Black_friday_fr
Vous avez déjà un compte ? S'identifier | Nouveau chez Lomography ? S'enregistrer | Lab | Site actuel :

Connais-tu la LomoAmigo Oleñka Carrasco ? Clique ici et ce sera chose faite !

Nous te présentons l'artiste analogique Oleñka Carrasco. Elle inaugure ce jeudi son expo au shop Lomography d'Echegaray et propose samedi un atelier plein de créativité en partenariat avec Lomography Espagne. Voici de quoi en savoir un peu plus sur elle.

Nom: Oleñka Carrasco
Résidence: Vénézuélienne résidant à Madrid.
Lomohome: mmeolenka
Site: leprojetanalogique.wordpress.com

Photo de mmeolenka

Bonjour Oleñka, parle-nous un peu de toi, présente-toi rapidement.

Je suis originaire du Venezuela, mais j’ai déjà vécu et voyagé dans pas mal de pays et je me sens chez moi un peu partout.

J’ai besoin de raconter des histoires comme un enfant a besoin d’imagination… J’ai besoin de voyager comme un poisson a besoin d’eau… et j’ai désormais des compagnons inséparables qui stimulent ma créativité et sont les protagonistes de tout ça : mon HOLGA et ma Underwood.

Je suis plus écrivaine que photographe. Je ne suis pas photographe, et peut-être même que je ne suis pas écrivaine… j’ai juste besoin de raconter une histoire.

Le Projet Analogique est mon premier grand projet de fiction, c’est mon monde…

Maintenant, parle-nous de ton merveilleux Projet Analogique : une Holga, une machine à écrire Underwood 1970… les Histoires Analogiques Extraordinaires. De quoi tout cela s’agit-il ?

Le Projet Analogique apparaît en 2010 comme la suite logique de ma passion qui consiste à confectionner des cahiers thématiques de voyages, désormais enrichis par l’inclusion de photos argentique et d’histoires.

L’écriture automatique surréaliste se mélange aux images d’un monde onirique qui a la saveur des souvenirs. Les compositions d’images et de textes se développent dans de grandes planches qui me servent de support pour raconter une histoire. L’image et le mot se prennent par la main pour parcourir ensemble un voyage vers une nouvelle forme d’expression.

C’est un projet qui révèle un retour vers l’argentique d’un point de vue plus primitif et qui pousse à l’improvisation et à la recherche de la créativité instantanée. L’image ou le texte ne sont jamais prémédités. L’exercice d’écriture se fait à partir de la fameuse “Ecriture automatique” et la photographie à partir du précepte lomographique : “Ne réfléchis pas : shoote !”

Dans ce projet, le premier cahier s’achève en août 2012. L’histoire du premier livre du Projet Analogique a commencé en 2011. Underwood sur le bureau, Holga aux aguets, un jour, j’ai dépoussiéré un album de style rétro qu’on m’avait offert, et j’ai créé un cahier artisanal plein d’images et de récits. Je ne planifiais ni l’écriture, ni les images. Je rentrais chez moi avec mes négatifs tout juste révélés et l’aventure infantile commençait.

Les images de mon Holga avec des couleurs disparates, avec ses tâches de lumière, avec ses grains jamais uniformes, me remplissaient les yeux de personnages et de lieux, et me faisaient me jeter sur ma Underwood pour y lâcher des tirs fébriles de touches arrondies dont la cible était le papier qu’elles frappaient.

C’est ainsi qu’est né mon premier photobook et son contenu sera exposé pour la première fois à Madrid ce 12 décembre au magasin Lomography Echegaray.

Si vous voulez mieux connaître le projet visitez le site web: leprojetanalogique.wordpress.com/

Qu’est-ce qui inspire Oleñka Carrasco ?

Les voyages, les villes, le monde onirique, les lieux abandonnés, les vieux tourne-disques, les disques phonographiques, les cahiers..

Si tu pouvais te télé-transporter à n’importe quel endroit du monde maintenant même avec ton appareil photo, un sac plein de cacahouètes et ta machine à écrire, où irais-tu et pourquoi ?

Je retournerais peut-être au Japon, en Chine ou au Népal ; il y a tellement de couleurs dans ces pays ! Je crois que j’irais à n’importe quel endroit du monde où on puisse m’emmener ; tous les endroits du monde ont une histoire à raconter en récits et en images.

Une anecdote amusante avec ton Holga et ta Underwood ?

Mis à part le fait qu’à chaque fois que je me ballade avec mon Holga au cou, les gens viennent me demander si c’est un vrai appareil photo, ou me demandent de les prendre en photo; l’une des meilleures anecdotes, je l’ai vécue récemment, lors d’une exposition de mon travail en France. Un groupe d’enfants venus lors d’une visite scolaire ne savaient pas ce qu’était une machine à écrire : leur visage, quand ils ont vu qu’elle marchait, restera inoubliable… Ils me demandaient où était le bouton “Entrée” pour revenir à la ligne, se frustraient parce qu’ils ne pouvaient pas effacer ce qu’ils écrivaient mais surtout, ils dépensaient beaucoup d’énergie en car ils devaient appuyer fort sur les touches… Ne parlons même pas du moment où je leur ai montré le Holga : ils insistaient tous pour voir la photo que j’avais faite, et ne concevaient pas qu’un appareil photo ait une pellicule à révéler et aucun écran pour voir le résultat.

Si tu devais décrire ton Holga en 5 mots, lesquels utiliserais-tu ?

Inspiration, magie, rêves, histoires, couleur…

A quoi doivent s’attendre ceux qui vont participer à ton Atelier de Lomography ce samedi 14 ?

Tous ceux qui sont motivés pour venir doivent savoir qu’ils vont assister à quelque chose de plus qu’un atelier. En plus d’être éminemment pratique, les participants entreront dans le monde des Histoires Analogiques, profiteront d’une ballade à cet endroit surréaliste où la créativité et l’imagination sont reines et dont ils doivent se servir pour construire leur propre histoire… Il n’est pas possible de savoir quel en sera le résultat parce qu’il est dans la tête de chacun… La photographie argentique et les machines à écrire seront nos guides dans la découverte que nous allons faire…

Merci Oleñka ! Rendez-vous jeudi pour l’inauguration du Projet Analogique à Lomography Echegaray..

Tu ne peux pas attendre jusqu’à jeudi pour profiter de la magie analogique d’Oleñka ou tu ne peux pas t’y rendre ? Visite son lomohome : mmeolenka !

écrit par lomographyembassyspain et traduit par mmeolenka

Pas encore de commentaire. Soyez le premier !

Lire cet article dans une autre langue

La version originale de cet article est écrite en : Spanish. Il est également disponible en : English.