jours dans mon sac à main). Quant au LC-Wide, c’est mon préféré… donc rendez-vous à la question suivante ! Et enfin, le Fisheye Baby, je l’ai acheté car je voulais absolument rapporter un souvenir du Lomography Gallery Store de New York. Il était petit, mignon, pas cher. Je me suis dit que ce serait l’occasion de tester le fisheye… et je suis complètement conquise ! Super simple à utiliser mon bébé new-yorkais fait de chouettes photos et j’adore l’effet Fisheye. J’ai plein d’idées de séries de photos à faire avec !

Quel est ton appareil Lomography préféré ? Et pourquoi ?

Comme je le disais plus haut, mon préféré, c’est le LC-Wide. Après La Sardina et le Diana Mini, j’avais envie de passer à un cran au-dessus au niveau de la qualité… C’est alors que j’ai repéré le LC-A et le LC-Wide. Mon choix s’est porté sur ce dernier car je partais à New York un mois après et le vendeur m’a dit qu’il serait parfait pour des photos en ville avec son grand angle. Et je ne regrette pas ! Il est super simple à utiliser et les photos sont top ! J’aime aussi son poids et sa tenue dans mes mains. Je ne le quitte plus, il est tout le temps dans mon sac. Et j’ai utilisé des pellicules Ciné 400 à New York : la combinaison parfaite !

A ton avis, pourquoi on continue de faire de l’argentique ?

Bonne question. Notre époque est à la surconsommation, au jetable, au virtuel. Je crois que, dans un tel contexte, nous sommes nombreux à vouloir revenir à de l’authenticité et à vouloir prendre notre temps. Et pour moi la photo argentique colle à cette tendance. Et je l’espère sincère et profonde. En tout cas, si je me remets à l’argentique, ce sont pour ces raisons. Je ne passe plus mes vacances derrière l’écran de mon appareil photo numérique, je suis dans l’instant présent, je prends moins de photos, je réfléchis plus avant de dégainer mon appareil (mais pas trop quand même !). Et puis il y a le plaisir de l’attente et de la découverte des clichés ! Et la Lomography me permet aussi de me lâcher, d’arrêter de vouloir un cadrage parfait et précis « Don’t think, just shoot ! » Et puis entre les appareils et les pellicules, on ne maîtrise pas tout et la surprise est toujours au rendez-vous ! Cela n’existe pas avec le numérique.

Quels sont les endroits que tu aimes photographier ?

Mon endroit préféré, c’est Paris : c’est un sujet inépuisable avec ses monuments, ses rues, ses parcs, son street art, etc. C’est pourquoi j’ai toujours quelques appareils sur moi (oui, j’en ai au moins deux, mon LC-Wide et mon Fisheye…). Dès qu’il fait beau, j’aime marcher dans Paris. De manière générale, j’aime photographier la ville. Je suis allée à New York en avril, ce fut un pur bonheur ! Et j’ai très envie d’aller faire un « safari photo » à Lyon, ma ville natale. J’aime aussi beaucoup photographier la mer et la plage, le bleu, le soleil, les reflets, les promeneurs, c’est fabuleux ! Et sinon mon sujet préféré – mais capricieux – c’est mon chat, Lilou !

Crédits : Caroline Verstaen

Peux-tu nous parler un peu des photos que tu as choisies de nous montrer ?

J’ai choisi plusieurs photos prises à New York avec mon LC-Wide et la pellicule Ciné 400 : j’adore le rendu ! Et puis toujours avec le LC-Wide : mon magasin Lomo chéri, mon chat à la Baule (un réglage foireux, à l’insu de mon plein gré, qui donne une photo que j’adore !) et du street art parisien. Et puis une photo au Fisheye Baby 110 parce que c’est mon dernier coup de cœur Lomo. Deux photos d’une série en noir et blanc à la Sardina, qui m’a valu d’être LomoHome de la semaine, il y a quelques semaines. Et enfin, une photo résultant d’une combinaison « Diana Mini + Redscale + douple exposition », c’était une belle surprise !

Peux-tu nous recommander des LomoHomes que tu aimes suivre ?

Je suis avec beaucoup d’intérêt lry12. Laury me permet de redécouvrir ma ville d’origine, Lyon ! Et pour de superbes photos de Lyon, je vous conseille polka et son LC-A. Autre Lomographe que je vous recommande frenchyfyl. J’aime ses photos de New York au Sprocket Rocket. Enfin, je suis avec intérêt les débuts en argentique de theblues.

Merci !

2015-05-20 #people #lifestyle #lomoamigo

5 commentaires

  1. frenchyfyl
    frenchyfyl ·

    Bravo, cette série d'article est vraiment une bonne idée !

  2. lry12
    lry12 ·

    Merci de me citer ! :-) Et content de te voir dans cette rubrique ! C'est mérité !

  3. calilou
    calilou ·

    Merci à vous trois !! Et merci à Lomography France !! C'est un plaisir de parler de sa passion. :-)

  4. theblues
    theblues ·

    Ah ah! Trop bien cet article parce-que tes photos sont superbes @calilou!! et puis parce-que New York, cinestill, lc-wide, fisheye baby : effectivement très chouette résultat!
    (et bonne surprise d'être citée merci merci :) )

  5. calilou
    calilou ·

    Merci @theblues :)

Les articles les plus captivants