Sonia Goulvent : black and white vintage magic

2017-04-10 3

Après avoir maîtrisé avec brio le Petzval 85, retrouvons une amigo que nous aimons beaucoup : la photographe Sonia Goulvent et son Hasselblad, Victor. Prêtresse du noir et blanc, elle signe ici une série au look vintage où l'on aperçoit la silhouette intemporelle de sa modèle Alice Rimsky.

Hello Sonia ! Comment vas-tu ?

Hello Morgane ! Jusqu’ici tout va bien. (et ravie de te revoir).

Mais moi aussi ! Peux-tu nous parler un peu de ta série vraiment rétro avec Alice ?

Cette série a été réalisée pour illustrer un web-documentaire qui a pour sujet : le vintage. J’y présente mon intérêt pour la photographie argentique. Pour l’occasion, les propriétaires du restaurant Bordelais “La belle époque” nous ont ouvert leurs portes. Un cadre sublime qui correspondait parfaitement au stylisme choisi par la modèle Alice Rimsky. Une petite heure nous aura suffit pour réaliser une pellicule de 12 vues sur de la HP5 au moyen format avec mon cher Victor, l’Hasselblad 500cm. (Oui je suis de ceux qui donnent des petits noms à leurs appareils favoris.)

Quelle est la photo que tu préfères dans cette série ? Et pourquoi ?

J’ai un peu de mal à répondre à cette question… J’ai davantage de facilité à voir celles que je n’aime pas et ce que j’ai manqué. Elles nous renvoient toutes à un sentiment différent, mais globalement l’atmosphère est la même. Aujourd’hui, je dirais que je “préfère” cette photo car elle colle tout à fait à mon humeur actuelle : la réflexion...

Tu as l'habitude de retravailler régulièrement avec les mêmes modèles. Comment parviens-tu/parvenez-vous à vous renouveler ?

La remise en question ! Je ne sais pas si c’est le fait que je n’aime pas vraiment ce que je fais, ou bien que je suis plutôt du genre perfectionniste, mais la satisfaction ne me connait pas. Et avec la photographie argentique, autant dire que la tâche est encore plus complexe ahah. Alors lorsqu’on travaille régulièrement avec les mêmes modèles, il me semble que l’on ne peut qu’évoluer. Nous parvenons à nous renouveler tout simplement parce qu’on cherche à faire mieux, avec quelques échanges sincères et beaucoup de patience. Je pense que le jour où je serai enfin satisfaite, peut-être sera-t-il temps d’arrêter la photo. Le principe même de la photographie est de regarder ce qui nous fait vibrer et de le capter. Donc, on y parvient, car si l’on observe des modèles qui évoluent aussi, on ne peut pas s’arrêter...

As-tu déjà eu l'impression d'avoir "épuisé" les ressources de ton modèle ?

Bien sûr… Cela arrive, et c’est pour cela que les One Shot sont intéressants. On ne se promet rien. Mais je pars du principe que les séances portraits sont des échanges, par conséquent, si j’ai cette impression, le modèle peut aussi l’avoir. Cela peut se produire au moment où l’un des deux n’évolue plus. (ahah il y a les coup d’un soir et les relations durables !)

Peux-tu nous parler un peu de ce parti pris dans ton travail ?

Avant cette question, je n’y avais pas réfléchi … c’est donc un exercice intéressant, merci Lomography. La photographie de portrait est avant tout pour moi, une histoire de rencontre. Je ne prépare jamais mes séances photos. Je découvre le modèle au moment de la séance. Je ne lui laisse donc pas le temps de me mentir, de jouer un rôle qu’il ne serait pas. Je suis consciente que cela peut dérouter, mais je peux alors photographier le modèle tel qu’il est.. simplement. Quant au choix de travailler régulièrement avec les mêmes, il ne s’explique pas vraiment.

Cela s’impose naturellement. Nous le savons tous, il y a des rencontres qui nous touchent ou nous bouleversent et c’est alors que cela devient une relation artistique. Je suis en recherche constante d’authentique, d’où le fait de travailler toujours en "one shot”. Photographier le même modèle nous permet d’évoluer ensemble. On se découvre et se redécouvre à chaque séance. Il y a un intérêt certain à chercher encore une part de nouveauté, de poser un autre regard sur des choses ou des personnes que nous avons déjà vu mille fois.

Ernst Haas a dit un jour "“I am not interested in shooting new things – I am interested to see things new.”" Qu'en penses-tu ?

Je pense que j’aurais adoré pouvoir échanger avec lui. Et j’ajouterai alors que tout est une question de point de vue. La photographie m’a appris à regarder… en long en large et en travers. Cela me rappelle alors une réplique de R. Williams "Je monte sur mon bureau pour ne pas oublier qu'on doit s'obliger sans cesse à tout regarder sous un angle différent.” (Le cercle des poètes disparus)

Tu vois ton modèle évoluer et de ton côté, ta pratique évolue également. As-tu eu des moments où tu t'es rendu compte de cela ?

Oui… Au moment où tu fais le tri dans tes pellicules… et là c’est le drame ! Tu veux tout brûler, tout jeter… ça m’ait déjà arrivé. Le cœur a ses raisons que la raison même ignore. Je me rends compte, avec suffisamment de recul, que les modèles avec qui j’ai vraiment accroché, ont aussi évolué et du coup, cela donne envie de faire toujours plus. C’est vraiment stimulant. J’aimerais leur dire MERCI.

Des artistes à nous faire découvrir ?

Alicja Reczek, Magda Andrzejewska et Sonia Szóstak … Mes origines m’appellent, mon cœur est aux artistes Polonais !

Des projets pour 2017 ?

Acheter une maison, me marier, et… NON ! Je plaisante, les blagues les plus courtes sont les meilleures. Sérieusement, je n’ai pas réellement de grand projet pour 2017, si ce n’est que j’aimerais faire de nouvelles rencontres aussi intenses artistiquement que les précédentes, entre Paris, Bordeaux et... ailleurs. L’air de rien, je viens de lancer une bouteille à la mer !!!

Retrouvez le travail de Sonia sur son site web, sa page Facebook et son compte Instagram. Côté magazine, vous pouvez aussi découvrir ses différentes séries ici !

écrit par mpflawer le 2017-04-10 dans

3 commentaires

  1. argentic-translation
    argentic-translation ·

    DÉ-ROU-TANTE cette série =)

  2. lafilledeer
    lafilledeer ·

    Les photos de Sonia <3 <3 <3

  3. mpflawer
    mpflawer ·

    @lafilledeer @argentic-translation oui <3

Les articles les plus captivants

  • Les masters du LC-A+

    écrit par lomographymagazine le 2017-08-16 dans #people
    Les masters du LC-A+

    Nous vous présentons aujourd'hui une liste des lomographes qui ont manié le LC-A+ avec plus de brio. Nous adorons le côté expérimental et le créatif de tous ces photographes invétérés qui partagent avec le monde leur vision particulière des choses. Cette fois-ci, nous centrons notre attention sur les photographies prises avec notre mythique LC-A+, l'appareil aux origines de la Société Lomography.

    2017-08-16
  • La parole aux Lomographes #6 : Peintures de lumière

    écrit par Théo Depoix-Tuikalepa le 2016-12-19 dans
    La parole aux Lomographes #6 : Peintures de lumière

    Créé par John Herschel, le mot "photographie" est une association des racines grecques "photos" et "graphein" : littéralement "peindre avec la lumière". Si l'on peut aisément comprendre le sens étymologique de cette construction récente, l'idée véritable de peinture semble davantage faire sens avec la pratique du "light painting". Et sur ce sujet que nous vous donnons la parole aujourd'hui !

    2016-12-19
  • Feminism : une série au Daguerreotype Achromat par Blondiegraphy

    écrit par mpflawer le 2016-08-22 dans #people
    Feminism : une série au Daguerreotype Achromat par Blondiegraphy

    Après avoir enchanté le Petzval, Justine aka Blondiegraphy nous fait passer la porte de son univers enchantée et enchanteur où le corps de la femme est sublimé par une nature sauvage. Un rendez-vous féminin et sauvage en compagnie du Daguerreotype Achromat.

    2016-08-22
  • Shop News

    Lomo'Instant Reykjavik Edition

    Lomo'Instant Reykjavik Edition

    Un design qui évoque les paysages et les nuits étoilées islandaises, des fonctions créatives, des accessoires et des objectifs amovibles, des photos instantanées.. Eh oui, tout ça, c'est la magie du Lomo'Instant Reykjavik Edition !

  • Petite histoire du système d'objectif convertible

    écrit par lomographymagazine le 2017-05-06 dans
    Petite histoire du système d'objectif convertible

    Nous vous entraînons avec nous dans une merveilleuse aventure optique à la découverte d'une idée et invention révolutionnaire que l'on doit à un pionnier français, Charles Chevalier : le système d'objectif convertible.

    2017-05-06
  • To Be Or Not To Bop : Passi rencontre Charles Mingus dans une vidéo au Daguerreotype Achromat par Amaury Voslion

    écrit par mpflawer le 2016-11-22 dans #vidéos
    To Be Or Not To Bop : Passi rencontre Charles Mingus dans une vidéo au Daguerreotype Achromat par Amaury Voslion

    Quand la voix de Passi s'empare des mots de Noël Balen, c'est le fantôme de Mingus qui prend la parole et qui nous entraîne à battre le rythme de la pointe du pied. Et quand Amaury Voslion est aux commandes de la vidéo et qu'il a dans les mains notre Daguerreotype Achromat, le son devient une matière que l'on touche avec les yeux.

  • "Une femme coquette' : le court-métrage perdu de Jean-Luc Godard

    écrit par lomographymagazine le 2017-03-01 dans #culture #people #vidéos
    "Une femme coquette' : le court-métrage perdu de Jean-Luc Godard

    Avant que Jean-Luc Godard ne soit couronné comme le réalisateur pionnier du mouvement cinématographique qu'est la Nouvelle Vague avec son chef d’œuvre "A bout de souffle", l'artiste avait également réalisé en 1955 un précédent court-métrage intitulé "Une Femme Coquette". Ce petit joyau du cinéma a disparu dans l'ombre jusqu'à sa redécouverte récente par le A.V. Club.

  • Shop News

    Lomo'Instant Wide Editions

    Lomo'Instant Wide Editions

    Vous avez trop d’amis et vous ne parvenez pas à les faire tous rentrer dans le cadre d’un Instax Mini et vous avez envie d’immortaliser toute cette joie instantanément ? Alors “Take a ride into the wide” et capturez tous ces moments étranges, émouvants ou encore étonnants grâce à un format plus large. L’expérience d’une photo instantanée parfaitement exposée est à votre portée.

  • Moisés Rodríguez : compositeur visuel de photographies monochromes

    écrit par Ciel Hernandez le 2017-01-23 dans #people
    Moisés Rodríguez : compositeur visuel de photographies monochromes

    On dit que le noir et blanc est l'âme sœur de la photo de rue, de par son aptitude à transcender l'essence des photographies en véritables œuvres d'art. Les images urbaines et géométriques du photographe Moisés Rodríguez sont une preuve de la sublimation opérée par la monochromie.

    1
  • TEN AND ONE - prix annuels Lomography 2016 : les gagnants de la catégorie Monochrome

    écrit par Lomography le 2017-04-10 dans
    TEN AND ONE - prix annuels Lomography 2016 : les gagnants de la catégorie Monochrome

    Les prix annuels TEN AND ONE de Lomography comprennent 11 catégories. A travers 10 catégories fixes et une catégorie spéciale qui change tous les ans pour s'adapter aux nouveaux enjeux globaux, on vous invite à partager avec nous votre perception du monde en tant qu'habitants de ce monde bizarre et sauvage. Plongez dans cet univers en noir et blanc avec les meilleures photos de la catégorie Monochrome.

    2017-04-10
  • Retour en images sur l'atelier Daguerreotype du 4 février 2017

    écrit par mpflawer le 2017-02-23 dans
    Retour en images sur l'atelier Daguerreotype du 4 février 2017

    Le samedi 4 février nous avons proposé à la communauté de découvrir tous les secrets de notre dernier objectif, le Daguerreotype Achromat qui s'inspire de la toute première optique photographique, une invention du XIXe siècle que l'on doit à Charles Chevalier, et destinée au daguerréotype.

    2017-02-23 4
  • Shop News

    Appareil argentique moyen format Lubitel

    Appareil argentique moyen format Lubitel

    Découvrez le Lubitel, un appareil argentique moyen format à double objectif et aux réglages entièrement manuels ! Etant l’un des derniers appareils à double objectif encore en production, et l’un des appareils moyen format de qualité professionnelle les moins chers du marché, le Lubitel+ est une valeur sûre pour les photographes argentiques à travers le monde.

  • La photographie en Stereo : entretien avec Brian May

    écrit par hannah_brown le 2017-07-13 dans #culture #news #people
    La photographie en Stereo : entretien avec Brian May

    Brian May est connu pour avoir été le guitariste et compositeur de Queen. Mais si on creuse un peu on découvre qu'il est aussi passionné de la photo en Stereo. Il a accepté de réaliser cet entretien avec lui pour discuter de sa passion pour ce domaine de la photo, et il a partagé avec nous quelques photos de son nouveau livre "Queen in 3-D".

    2
  • Jonkersey et son Holga : quand le noir et blanc passe à la couleur

    écrit par mpflawer le 2017-02-21 dans #équipement #culture
    Jonkersey et son Holga : quand le noir et blanc passe à la couleur

    Jon, aka jonkersey, est un membre de la communauté Lomography qui nous embarque avec lui pour une nouvelle aventure argentique. Nous avons découvert sa série réalisée initialement en noir et blanc avec son Holga, série qu'il a ensuite recolorée à la main. Eh oui, Jon n'a pas choisi la simplicité mais le rendu incroyable en vaut vraiment la peine.

    4
  • MINGUS ERECTUS : mélodies visuelles au Daguerreotype Achromat par Amaury Voslion

    écrit par mpflawer le 2016-10-11 dans #vidéos
    MINGUS ERECTUS : mélodies visuelles au Daguerreotype Achromat par Amaury Voslion

    Chez Lomography, nous avons la chance de nous associer à des projets formidables et avec des artistes talentueux. Cette année, nous avions collaboré avec le réalisateur Amaury Voslion qui, aux côtés de Richard Dumas, avait utilisé le Petzval 58 Bokeh Control pour tourner le clip envoûtant How He Entered du groupe Tindersticks, lancé en exclusivité mondiale sur le site de Lomography. Nous sommes aujourd'hui heureux de vous présenter un nouveau projet protéiforme entre les mots, les images et les sons : Mingus Erectus.