LomoAmigo Matthieu Vautrin et ses escapades avec le Lomo'Instant

2015-04-23

Alors que Matthieu Vautrin rêve d’immortaliser la Californie du 20ème siècle, nous contemplons quant à nous ses photos instantanées expérimentales du présent. Ses photos sont tantôt imprégnées d’une magie énigmatique et poétique, tantôt le fruit d’un shooting délirant. Dans cette interview, Matthieu nous parle du temps qui passe et de son expérience avec le Lomo’Instant !

Salut Matthieu ! Est-ce que tu peux te présenter ?

Bonjour, je m’appelle Matthieu Vautrin. 30 ans et je vis à Paris.

Comment en es-tu venu à t’intéresser à la photographie ?

J’ai toujours été très intéressé par l’image en général. Plus jeune, je faisais beaucoup de films sur ma famille avec une caméra 8mm, en réalisant ensuite les montages sur un magnétoscope. J’ai commencé à toujours garder un appareil sur moi quand je suis entré à l’université. J’ai vite rencontré beaucoup de gens attachants là-bas, ça me permettait de capturer tout ce qui se passait après les cours, et d’en rigoler le lendemain ! Ce n’était pas un super appareil mais il tenait facilement dans une poche. Je me suis acheté du meilleur matériel un peu plus tard.

Quel est le premier appareil que tu as utilisé ?

C’était un appareil pour enfant qui fonctionnait avec des pellicules 110, que mon père m’avait ramené d’un voyage à New York. Mais je ne me rappelle plus du modèle !

Alors, comment ça s’est passé avec le Lomo'Instant?

Cela faisait un petit moment que je voulais m’essayer à la double exposition, mais je n’avais jamais pris le temps auparavant. C’est donc ce mode que j’ai testé en premier avec le Lomo’Instant, dans les rues de Paris et Rome, avec ma petite amie pour modèle. Après quelques essais, j’ai commencé à avoir de bon résultats, et même bien meilleurs que ce que je pensais obtenir avec un appareil instantané. J’aime beaucoup la photo où les branches d’un arbre apparaissent à travers mes mains, donnant l’impression de représenter les vaisseaux sanguins qui serpentent dans mes bras. J’ai réalisé une autre série sur les agissements (parfois douteux) de ma peluche Winston en soirée, intitulée “Winston gets mad”. Toutes les photos de cette série ont été prises en mode flash automatique en faible luminosité. J’aime beaucoup le résultat également.

As-tu des astuces à nous donner pour utiliser le Lomo'Instant ?

Le Lomo’Instant est un appareil instantané, ne perdez pas trop de temps à réfléchir aux réglages, capturez juste ce que vous voyez, ou ce qui vous passe par la tête, le résultat suivra ! Rappelez-vous juste lorsque vous shootez en double exposition de prendre en premier la photo de ce que vous voulez voir apparaître dans les détails sombres de la seconde, ça fonctionne bien mieux dans ce sens.

Y a-t-il quelque chose que tu aimerais photographier et que tu n’as pas encore immortalisé ?

La Californie au milieu du 20ème siècle, toutes les atmosphères que Kerouac a pu décrire dans ses récits, ou quelques années plus tard, Hugh Holland dans ses photos. Mais j’ai bien peur que ça ne soit compliqué !

Des projets dans le futur ?

Je travaille en ce moment sur de nouvelles séries que j’ai en tête, et surtout j’attends l’arrivée de l’été pour prendre la route à nouveau, en Islande et en Californie. Et je serai également au Burning Man dans quelques mois, j’ai vraiment hâte de vivre ça, et de pouvoir le photographier !

Merci de nous avoir embarqué avec toi, Matthieu! Si vous avez envie d’en découvrir plus, rendez-vous sur son Flickr et son Tumblr !

écrit par pripri2000 le 2015-04-23 dans #people #lomoamigo

Produits mentionnés

Lomo'Instant

Lomo'Instant

Dépassez les frontières de la photographie instantanée avec l'appareil photo instantané le plus créatif au monde et dites "bonjour" aux appareils Lomo'Instant. Le Lomo'Instant a la taille parfaite pour vous accompagner partout ! C'est le moyen le plus créatif pour prendre de fantastiques photos que vous pourrez partager partout et avec tout le monde en un instant.

Les articles les plus captivants