Petzval_fr
Vous avez déjà un compte ? S'identifier | Nouveau chez Lomography ? S'enregistrer | Lab | Site actuel :

Adam Goldberg Prend des Photos avec le Diana F+

Vous l'avez vu dans des films tels que "Dazed and Confused", "Saving Private Ryan", "The Hebrew Hammer" et "2 Days in Paris", aussi bien que dans des programmes télé tels que "Friends", "Entourage" et en ce moment la série de CBS "NYC 22". Il est aussi un auteur/réalisateur et un musicien qui a récemment sorti deux albums sous le nom de Landy ou Goldberg Sisters. Lisez et découvrez ce qui s'est passé quand Adam Goldberg a emporté le Diana F+ en promenade!

Vous travaillez pour le cinéma et la télévision depuis des années. Qu’en est-il des images en mouvement par rapport aux images fixes?

Eh bien, quand j’avais 14 and j’ai commencé à m’intéresser à la photographie et l’année suivante je suis devenu plutôt obsédé par le fait de devenir réalisateur. L’un semblait être la suite logique de l’autre. Les deux films que j’ai mis en scène, “I love your work” et “Scotch and Milk”, étaient plutôt stylisés esthétiquement. En particulier avec “Scotch and Milk” (qui a été tourné en Noir et Blanc), où mon intention était de faire que chaque scène , fût elle isolée, soit digne d’une photographie.

Décrivez votre premier souvenir comme s’il s’agissait d’une photographie.

C’est une question intéressante étant donné qu’en vieillissant deux phénomènes semblent se produire; soit nous confondons les photographies avec des souvenirs soit nous gelons nos souvenirs et les parcourons comme une album-photo.
Le mien est donc: un bébé portant seulement une couche debout devant un grand poste de télévision des années 70 – tout en bois – qui fait caca dans sa couche. L’image a les teinte chaudes d’une photo du début des années 70 mais pourrait avoir été faite par Eggelston (c’est bien un fantasme, n’est ce pas?)

Comment c’était d’utiliser le Diana F+?

Je ne vais pas mentir. Ça a pris du temps. C’était frustrant par moments. J’ai l’habitude d’une grande variété d’appareils photo – mon M6, plusieurs moyen format (Mamiya Universal, Bessa iii, Plaubel 670, etc), et d’appareils photo 4×5 (Toyo 45a), mais la prise en main du Diana a été plus difficile que pour tous les autres réunis! Je pense que c’était en partie car je voulais essayer de l’utiliser comme je sers de mes autres appareils photo. En d’autres termes, la plupart du temps je ne faisais pas de “point and shoot”. Je mesurais, tentant d’estimer combien font 1/4 de seconde en pause B! Je sais que tout l’intérêt du Diana réside dans les heureux accidents et les bonnes intentions, mais je suis très appliqué, donc si le film est enroulé de façon un peu lache je vais faire l’effort de le resserrer, l’envelopper dans du papier aluminium après etc. Ceci étant dit, j’ai adoré les resultats! Je penses que les photos en noir et blanc sont tout aussi cools que celles que j’ai pris avec mon équipement plus sophistiqué et j’adore les fuites de lumière en noir et blanc. Aussi, j’aime vraiment le style des portraits en noir et blanc que j’ai fait de mon ami Julian. J’ai aussi adoré à quel point c’est un appareil photo léger (mes appareils sont tellement lourds), silencieux, discret! Il a été aussi simple de l’utiliser ici autant que de l’emporter en voyage à New York. Au bout de quelques pellicules, j’ai commencé à l’apprécier en tant qu’appareil photo unique un son genre avec des rendus originaux que je ne pourrais simplement pas reproduire avec mes autres appareils.

Décrivez le Diana F+ 5 mots.

1. Spécial
2. Restrictif
3. Versatile
4. Bourreau des coeurs
5. Faiseur d’oeuvres d’art

Qui sont les sujets de vos photos?

Ma petite amie/muse et graphiste Roxanne Daner. Mon ami et poète John Tottenham dont les poèmes, The Inertia Variations, ont été à l’origine de courts métrages en 16mm films que j’ai réalisé. Mon cher ami d’enfance, depuis l’école primaire, Julian Fischer. Ah, et Liz Vaida, qui apparait floue dans un couloir d’hôtel (elle et moi avons travaillé ensemble sur une émission de télé). Mes chiens, Sheriff et Simone, ont aussi été des sujets.

Dites nous quelle est votre photo préférée parmi celles que vous avez prises. Quelle est leur histoire?

Roxanne a un fantôme caché dans notre placard. Ça faisait un bon moment que je voulais prendre cette photo. J’ai pris beaucoup de photos Polaroid du placard. Il y a quelque chose que je trouve très photogénique dans l’éclairage bon marché et la structure rudimentaire du placard. Je savais qu’une image fantômatique de Roxanne rendrait bien contre la paroi neutre d’un mur.

Si les photos que l’on voit aussi avaient une bande-son de trois chansons, lesquelles seraient-elles (tître et artiste de la chanson svp)?

Eh bien, voici une réponse prétentieuse. J’ai en fait plusieurs fois composé ma propre musique pour des photographies. Une de Roxanne dans le couloir, appelée “Hello” est visible sur Youtube. D’autres ont été compilées en petits films que j’ai faits appelés “Ma Semaine en Polaroid” pour lesquels je composerai la musique. Et j’ai fait toutes les photos de mes disques (Landy, The Godberg Sisters). Donc, une fois encore, mes recherches semblent interconnectées.

1. “BFF” par Landy (en particulier pour la photo des “jumelles”: Roxanne sur le ponton la nuit; en fait la vidéo pour cette chanson fait référence à la notion de double, de jumeau)
2. “You’re Beautiful When You Die”, par les Goldberg Sisters
3. “The Heart Grows Fonder”, par les Goldberg Sisters

Avez-vous des projets que vous aimeriez partager avec la communauté?

Ça fait un petit moment que j’écris et enregistre des démo pour un nouvel album; je viens de finir mon premier scénario depuis de nombreuses années que je prévois de produire et diriger d’ici l’an prochain; je viens de faire des photos pour la page Tumblr de Land Rover et d’autres de Alexis Palladino du groupe Exitmusic pour le magazine Ladygunn.

Quelle est la place de Lomography dans ces projets?

Qui sait? Des photos Lomo pourraient se retrouver en pochette pour le prochain album et je pourrais facilement imaginer faire un clip au LomoKino pour moi-même ou un autre artiste.

Pour finir, quel conseils donneriez-vous à nos lecteurs lorsqu’ils utilisent le Diana F+?

1. Assurez-vous que l’ouverture (soleil, nuage, etc) est bien réglée et non pas à cheval entre deux réglages (ce qui m’est arrivé pour une pellicule).
2. Ne soyez pas trop pressé. (Je sais que que le principe du Lomo est de se lacher et shooter sans réfléchir! Mais je suis trop maniaque pour ça.) Bien que prendre des photos argentiques soit vraiment amusant, on ne peut nier que c’est coûteux et que les pellicules sont de plus en plus rares. Aussi basique et simple que soit le Diana, il peut se révéler un magnifique et utile outil artistique. Je réserve les “snapshots” pour Instagram.
3. Ne tenez pas compte de ce qui est écrit ci-dessus et photographiez tout et n’importe quoi.
4. Expérimentez. C"est plutôt dur de faire autrement avec le Diana de toutes façons.
5. N’ayez pas peur (ou la flemme dans mon cas) d’utiliser un trépied. Ça élèvera vos photos, surtout en pause B.
6. Amusez vous! (après des années de psychothérapie, j’y travaille encore).

écrit par jeanmendoza et traduit par fredericdith

Pas encore de commentaire. Soyez le premier !

Lire cet article dans une autre langue

La version originale de cet article est écrite en : English. Il est également disponible en : Nederlands, Deutsch & Spanish.