Likes

  • #24177548

    partagé par deepfried_goodness le 2020-04-03

    Early summer 2019, back when things were normal.

  • #24177613

    partagé par raphart le 2020-04-03

    C’est en naviguant sur la Seine un jour de septembre que j’ai découvert l’Ile de Médan. Par la suite, j’y accédais par canot et partais à l’abordage de ce lieu insolite. Ce projet photographique a été réalisé de septembre 2008 à janvier 2009. La piscine est située sur une île de la Seine, dans le département des Yvelines (78), à 36 kilomètres au nord-ouest de Paris. En 1880, l’écrivain Emile Zola, déjà propriétaire d’une maison sur les hauteurs de Médan, acquiert quelques terrains sur l’île, a n d’y construire une résidence d’été. Sur l’autre partie de l’île, deux médecins créent le Domaine de Physiopolis en 1927 et fondent l’un des premiers sites naturistes en France. En 1935, une société y installe la station balnéaire «La Plage de Villennes», dont les vestiges d’aujourd’hui sont les fondations du passé. C’est une base de loisirs où l’on entend encore des rires dans le jardin les bruits qui rôdent dans les longs couloirs, et des présences derrière chaque porte de vestiaire. Aujourd’hui la nature a repris ses droits, la végétation semble avaler le béton, les bassins se remplissent au gré des averses et des crues, et les arbres se sont sculptés au l des tempêtes. Depuis 2002, après plusieurs inondations, ce lieu a été déserté par les humains. Seules subsistent ces traces.

  • #24177556

    partagé par deepfried_goodness le 2020-04-03

    Early summer 2019, back when things were normal.

  • #24177554

    partagé par deepfried_goodness le 2020-04-03

    Early summer 2019, back when things were normal.

  • #24177621

    partagé par raphart le 2020-04-03

    C’est en naviguant sur la Seine un jour de septembre que j’ai découvert l’Ile de Médan. Par la suite, j’y accédais par canot et partais à l’abordage de ce lieu insolite. Ce projet photographique a été réalisé de septembre 2008 à janvier 2009. La piscine est située sur une île de la Seine, dans le département des Yvelines (78), à 36 kilomètres au nord-ouest de Paris. En 1880, l’écrivain Emile Zola, déjà propriétaire d’une maison sur les hauteurs de Médan, acquiert quelques terrains sur l’île, a n d’y construire une résidence d’été. Sur l’autre partie de l’île, deux médecins créent le Domaine de Physiopolis en 1927 et fondent l’un des premiers sites naturistes en France. En 1935, une société y installe la station balnéaire «La Plage de Villennes», dont les vestiges d’aujourd’hui sont les fondations du passé. C’est une base de loisirs où l’on entend encore des rires dans le jardin les bruits qui rôdent dans les longs couloirs, et des présences derrière chaque porte de vestiaire. Aujourd’hui la nature a repris ses droits, la végétation semble avaler le béton, les bassins se remplissent au gré des averses et des crues, et les arbres se sont sculptés au l des tempêtes. Depuis 2002, après plusieurs inondations, ce lieu a été déserté par les humains. Seules subsistent ces traces.

  • #24177711

    partagé par dinceryalcin le 2020-04-03

    #minoltariva #pointandshot #street #landscape #sea #izmir #portrait #citylife #fleamarket

  • #24177547

    partagé par deepfried_goodness le 2020-04-03

    Early summer 2019, back when things were normal.

  • #24176730

    partagé par chromagnon le 2020-04-03

    An Agfa Isopan Film expired from 1945 in an Agfa Isolette II

    3
  • #24177582

    partagé par popoti le 2020-04-03

    #maroc #polaroid #600

  • #24177597

    partagé par raphart le 2020-04-03

    Paris, sa grise indifférence et tous ses visages froids me troublent la vue. Je cherche à éclaircir mes visions. Direction, le Sud. Marseille m’arrête et solarise ma rétine. Sa mosaïque lumineuse m’ouvre la Méditerranée. Encore le Sud. En face,Alger la blanche comme on dit en France, mais surtout vivante, vibrante et vivifiante. Ici les visages chantent et la voix réchauffe. Toujours plus au Sud. La mer, la route, les montagnes, les rencontres déferlent. Ghardaïa, la cité ocre se dresse à flanc de désert, teintée de lueurs irradiantes et de regards solaires. France, Algérie. Ailleurs, ici... Allé, venu... D’une rive à l’autre... Quête solaire dans des eaux troubles... Les terres cousines se rassemblent, ressemblent, dissemblent... Carrefours des trajets... Intersections des traces... Transes des sud.

  • #24177565

    partagé par deepfried_goodness le 2020-04-03

    Early summer 2019, back when things were normal.

  • #24177562

    partagé par deepfried_goodness le 2020-04-03

    Early summer 2019, back when things were normal.

  • #24177596

    partagé par raphart le 2020-04-03

    Paris, sa grise indifférence et tous ses visages froids me troublent la vue. Je cherche à éclaircir mes visions. Direction, le Sud. Marseille m’arrête et solarise ma rétine. Sa mosaïque lumineuse m’ouvre la Méditerranée. Encore le Sud. En face,Alger la blanche comme on dit en France, mais surtout vivante, vibrante et vivifiante. Ici les visages chantent et la voix réchauffe. Toujours plus au Sud. La mer, la route, les montagnes, les rencontres déferlent. Ghardaïa, la cité ocre se dresse à flanc de désert, teintée de lueurs irradiantes et de regards solaires. France, Algérie. Ailleurs, ici... Allé, venu... D’une rive à l’autre... Quête solaire dans des eaux troubles... Les terres cousines se rassemblent, ressemblent, dissemblent... Carrefours des trajets... Intersections des traces... Transes des sud.

  • #24177589

    partagé par raphart le 2020-04-03

    Paris, sa grise indifférence et tous ses visages froids me troublent la vue. Je cherche à éclaircir mes visions. Direction, le Sud. Marseille m’arrête et solarise ma rétine. Sa mosaïque lumineuse m’ouvre la Méditerranée. Encore le Sud. En face,Alger la blanche comme on dit en France, mais surtout vivante, vibrante et vivifiante. Ici les visages chantent et la voix réchauffe. Toujours plus au Sud. La mer, la route, les montagnes, les rencontres déferlent. Ghardaïa, la cité ocre se dresse à flanc de désert, teintée de lueurs irradiantes et de regards solaires. France, Algérie. Ailleurs, ici... Allé, venu... D’une rive à l’autre... Quête solaire dans des eaux troubles... Les terres cousines se rassemblent, ressemblent, dissemblent... Carrefours des trajets... Intersections des traces... Transes des sud.

    2
  • #24177557

    partagé par deepfried_goodness le 2020-04-03

    Early summer 2019, back when things were normal.

  • #24177555

    partagé par deepfried_goodness le 2020-04-03

    Early summer 2019, back when things were normal.

  • #24177571

    partagé par popoti le 2020-04-03

    #maroc #polaroid #600

  • #24177573

    partagé par popoti le 2020-04-03

    #maroc #polaroid #600

  • #24177577

    partagé par popoti le 2020-04-03

    #maroc #polaroid #600

  • #24177578

    partagé par popoti le 2020-04-03

    #maroc #polaroid #600

  • #24177583

    partagé par popoti le 2020-04-03

    #maroc #polaroid #600

  • Lost Forever

    partagé par deepfried_goodness le 2020-04-03

    Early summer 2019, back when things were normal. Alas, this beautiful tree has been lost. Another victim of my rapidly changing neighbourhood, where the older homes with big yards are being replaced by huge homes with no yards.

  • #24177542

    partagé par deepfried_goodness le 2020-04-03

    Early summer 2019, back when things were normal.

    2
  • #24177669

    partagé par dinceryalcin le 2020-04-03

    #izmir #ilford #mamiya #street #portrait #bnw #

  • #24177598

    partagé par raphart le 2020-04-03

    Paris, sa grise indifférence et tous ses visages froids me troublent la vue. Je cherche à éclaircir mes visions. Direction, le Sud. Marseille m’arrête et solarise ma rétine. Sa mosaïque lumineuse m’ouvre la Méditerranée. Encore le Sud. En face,Alger la blanche comme on dit en France, mais surtout vivante, vibrante et vivifiante. Ici les visages chantent et la voix réchauffe. Toujours plus au Sud. La mer, la route, les montagnes, les rencontres déferlent. Ghardaïa, la cité ocre se dresse à flanc de désert, teintée de lueurs irradiantes et de regards solaires. France, Algérie. Ailleurs, ici... Allé, venu... D’une rive à l’autre... Quête solaire dans des eaux troubles... Les terres cousines se rassemblent, ressemblent, dissemblent... Carrefours des trajets... Intersections des traces... Transes des sud.

  • #24177584

    partagé par popoti le 2020-04-03

    #maroc #polaroid #600

  • #24177541

    partagé par deepfried_goodness le 2020-04-03

    Early summer 2019, back when things were normal.

  • #24177543

    partagé par deepfried_goodness le 2020-04-03

    Early summer 2019, back when things were normal.

  • #24177570

    partagé par popoti le 2020-04-03

    #maroc #polaroid #600

  • #24177566

    partagé par deepfried_goodness le 2020-04-03

    Early summer 2019, back when things were normal.

  • #24177576

    partagé par popoti le 2020-04-03

    #maroc #polaroid #600

  • #24177671

    partagé par dinceryalcin le 2020-04-03

    #izmir #ilford #mamiya #street #portrait #bnw #

  • #24177594

    partagé par raphart le 2020-04-03

    Paris, sa grise indifférence et tous ses visages froids me troublent la vue. Je cherche à éclaircir mes visions. Direction, le Sud. Marseille m’arrête et solarise ma rétine. Sa mosaïque lumineuse m’ouvre la Méditerranée. Encore le Sud. En face,Alger la blanche comme on dit en France, mais surtout vivante, vibrante et vivifiante. Ici les visages chantent et la voix réchauffe. Toujours plus au Sud. La mer, la route, les montagnes, les rencontres déferlent. Ghardaïa, la cité ocre se dresse à flanc de désert, teintée de lueurs irradiantes et de regards solaires. France, Algérie. Ailleurs, ici... Allé, venu... D’une rive à l’autre... Quête solaire dans des eaux troubles... Les terres cousines se rassemblent, ressemblent, dissemblent... Carrefours des trajets... Intersections des traces... Transes des sud.

  • #24177593

    partagé par raphart le 2020-04-03

    Paris, sa grise indifférence et tous ses visages froids me troublent la vue. Je cherche à éclaircir mes visions. Direction, le Sud. Marseille m’arrête et solarise ma rétine. Sa mosaïque lumineuse m’ouvre la Méditerranée. Encore le Sud. En face,Alger la blanche comme on dit en France, mais surtout vivante, vibrante et vivifiante. Ici les visages chantent et la voix réchauffe. Toujours plus au Sud. La mer, la route, les montagnes, les rencontres déferlent. Ghardaïa, la cité ocre se dresse à flanc de désert, teintée de lueurs irradiantes et de regards solaires. France, Algérie. Ailleurs, ici... Allé, venu... D’une rive à l’autre... Quête solaire dans des eaux troubles... Les terres cousines se rassemblent, ressemblent, dissemblent... Carrefours des trajets... Intersections des traces... Transes des sud.

  • #24177572

    partagé par popoti le 2020-04-03

    #maroc #polaroid #600

  • #23725487

    partagé par thobie le 2019-11-13

  • #23725483

    partagé par thobie le 2019-11-13

  • Sonntagsspaziergang

    partagé par thobie le 2017-08-12

  • #22146376

    partagé par thobie le 2017-08-12

  • #23456049

    partagé par thobie le 2019-06-16

  • #23456050

    partagé par thobie le 2019-06-16

  • #23456048

    partagé par thobie le 2019-06-16

  • Bödeliwäg

    partagé par thobie le 2018-08-29

  • Bödeliwäg

    partagé par thobie le 2018-08-29

    1
  • Sense

    partagé par thobie le 2018-08-29

    1
  • Portrait

    partagé par thobie le 2018-08-06

  • Portrait

    partagé par thobie le 2019-04-07

  • #20474210

    partagé par thobie le 2015-05-24

  • #20474190

    partagé par thobie le 2015-05-24

  • #20870745

    partagé par thobie le 2015-11-27

    2