Charles Chevalier : entre art et optique

2016-04-12

L’objectif achromatique de Charles Chevalier était utilisé avec le procédé photographique Daguerreotype. Les aberrations optiques produites par cet objectif sont inhérentes à l’esthétique si particulière des débuts de la photographie.


Avant tout un opticien

L’optique est inscite dans la tradition des Chevaliers : la famille fut chargée de concevoir les premiers objectifs achromatiques pour des microscopes. Selon l'Université du Vermont, les Chevalier ont aussi trouvé comment corriger les aberrations sphériques.

Charles Louis Chevalier était le fils du célèbre opticien Jacques Louis Vincent. Comme il était d’usage à l’époque, Charles entreprit la même carrière que son père. Ayant hérité des compétences familiales, le jeune homme était pourtant décidé à se détacher de l’entreprise familiale.

Portrait ode Charles Chevalier – Wikimedia Commons

Selon la George Eastman House :

En 1832, Charles s’est disputé avec son père. Il estimait qu’il n’était pas reconnu pour la qualité de ses inventions. Il a quitté la demeure familiale du quai de l’Horloge à Paris pour ouvrir une boutique près du Palais Royal, au 163 de la Galerie de Valois.

La science rencontre la photographie

Chevalier était fasciné par le procédé du daguerreotype. Lui et sa famille conaissaient Niepce et Daguerre depuis longtemps, c’est donc naturellement que ces derniers ce sont tournés vers Charles pour mettre au point un objectif spécifique pour les appareils Daguerre-Giroux.

Daguerre désirait un objectif capable de couvrir un grand angle. Chevalier s’est inspiré de l’objectif W.H. de Wollaston, et lui a appliqué sa propre touche.

Un appareil daguerreotype Susse Frères avec un objectif Chevalier, et un objectif Chevalier seul – Wikimedia Commons.

La description de l’objectif de Chevalier de 1839 par George Eastman :

Chevalier avait l’habitude de concevoir des optiques comportant de lentilles. Il a procédé de la même manière avec l’objectif de Wollaston. Pour l’objectif “officiel” du daguerreotype de Giroux, il a conçu un objectif télescopique f/4 de 380mm dont les aberrations optiques ont été corrigées avec une focale de 81mm et une extrémité rétro-tournée de manière à ce que la partie plate fasse face au sujet.

La Focal Encyclopedia of Photography rapporte qu’en 1840, Chevalier a conçu un petit appareil daguerréotype pliant, le Photographe. La même année, il a réussi à réaliser des photomicrographes. Par la suite, Chevalier est devenu l’un des premiers photographes et vendeur de daguerréotypes, d’objectifs achromatiques et d’autres équipements photographiques.

L’apport de Chevalier à l’héritage du daguerréotype

Chevalier est connu pour sa contribution à l’invention du daguerréotype. L’objectif achromatique produit des images au flou très prononcé présentant d’importantes aberrations sphériques, donnant lei à un large éventail de possibilités créatives. Avec un tel objectif, l’art du portrait a connu un essor considérable. La plupart des clichés réalisés avec le daguerréotype furent des portraits de notables et de célébrités.

Daguerréotypes d’Abraham Lincoln,de Samuel Morse et d’Adolph Friedrich Vollmer – Wikimedia Commons

Par la suite, l’objectif reçu un accueil très favorable. Selon Historic Camera, la Société d’Encouragement de Paris lui décerna un prix, lui permettant ainsi de devancer les portraits de Voightlander réalisés avec l’objectif Petzval.

En 1851, Chevalier a fondé la première société photographique, la Société Héliographique. Il a consacré le reste de sa vie a concevoir des objectifs et a publier des manuel de photographie. Par la suite, c’est son fils Louis Marie Arthur qui a pris la relève, et a fait perduré le célèbre nom Chevalier.

L’objectif Chevalier au XXIe siècle

Le Daguerreotype Achromat 2.9/64 Art Lens, inspiré d’une esthétique longtemps oubliée, vient marquer le grand retour des photographies au rendu éthérée et onirique. Puisant son inspiration du tout premier objectif photographique, l’objectif, le Daguerreotype Achromat est un véritable voyage dans le temps au coeur du XXIème siècle. Ode aux peintures et photographies du XIXème siècle, cet objectif fait-main d’une qualité prémium est disponible en montures Canon EF et Nikon F. Avec à ses plaques d’ouverture spéciales Lumière et Aquarelle, cet objectif révèlera votre créativité et vous permettra d’obtenir des images où votre sujet est sublimé par un bokeh velouté, ou encore des images détaillées à la netteté cristalline. A l’image des autres objectifs artistiques Lomography, ce nouvel objectif saura vous surprendre par sa polyvalence.

Osez rêver et soutenez notre projet sur Kickstarter pour ramener à la vie l’aura délicate du Romantisme et de l’Impressionnisme français au XXIème siècle !

écrit par Lomography le 2016-04-12 dans #news #équipement #lifestyle #daguerreotype #achromat #artlens #lomographyartlenses #daguerreotype-achromat-art-lens

Cliquez ici pour plus d'articles inspirants et festifs sur notre page Happy Holidays. Vous pourrez participer à notre incroyable compétition pour gagner un panier cadeau Lomography, répondre à un test amusant, et découvrir nos offres quotidiennes !

Les articles les plus captivants