Vous avez déjà un compte ? S'identifier | Nouveau chez Lomography ? S'enregistrer | Lab | Site actuel :

Analogue Girl About Town : la vérité à propos de Los Angeles

Il y a quelques choses que je n'aime pas à propos de ma ville, mais malgré ses nombreuses imperfection, c'est une ville ou les gens continuent à créer et ou les rêves deviennent réalité.

Je dois me confesser : il y a des choses que je n’aime pas à propos de ma ville. Hollywood, par exemple, et ses rues remplies de boutiques de souvenirs souvent hors de prix, et ses hordes de touristes qui se ruent sur l’une des attractions les plus inutiles au moinde (a.k.a. le Hollywood Walk of Fame). Je me rends de moins en moins souvent dans cette partie de la ville ces derniers jours.

L’intersection entre Hollywood et Highland, l’une des attraction les plus connues de Los Angeles, mais qui est aussi l’une des intersections les plus remplies.

Je suis d’accord avec ce qu’on dit de l’élégance de certaines parties de la ville, qui a un peu perdu en intensité ces derniers temps. En fait, je me suis rendu compte que certains hommes plutôt agés jetaient leurs billets en l’air, sur des jeunes filles en petite tenues, qui finissaient par se mettre à genoux pour essayer d’attraper le plus de billets possibles.

L.A. n’est pas une ville parfaite. Elle comprend son quota de trentenaires qui s’habillent pour faire la fête comme s’ils n’étaient jamais sortis de leurs années de fac ; on y trouve aussi de nombreux artistes qui n’acceptent pas le fait qu’ils pourraient peut-être faire quelque chose de mieux de leur vie ; il y a aussi des gens dans l’industrie de la musique et du spectacle qui se trompent sur les manières d’atteindre la gloire et la fortune.

Voici la vérité à propos de Los Angeles : la grande majorité d’entre nous est en transition, et de manière inévitable, nous rencontrons notre lot quotidient de personnages désagréables.

Mais voici une autre vérité à propos de L.A. : beaucoup d’entre nous sont ici pour une seule et unique raison – la poursuite de nos rêves. Tous les jours, les gens défient la ville pour se réinventer, pour devenir ce qu’ils ont envie de devenir, et pour réaliser leurs rêves.

Angelenos at the Red Lion Tavern, a German-themed bar and restaurant in Silverlake

Les gens ont tendance à oublier les bons cotés de la ville. Ils oublient ce que cela signifiait, alors que cela fait entièrement sens, pour celles et ceux qui ont encore le courage de rêver.

Ils oublient que c’est d’ici que vient un petit garçon de banlieue qui avait une obsession pour le bizarre et les films à budget faramineux (Tim Burton). Ils oublient qu’un jour, c’est ici qu’un facteur a commencé à écrire d’incroyables histoires, pour devenir l’un des plus incroyables écrivains de son époque (Bukowski). C’est aussi ici que les Marlon Brandos sont devenus les Marlon Brandos and brothers from an unremarkable town plus connus sous le nom de Beach Boys.

C’est dans cette ville que Marilyn Monroe est devenue une véritable gravure d’argent…

Formerly the Kodak Theater, the Dolby Theatre is home to the Academy Awards

…c’est ici qu’Elliott Smith a crée le magnifique Figure 8…

The famous Elliott Smith Figure 8 wall in Silverlake

…c’est ici que Charlie Chaplin a passé la majorité de son temps à créer ses films…

Formerly the Charlie Chaplin Studios, the Jim Henson Studios is now the official home of the Muppets

…c’est ici que Frank Zappa, The Doors ou encore The Byrds ont fait leur nom…

Whiskey-A-Gogo and the Sunset Strip, both significant to the 70s music scene in Los Angeles

…c’est ici que Nirvana a donné vie à Nevermind et que Fleetwood Mac a créer Rumours

Sound City in Van Nuys, where many of the most important albums of our time – including Rumours and Nevermind – were recorded and produced

…et c’est ici que la majorité des films que l’on voit aujourd’hui sont crées, tournés et produits.

Los Angeles est une ville ou les gens ont le courage de créer ces fabuleuses choses. J’admets totalement que la ville n’est pas parfaite. Ce n’est certainement pas la meilleure ville du monde, mais malgré toutes ses imperfections, c’est une ville ou les rêves deviennent réalité. Pas pour tout le monde, et pas tous les jours, mais elle le reste pour toutes celles et ceux qui savent exactement ce qu’ils veulent et qui persévèrent.

Et c’est ça qui rend cette ville si fabuleuse.

Photographies de Michelle Rae. Elle vit, respire et hante Los Angeles.

écrit par blueskyandhardrock et traduit par fredericdith

Pas encore de commentaire. Soyez le premier !

Lire cet article dans une autre langue

La version originale de cet article est écrite en : English.