David Granmougin et le Petzval 85 : une rencontre

2016-01-12

David Grandmougin est étudiant en communication. Son histoire avec l’argentique commence en Finlande avec l’achat d’un ancien Chinonflex TTL. Heureux propriétaire d’un Petzval 85, il nous entraîne avec lui à la rencontre de Marie pour une séance photo aux couleurs chatoyantes.

Nom : David Grandmougin
Site web : davidgrandmougin
Objectif : Petzval 85

Bonjour David ! Est-ce que tu pourrais te présenter à la communauté ?

Salut, donc je m’appelle David, j’ai 21 ans, j’habite dans l’est de la France. Je suis étudiant en communication et j’aime bien faire des photos. Sinon j’ai un chat qui s’appelle Bounty et je suis vraiment nul pour me présenter …

Peux-tu nous raconter ton histoire avec la photographie ?

Hum, je ne sais pas s’il y a vraiment une histoire, mais il y a quelques années j’ai acheté un vieux Chinonflex TTL (et quelques objectifs) chez un antiquaire en Finlande parce que j’en avais un peu marre d’avoir de beaux paysages et un simple téléphone pour faire des photos et que j’avais toujours cette idée de faire un peu de photo dans un coin de ma tête …
Puis j’ai peu à peu appris à m’en servir, à comprendre son fonctionnement parce que c’était uniquement des réglages manuels, c’est d’ailleurs surement le meilleur moyen d’apprendre. Et ça m’a plu, j’ai continué et n’ai toujours pas arrêté !

Peux-tu nous parler de tes inspirations ?

Bonne question ça aussi, j’adore le travail de Chill, c’est vraiment quelqu’un que j’admire, il fait des clichés magnifiques, belles lumières et tout.
Théo Gosselin aussi pour ses séries à l’autre bout du monde, ça fait rêver et donne vraiment envie de voyager, même si je sais que ce n’est pas super original comme réponse.
Sinon je vagabonde pas mal sur Flickr, 500px et Instagram, j’adore voir les photos de plein de gens, surtout les clichés pris avec des argentiques #analog tout ça.

Quelles ont été tes premières impressions sur le Petzval 85 ? Qu’est-ce qui t’a interpellé dans cet objectif ?

Déjà c’est un très bel objet, qui a l’air solide, très bien fini, on a presque cette impression d’ouvrir un trésor avec ce beau packaging.
Une fois monté sur le boitier ça a de la gueule, ça interpelle (et c’est un peu lourd, mais ce n’est pas très grave).
Ce qui m’a interpelé, donc outre le design, c’est le rendu de photos avec objectif, j’adore jouer avec le bokeh. Son fonctionnement est vraiment original avec les lamelles et la molette de mise au point.

Tu peux nous parler de la série photos que tu as prises. Quelles sont notamment tes photos préférées ?

J’ai fait cette série photo avec Marie, je venais de recevoir l’objectif, j’étais vraiment impatient de le tester dans les rues de Nancy, d’ailleurs je la remercie pour s’être prêtée au jeu. J’essaie toujours de faire des photos qui restent simples, pas de costumes ou de mises en scène, de studio, etc., il s’agit d’essayer de capturer un moment, la façon d’être de la personne et Marie a été parfaite pour ça. J’aime pas trop dire que j’aime bien mes photos, mais à choisir je dirai une de celles en noir et blanc Marie, c’est sur celles-là qu’on voit vraiment le rendu du Petzval.

Sinon il m’a accompagné en Finlande pour faire entre autres quelques portraits d’une autre Marie (décidément !) avec des paysages en arrière plan magnifique, ça sera bientôt sur le portfolio avec pas mal de photos de paysages sous la neige.

Qu’est-ce que l’objectif apporte à ta pratique de la photographie ?

Il apporte un côté assez original, une nouvelle façon de travailler, parce que j’ai longtemps fait des portraits avec un 50mm f1.4, donc 85mm déjà ça change un peu. Et puis un nouveau moyen de jouer avec le bokeh, de mettre un sujet en avant avec ce rendu arrondi. Et j’adore tellement l’utiliser que je surmonte ma timidité pour trouver des gens à prendre en photo (haha).

Qu’est-ce que tu aimes chez le Petzval 85 ?

Outre la gueule qu’il donne à l’appareil, c’est le bokeh qu’il produit. C’est vraiment l’objectif parfait pour les portraits, et il est vraiment très agréable et intuitif à utiliser.

Comment as-tu découvert le Petzval 85 ?

Bonne question, j’avais vu la campagne Kickstarter passer sur Twitter, et je le voyais revenir de temps en temps sur Flickr et d’autres sites du genre, puis j’ai fini par craquer …

Petzval, ça rime avec… ?

Je pense expérimental, c’est vraiment un objectif à part, qui n’a rien à avoir avec ce qu’on peut utiliser en temps normal, on apprend à s’en servir, à régler son appareil différemment, à être plus patient aussi.

D’autres projets artistiques que tu aimerais réaliser spécialement avec le Petzval ?

Il faudrait que je l’utilise avec le Chinonflex (ce qui serait assez bien), histoire de faire un mix entre le rendu de l’objectif et le rendu de certaines pellicules, ça pourrait être sympa. Sinon je retournerai bien en Finlande en hiver parce que c’était vraiment super beau, mais avec vraiment quelqu’un à prendre en photo (parce que je n’ai malheureusement pas trop eu l’occasion de trouver quelqu’un en si peu de temps) dans les forêts enneigées, parce que la lumière est vraiment particulière et parfaite pour faire des photos là-bas.
Après j’ai quelques idées en tête mais c’est toujours complexe à traduire ça avec des mots …

Merci David !

écrit par mpflawer le 2016-01-12 dans #people

Cliquez ici pour plus d'articles inspirants et festifs sur notre page Happy Holidays. Vous pourrez participer à notre incroyable compétition pour gagner un panier cadeau Lomography, répondre à un test amusant, et découvrir nos offres quotidiennes !

Les articles les plus captivants