Petzval_fr
Vous avez déjà un compte ? S'identifier | Nouveau chez Lomography ? S'enregistrer | Lab | Site actuel :

Une astuce utile : la règle Sunny 16

Si vous ne disposez pas de cellule de mesure de lumière, si vous l'avez oubliée chez vous, ou si vous n'avez pas d'application sur votre smartphone, voici une astuce qui vous sera utile : la règle intitulée Sunny 16 !

Photo de susielomovitz

Il s’agit d’une astuce très pratique lorsque vous utilisez un appareil en mode manuel. Si cette méthode est peut-être peu intuitive au départ, vous arriverez à l’exploiter avec un peu d’entraînement et un peu de mémoire. Si vous n’avez pas d’outil de mesure sous la main, cette règle Sunny 16 vous permet d’estimer relativement correctement l’exposition à appliquer en lumière naturelle.

Le principe de base de cette règle est le suivant : par temps ensoleillé, réglez votre ouverture sur f/16, et votre vitesse sur un chiffre proche de la sensibilité de votre pellicule.

Par exemple, si vous utilisez une pellicule 100 ISO par temps ensoleillé, et si vous réglez votre ouverture sur f/16, votre vitesse devra être de 1/125s (125 étant le chiffre le plus proche de 100). Si vous utilisez une pellicule 400 ISO, la vitesse doit alors être 1/500s (500 étant le chiffre le plus proche de 400, comme la sensibilité de votre pellicule (plus d’informations ici).

Ok, maintenant que nous avons un peu vu la théorie, il nous faut maintenant voir comment appliquer cette règle dans la pratique, pour en tirer tous les bénéfices.

Prenons l’exemple d’un portrait en extérieur, en plein jour avec un ciel très dégagé. En se référant à la règle, il faudrait shooter avec les réglages suivants : sensibilité 100 ISO, vitesse 1/125 et ouverture f/16. Ces valeurs offrent une grande profondeur de champ. Comment faire pour réduire la profondeur de champ ? En utilisant la réciprocité. En augmentant l’ouverture de 4 stops (f/16 → f/11 → f/8 → f/5.6 → f/4), on augmente aussi la vitesse quatre fois (1/125 → 1/250 → 1/500 → 1/1000 → 1/2000). Ainsi, la profondeur de champ sera réduite. (plus d’informations ici).

Comment ça marche ? Je vais vous présenter quelques situations dans lesquelles cette astuce m’a été très utile.

1. J’étais à Tarifa avec mon Lubitel, en train de prendre des photos, quand ce motard est apparu, sur sa moto. Horacio m’a tout de suite dit “il nous faut un portrait !”. Je suis donc allé le voir pour lui demander s’il voulait bien poser. Bien que ce jeune homme ait été très cool et qu’il n’aie pas montré d’opposition, je ne suis pas à l’aise lorsque je dois avoir une influence sur mes sujets. Je n’avais pas le temps de mesurer la lumière, et j’ai du prendre la photo rapidement, pour conserver son naturel et sa sponanéité : j’ai donc utilisé la règle Sunny 16 !

Photo de susielomovitz

Face à l’enthousiasme de ce motard, j’ai décidé d’aller prendre quelques autres portraits.

2. Cette fois-ci, c’était beaucoup plus sérieux. J’étais tellement heureuse d’être à New York, plein de photos, telle ou telle autre boutique… J’avais prévu de me rendre sur le Brooklyn Bridge, et une fois sur place, je me rends compte que j’avais oublié ma cellule… je ne l’avais pas sur moi, et je ne savais pas ou elle pouvait être ! C’était un cadeau auquel je tenais, et je venais de le perdre ! Est ce que je devais revenir sur mes pas pour le retrouver ? J’aurais bien aimé, mais c’était mon dernier jour à New York, et il ne me restait pas plus d’une demie heure de lumière ambiante… Il fallait absolument que je prenne quelques photos j’ai donc utilisé la règle Sunny 16 !

Lorsque j’ai terminé, je suis retourné dans tous les lieux que j’avais visité dans la journée : j’ai retrouvé ma cellule dans une boutique Levis ! Quelle chance !

Utiliser cette petite règle nécessite un peu d’entrainement, car il peut parfois être difficile d’estimer la quantité de lumière disponible. Mais cela vous viendra naturellement. Pour les photos que j’ai prises à Tarifa, cela était plutôt facile, étant donné qu’il y avait un grand soleil. Pour New York, la lumière était plus diffuse, et j’ai donc du ajuster mes réglages en conséquence. Je suis assez satisfaite de ces photos, mais je suis tout aussi contente d’avoir retrouvé ma cellule de mesure !

Et si vous me demandez :
- Susie, pourquoi ne pas télécharger cette appli iPhone qui fait la même chose ?
- Mmmmm … Je ne sais pas vraiment…

Vous trouverez de nombreux exemples et applications de cette règle sur internet. Les infos de cet article sont tirées de www.aprendefotografiadigital.com et www.xatakafoto.com

écrit par susielomovitz et traduit par fredericdith

Pas encore de commentaire. Soyez le premier !

Lire cet article dans une autre langue

La version originale de cet article est écrite en : Spanish. Il est également disponible en : 中文(简体版), 中文(繁體版), 中文(繁體版), 日本語 & English.