Petzval_preorder_header_kit

Maintenant disponible en pré-commande - Premier arrivé, premier servi.

Vous avez déjà un compte ? S'identifier | Nouveau chez Lomography ? S'enregistrer | Lab | Site actuel :

Ces photographes aveugles continuent de prendre des photos -- Et vous ?

Nous avons tous des moments coincés dans la routine. Mais une fois que vous en aurez appris davantage sur les luttes et les triomphes de photographes aveugles --oui, vous lisez bien-- je parie que vous ne vous trouverez plus aucune excuse et continuerez de prendre des photos aussi longtemps que vos yeux vos le permettront. Voyons de suite les témoignages édifiants de Sonia Soberats, Gary Albertson et Pete Eckert.

Chaque fois que vous vous sentez sans inspiration, lassé, ou pas d’humeur à prendre votre appareil et photographier, vous avez simplement besoin de vous remémorer trois noms pour vous aider à sortir de cette routine : Sonia Soberats, Gary Albertson et Pete Eckert.

Ce que ces photographes ont en commun peut surprendre, fasciner et vous surprendre encore : ils sont tous mal-voyants.

Sonia Soberats est de New York et a perdu la vue en 1991 ; mais elle a pris des cours de photographie dix ans plus tard. Pour prendre des photos, elle fait poser ses modèles dans l’obscurité complète et utilise ensuite la technique du lightpainting pour les éclairer. Ses assistants maintiennent l’obturateur de son appareil ouvert pendant qu’elle travaille ; les temps d’exposition allant de deux minutes à une heure.

Sonia raconte son histoire dans le court métrage suivant, intitulé “Seeing Again” (“Revoir”) de Pablo Mediavilla Costa :

Si vous voulez voir une autre vidéo, Revery Inc. en a une autre sympa : ici.

Livingston Land une des photos de Gary Albertson qui ont été exposées au Casey Eye Institute Exhibit. Photo du site internet de Gary Albertson

Installé en Oregon et photographe de paysages Gary Albertson, a développé une forme rare de glaucome en 2010, ce qui a réduit sa vue à de petits cercles périphériques dans chaque œil. Cependant, il tire partie de cette vision limitée et continue de braver les rives du fleuve Metolious au centre de l’Oregon avec un appareil grand format et un trépied embarqués.

Katherine Cook de KGW Portland nous raconte l’histoire de Gary et le montre au travail dans le document suivant :

Photos de Pete Eckert du Visual Impairment Blog

Dernier photographe, mais non le moindre et basé à Sacramento, Pete Eckert a eu connaissance de la dégradation de sa vue il y a 27 ans, en raison d’une rétinite pigmentaire. Sculpteur de formation et à deux doigts de devenir architecte à l’époque, Pete a dit qu’il était “une personne visuelle” pour la moité de sa vie. Même si cet épisode traumatisant lui a valu une lutte intérieure de deux ans, il s’est finalement dit “je ne serai pas battu.”

Proche de la technique de Sonia, Pete “danse sur les rives de la perception” et réalise des lightpainting surréalistes sur pellicule en utilisant un appareil Mamiya.

Regardez le court documentaire suivant de The Avant/Garde Diaries pour en apprendre davantage sur Pete Eckert et son travail :

[Movie: http://vimeo.com/69540630.

Trouvez-vous ces photographes, leurs travaux et leurs récits inspirants ? Partagez vos impressions avec nous en commentant plus bas !

Toutes les informations de cet article viennent de la source PetaPixel.

écrit par plasticpopsicle et traduit par bellatrice

1 commentaire

  1. dudizm

    dudizm

    nice article!

    il y a 8 mois · signaler comme indésirable

Lire cet article dans une autre langue

La version originale de cet article est écrite en : English. Il est également disponible en : Deutsch, Русский, Spanish, Italiano & Nederlands.