Vous avez déjà un compte ? S'identifier | Nouveau chez Lomography ? S'enregistrer | Lab | Site actuel :

She Makes War shoote avec le LomoKino

Laura Kidd aka. She Makes War est une musicienne et chanteuse du Royaume-Uni. Elle a sorti son album "Disarm" en 2010 et prépare actuellement son deuxième album "Little Battles" qui sortira au début de l'année prochaine. Laura a crée un magnifique teaser vidéo pour son nouvel album, en utilisant un LomoKino – Lisez ici son interview, regardez sa vidéo et trouvez comment précommander son album !

Ville : Londres
Pays: Royaume Uni

Présente toi en quelques mots…
Je suis une artiste pop (“I am DIY gloom-pop solo artist”) sous le nom de She Makes War, , qui travaille également en freelance en tant que réalisatrice et monteuse vidéo, photographe et consultante médias. Je viens de terminer mon deuxième album “Little Battles”, et je suis actuellement en train de préparer sa sortie, pour le début de l’année 2012.

Depuis combien de temps est tu Lomography ?
J’ai acheté mon premier appareil Lomography en 2008 lors d’une tournée à San Francisco, et depuis, j’ai une belle petite collection que j’ai faite au fil des années : un LC-A+, un Smena, un Lubitel, un Sprocket Rocket et La Sardina. J’essaie toujours de prendre l’un de ces appareils avec moi en tournée car ils sont légers, résistants, et très amusants.

The She Makes War video shot using the LomoKino!

Qu’es tu pensé de ton expérience de tournage avec le LomoKino ?
C’était génial ! J’avais planifié deux shoots ce jour là avec mes talentueuses amies Dina Karklina et Laura Ward, que j’ai réussi à emmener avec moi dans un shoot, juste en marchant dans le quartier. Nous avons été chanceuses avec la météo et je me suis beaucoup amusée à rendre perplexes les passants.

Quel est l’intérêt de shooter une vidéo en analogique plutôt qu’en numérique ?
L’effet de surprise, et le look très distinct. D’un coté, c’est assez effrayant de ne pas savoir ce que le labo va vous rendre – et encore plus si vous êtes vous même acteur de votre film. A moins que vous ne soyez prêts à recréer des scènes entières un autre jour, il faut que vous vous détendiez à propos de ce que vous allez utiliser dans votre montage. Je me suis rendu compte qu’avoir du temps entre le tournage et les pellicules numérisées était une bonne chose, car lorsque j’ai regardé mon film pour la première fois, je regardais l’effet global plutôt que le détail de chaque scène. Cela vaut la peine de shooter plus d’une fois chaque scène, car aussi belle la pellicule soit-t-elle, l’erreur humaine n’est jamais très loin. Ici, j’avais mal enclenché deux pellicules, et elles sont ressorties entièrement vierges. J’ai beaucoup aimé le fait de ne pas avoir à faire de retouche colorimétrique une fois le montage terminé. J’aimais déjà le rendu final et je ne voulais rien changer.

On sait également qu’en plus d’être une musicienne, tu es également une grande réalisatrice – Comment penses tu que la musique et l’image se marient ?
Dans mon projet She Makes War, le visuel est un moyen de porter l’atmosphère crée dans la musique, et mes vidéos servent à donner une autre version des histoires que je raconte dans mes chansons, une version plus longue. J’aime être littérale mais aussi utiliser des symboles très subtils et proposer de petites quêtes. Dans la vidéo que j’ai faite pour ma chanson Slow Puncture (de mon premier album “Disarm”), j’ai mis en place une chasse au trésor autour de mes oeuvres préférées de street art dans East London et j’ai pris mon vélo pour me déplacer d’une oeuvre à l’autre. Cette idée vient d’une créature d’une vidéo précédente, “Let This Be”, dans laquelle on pouvait trouver les premiers indices, et cela m’a appris une leçon. J’ai réalise la valeur des choses que j’avais, plutôt que d’être obsédée par tout ce qui n’était pas parfait, et je pense que du sens émerge au travers de tous ces visuels, même si le texte n’est pas explicite pour l’observateur lambda.
Je pense que si vous avez une histoire à raconter à travers la musique, un film, ou les deux, et dans mon cas, j’aime mélanger les deux car il m’arrive de penser soit en mélodies, soit en images.

As tu des astuces à partager avec tes amis lomographes futurs réalisateurs ?
Demandez vous bien quelle histoire vous voulez raconter, et quelle est la meilleure manière de la raconter sans avoir à l’expliquer. Si vous vous concentrez sur vos intentions et sur les émotions que vous voulez transmettre au public, ce n’est pas grave, cela ne veut pas dire que vous devez planifier chaque détail. IL y a largement de quoi être créatif et laisser les choses aller d’elles même. La vidéo de “Slow Puncture” est une suite d’heureux accidents – la pluie brillante, les regards des passants, l’oiseau qui tombe pile au bon moment, les Stormtroopers…

Si tu devais donner ton LomoKino à un réalisateur, qui choisirais tu, et pourquoi ?
Michel Gondry, parce que ca doit être l’un des réalisateurs les plus créatifs. J’aime la manière dont il utilise différents effets, des effets de mouvement ou de design. Il donne une impression très spéciale de l’espace et cela résonne en moi.

Avec quel acteur ou actrice voudrais tu tourner un film au LomoKino ?
Je pense qu’Annie Clark (aka St Vincent) serait magnifique dans un film LomoKino. Elle a une présence délicate mais puissante qu’il serait intéressant d’explorer dans un film. Je sais que c’est une musicienne et non une actrice, mais elle est géniale dans ses clips vidéo.

Question cliché : quel est ton film préféré ?
Je ne peux que te donner mon film préféré du moment, c’est un documentaire qui s’appelle Catfish. Si je dois vous donner mon film préféré de tous les temps, Eternal Sunshine Of The Spotless Mind fait définitivement partie de mon top 10.

Comment décrirais tu le LomoKino en 5 mots ?
Light, cute, sparky, surprising, fun.

Quelle est ta fonction préférée du LomoKino et pourquoi ?
L’effet stop motion, j’aime beaucoup le fait que cela fasse partie intégrante de l’appareil, et que ce ne soit pas quelque chose que vous deviez planifier ou prévoir. C’est assez unique.

Allez visiter le site de She Makes War et le mini site Little Battles pour écouter et précommander son prochain album !

Crée pour faire revivre la création de films en argentique au XXIème siècle, le LomoKino est une caméra Lomography qui vous permet d’enregistrer de petits films sur n’importe quelle pellicule au format 35mm. Dirigez vous vers le Microsite, pour voir quelques films et pour commencer votre épopée dans la création de films dès aujourd’hui !

écrit par tomas_bates et traduit par fredericdith

Pas encore de commentaire. Soyez le premier !

Lire cet article dans une autre langue

La version originale de cet article est écrite en : English. Il est également disponible en : Deutsch, 中文(繁體版), 한국어, Spanish, ภาษาไทย, Italiano, Nederlands, 中文(繁體版) & 日本語.