Le LomoKino enchanté par la Fille Renne

2015-08-03

Un petit instant tout doux et poétique, ça vous dit ? Passez-le en compagnie de Cécile, aka la Fille Renne, Sabrina Sako, Britney Fierce et bien sûr ce cher LomoKino, première caméra 35mm produite par vos humbles et dévoués serviteurs. Silence et… Action !

Hello Cécile ! Photographe et lomographe passionnée, tu as accueilli au sein de ta collection notre cher LomoKino ! Quelles ont été tes premières impressions sur l’appareil ?

Il est tout petit ! Je m’attendais à un appareil beaucoup plus gros à vrai dire, ça m’a beaucoup surprise. J’aime bien son design et la prise en main est agréable.

Et sur les résultats obtenus ?

Le résultat est chouette, j’ai obtenu une première vidéo avec un rendu assez net et doux pour une prise en intérieur avec du contre-jour. J’ai eu l’impression de voir mes photographies argentiques se mettre en mouvement, c’est une sensation assez étrange.

Pourquoi avoir eu envie de tenter ce nouveau médium qu’est la vidéo ?

Régulièrement je trouve sur des vides greniers des caméras Super 8 et des films vierges. L’utilisation d’une telle caméra m’avait particulièrement marquée dans le film Le Dernier Jour de Rodolphe Marconi, et la combinaison de ces deux éléments fait que j’ai eu envie de tester ce médium ces derniers temps. Je connaissais également l’existence du LomoKino, et ça me paraissait plus simple de me lancer là-dedans que dans le Super 8. Britney Fierce, une de mes amies, en avait un à vendre d’occasion, donc je ne me suis lancée.

Il m’arrive de temps en temps de faire des vidéos assez simples avec mon reflex numérique, mais le résultat est très différent, très lisse. Je voulais tester autre chose.

Des difficultés particulières rencontrées dans l’utilisation du LomoKino ?

Je n’ai pas rencontré de difficultés particulières, mais c’est quand même un appareil qui demande d’une part une grande concentration lors de son utilisation (lumière, cadrage, immobilité de l’appareil), et beaucoup de patience lors du montage (scanner, découper environ 150 photographies et y enlever les poussières, c’est tout de même assez long).

Peux-tu nous parler de la vidéo que tu as tournée avec ? Comment s’est passé le tournage ? Des anecdotes à nous raconter ?

J’avais dans l’idée de réaliser deux vidéos plus ou moins érotiques lors d’un shooting de nu, avec les modèles Sabrina Sako et Britney Fierce. J’avais une idée assez précise en tête, mais sur le coup, nous étions cinq dans la pièce, je découvrais l’appareil et c’était vraiment l’anarchie. Sabrina était, je pense, perturbée par l’aspect vidéo, elle rigolait beaucoup, et toutes les trente secondes elle criait « COUPEZ COUPEZ ». J’avais totalement perdu le contrôle de cette séance mais c’était hilarant, on ne pouvait plus s’arrêter de rigoler (et ça se voit dans la vidéo).

Quels conseils et astuces donnerais-tu à celles et ceux qui souhaitent se lancer dans l’aventure LomoKino ?

Je pense qu’il vaut mieux faire des vidéos en extérieur avec une bonne lumière, quitte à utiliser des films de faible sensibilité. Je trouve que l’image sur le négatif est trop petite pour qu’un grain important soit esthétique

Dans ta pratique, est-ce que tu penses que le LomoKino va bouleverser un peu des habitudes ? Si oui, pourquoi ?

Je ne pense pas. Il m’accompagnera de temps en temps sur des shootings pour faire des vidéos du même genre que celle-ci avec des modèles, mais la vidéo ne remplacera pas la photographie dans mon travail.

Si le LomoKino pouvait être utilisé par le réalisateur de ton choix, qui choisirais-tu ?

Je choisirais Tim Burton et Steven Spielberg. Ce sont des réalisateurs qui ont justement commencé la vidéo enfant avec une Super 8, et j’adorerai voir de quoi ils sont capables avec leur vision et leur expérience actuelles, avec ce genre d’appareils.

As-tu des projets que tu aimerais particulièrement réaliser avec l’appareil ?

Juste continuer à faire des vidéos dans ce genre, douces et intimistes, avec de chouettes modèles. J’en ai d’ailleurs deux autres en cours de montage.

Merci Lomography !

Et merci Cécile ! Pour en découvrir un peu plus sur son univers, vous pouvez aller lire son Community Amigo, ou aller jeter un coup d’œil à son site ou à sa review argentique !

écrit par mpflawer le 2015-08-03 dans #vidéos #équipement

Nous sommes très enthousiasmés de vous présenter notre dernier projet Kickstarter : le Lomo’Instant Square. Voici le tout premier appareil instantané analogique au monde à produire des photos Instax au format carré. L'appareil a un objectif 95mm en verre pour des photos d'une incroyable netteté, un mode automatique perfectionné qui se charge de l'exposition, les mêmes fonctionnalités créatives que l'ensemble des appareils Lomography et il a un design pliable compact. Contribuez à la campagne Kickstarter et économisez -35% par rapport au prix de vente prévu et profitez de belles récompenses. Assurez-vous de profiter de nos offres avant qu'elles n'expirent. Apportez votre pierre à l'édifice Lomo'Instant Square !

Les articles les plus captivants