Le pouvoir de la couleur : Arthur et la pellicule Lomography F²/400 Color Negative Film

2017-03-03

Né et élevé dans la ville de Hong Kong, Arthur Pang (@arthursoptic) est un photographe qui s'est essayé à différentes disciplines telles que le studio, la vie sauvage ou encore la photo de produit. Mais c'est la street photography qu'Arthur affectionne le plus. Dans cet article, découvrez les photos qu'il a réalisé avec la pellicule argentique Lomography F²/400 Color Negative.

Crédits: arthursoptic

La photo argentique, morte et enterrée ? Absolument pas ! Grâce à la récente popularité de l'argentique auprès des nouvelles générations, la pellicule a fait son grand retour. C'est très agréable de voir qu'il y a de plus en plus de types de pellicules argentiques à essayer. Intéressons-nous aujourd'hui un peu plus près à la pellicule 35mm Lomography F²/400 film et voyons ce qu'elle a dans le ventre.

Tout d'abord, jetons un coup d’œil à la palette colorimétrique de cette pellicule. Que nous offre-t-elle ? Eh bien des contrastes prononcés, des couleurs vibrantes. Et c'est sans mentionné la remarquable clarté des images !

Crédits: arthursoptic

Comme vous pouvez le constater sur ces images, les détails colorés obtenus avec cette pellicule argentique 35mm sont d'un grand dynamisme. Une autre chose à savoir c'est que cette pellicule a grandement besoin de lumière. Je recommanderais une utilisation à 320 ISO. Si vous voulez davantage de grain sur les parties sombres de votre image, vous pouvez sous-exposer un peu votre pellicule. Comprendre comment se comporte la pellicule dans certaines conditions vous permet d'obtenir de nombreuses infos sur la manière de tirer profit des caractéristiques de la pellicule.

Crédits: arthursoptic

Lorsque l'on m'a confié la pellicule pour que je l'utilise, je ne savais pas trop à quoi m'attendre. Alors je suis allé dans mon endroit préféré pour la tester. Je suis allé au marché aux poissons, un lieu haut en couleurs et où la lumière est parfois difficile à capter. La pellicule s'en est bien sorti malgré cet environnement parfois difficile à appréhender et s'en tire avec tous les honneurs. Les images ont en effet des couleurs vives. Certaines ont pris le pas sur d'autres en matière d'intensité.

Crédits: arthursoptic

La pellicule me donne l'impression d'un monde coloré aux nuances presque surréalistes ; je n'avais pas rencontré depuis longtemps un tel rendu. Alors mon petit conseil : choisissez des endroits riches en couleurs car cette pellicule est vraiment excellente dans ce domaine. Si vous l'utilisez cet été, vous allez clairement vous amuser en raison de la lumière intense du soleil.

Cela dit, j'ai utilisé ma pellicule pendant une journée hivernale plutôt terne. La lumière n'était pas éclatante mais aucun problème de contraste à constater. Alors si vous utilisez la pellicule 35mm Lomography F²/400 Color Negative en hiver, et même si la lumière n'est pas à son avantage, vous pouvez tout de même obtenir des combinaisons colorées intéressante en raison de la nature de la pellicule. Vous pouvez ainsi jouer à opposer des couleurs.

Crédits: arthursoptic

Pour découvrir le travail d'Alexandre, ça se passe sur sa Lomohome et son Instagram.

Faites l'expérience de photos riches en couleurs (et en émotions !) avec la pellicule 35mm Lomography F²/400 Color Negative Film et achetez-la dès maintenant avant que les stocks ne soient épuisés !

écrit par lomographymagazine le 2017-03-03 dans #équipement

Les articles les plus captivants