Cannes 2017 par Cédric Jereb avec le Neptune Convertible Art Lens System

Le photographe Cédric Jereb a photographié le Festival de Cannes 2017 à la manière des paparazzis des années 70 avec le Neptune Convertible Art Lens System. Il a capturé l’effervescence de la croisette en compagnie du duo de djettes Les Garçons et nous offre cette série où photo de mode et photojournalisme se rencontrent.

Nom : Cédric Jereb
Ville : Paris
Profession : Réalisateur / Photographe
Site web/réseaux sociaux : Site Web / @cedricjereb
Centres d'intérêt : graffiti - bmx - géopolitique

Hello Cédric, alors comment c'était Cannes ?

Du grand spectacle.
C’est intense, il faut toujours être à l’affut de ce qui se passe et anticiper les actions des passants et des célébrités qui se promènent sur la croisette. Le challenge était de récolter une bibliothèque d’images capturées sur le vif avec des mouvements d’actions impactants.
Le cadre est mon terrain de jeu, la composition est ma quête.

Tu es parti au festival avec deux djs, tu peux nous en dire plus sur ton projet ?

Oui, j’avais en second projet de suivre deux djs, deux blondes magnifiques qui passe des disques dans des clubs mondains. Le nom de leur duo est Les Garçons, elles m’amusent. J’aime les gens qui sont dans le mouvement, créer de l’action là où se n’est pas forcément propice.

Peux tu nous parler de ton histoire avec la photographie ?

Tout s'est fait du jour au lendemain, quand j’ai regardé le documentaire sur Jim Nachtwey, War Photographer : le soir même je suis parti avec mon argentique Canon AE1 à Calais prendre les réfugiés en photo, je suis resté 48h - le mois d’après je prenais l’avion pour la Palestine. J’ai jamais vraiment compris pourquoi j’ai pris goût au photo journalisme mais j’ai trouvé ma force là dedans. À l’école de graphisme à Amiens où j’étais, les profs m'ont dis si je continuais à louper les cours pour faire de la photographie à l’étranger je n’obtiendrai pas mon diplôme alors j’ai bifurqué sur la photographie de mode.

Comment définirais-tu ton style ?

À écouter les gens qui avait une œil sur mes photos, je peux dire que c’est un lien entre le photo journalisme et la mode. Ça me convient.
J’essaie de reproduire les actions que je capture en photo journalisme dans mes photographies de mode. Sûrement que je ne peux m’empêcher d’intégrer de la réalité dans la mode, où les choses sont plutôt figées.

Qu'est-ce qui t'inspire ?

C’est les gens qui m’inspirent, leurs réactions dans un espace public, cerner leur émotions, leur naturel dans un trajet quotidien.

Des films ou réalisateurs préférés ?

Scorsese, Tarkovsky, Fincher.

Ta première impression en découvrant le Neptune Convertible Art Lens System ?

Facile d’utilisation, c’est rapide pour interchanger les différents objectifs. La mise au point est fluide, il n’y a pas de crans comme la plupart des objectifs.

Dans quelle mesure dirais-tu que le Neptune Convertible Art Lens System s'adapte à ton style ?

Le Neptune est fonctionnel et intéressant pour une prise de clichés à prendre rapidement comme le photo journalisme. Le changement de diaphragme ne vient pas perturber la concentration sur la prise de vue, c’est intuitif.

La photo que tu préfères ? Et sa petite histoire ?

Ma préférée de la série c’est celle-ci :

Cette photo est ce que je recherche quand je me balade lors d’un événement. Capturer une action anodine pour m’en inspirer pour la recréer dans la photographie de mode ou dans la réalisation d’un court métrage ou d’un clip.
La dame sur la photo est en train de discuter avec une autre femme, il y a une interaction de dialogue. Elle tient un journal sur sa tête pour se cacher du soleil, c’est une action anodine mais tellement forte pour moi, quand j’ai pris la photo je savais que j’avais capturer une attitude que j’allais reproduire par la suite.
Voici la photo qui a suivie :

L’enjeu de mes photos c’est créer ma banque d’images pour intégrer des actions de la vie quotidienne pour les incruster dans mes vidéos pour obtenir une atmosphère naturelle. C’est la raison pour laquelle je fais de la photographie. Le finalité est la réalisation vidéo.

Des conseils pour l'utilisation du Neptune Convertible Art Lens System ?

Savoir où l’on va, quel cadrage on souhaite avoir pour réagir vite au changement d’objectifs entre le 35, le 50 et le 80mm.
On peut tout faire avec ces 3 objectifs, les capacités de prise de vue sont multiples; il faut cerner quel objectif on va utiliser, j’utilise le 35 et le 80mm car c’est ce que je recherche dans le rendu. Je n’ai pas utilisé le 50mm. J’ai pris mes habitudes comme ça au fil du temps.

écrit par florinegarcin le 2017-07-22 dans #équipement #people #festival-de-cannes #neptune-convertible-art-lens-system #cedric-jereb

Neptune Convertible Art Lens System

Avec le Neptune Convertible Art Lens System, vous pourrez exploiter toutes les possibilités créatives. Ce système convertible permet d'interchanger les optiques fixes de 35mm, 50mm et 80mm et s’adapte à chaque situation rencontrée.

Kickstarter

Apportant une esthétique iconique à la photographie instantanée au format carré, le Diana Instant Square imprègne vos cadres de couleurs fortes et saturées et leur donne un vignettage riche. Conçu pour laisser libre cours à votre imagination, notre dernière innovation comprend un mode Exposition Multiple, un mode Bulb pour les longues expositions, un adaptateur Hot Shoe pour flash et bien plus ! Il est même compatible avec tous les objectifs créés pour le Diana F+ afin que vous puissiez changer de perspective à tout moment. Deux photos ne seront jamais identiques. Soutenez-nous sur Kickstarter dès maintenant !

Les articles les plus captivants