Un photographe capture l'univers de son fils autiste pour un projet photo

1

Le photographe Thimothy Archibald nous présente son projet intéressant et émouvant. Dans sa série “Echolilia”, Archibald explore la relation qu'il entretient, à travers la photographie, avec son fils autiste Elijah.

Il a commencé à photographier son fils Elijah quand il n’avait que 5 ans. Cependant, à l’époque, le but d’Archibald était simplement informatif. Elijah souffrant d’autisme, était solitaire, obsédé par les objets mécaniques et avait un besoin rituel de répétition. Archibald photographiait son fils et montrait les photos à différents spécialistes comportementaux qui lui confirmèrent que son fils était autiste.

Cependant, Archibald ne voulait pas que la relation photographique entre père et fils reste strictement informative et Echolilia devint une collaboration qui dura 3 ans. Le terme décrit la répétition des phrases, commune chez les personnes atteintes d’autisme. L’intention d’Archibald est de capturer l’essence des rituels répétitifs de son fils à travers la photographie.

Il commença par capturer certains rituels d’Elijah qui pouvaient rendre Archibals fou. Comme Archibald l’explique, Elijah faisait des choses avec son corps et ils étaient incapables de l’arrêter. Par exemple, il avait l’habitude de se balancer au bout du canapé ou s’allonger dans l’herbe dans le jardin et écouter de la musique toute la journée. Il se mettait aussi en boule dans une boîte en plastique pour ses jouets, un rituel qui donne lieu à l’une des photos les plus émouvantes de la série.

Une fois avoir commencé à photographier ces moments, les rôles ont évolué. Elijah ne voulait plus seulement être le sujet, mais il souhaitait aussi participer. Lorsqu’Archibald lui montrait une photo de l’un de ses comportements, Elijah suggérait de le faire d’une autre façon ou à un autre endroit. Père et fils étaient intéressés par le processus qui mène à une bonne photo. “Nous ressentions un sentiment de découverte mutuelle,” dit Archibald.

D’après Archibald, son projet Echolilia lui a permis de comprendre la situation, son rôle de père, mais avant tout d’accepter que son propre fils était différent. Ces habitudes qui le rendaient fou auparavant ont complètement changé à travers ses photos. Dans Echolilia, père et fils créent leur propre langage visuel, grâce auquel ils peuvent communiquer l’un avec l’autre, même lorsque les mots ne leur sont plus d’aucun secours. En fait, Elijah reçoit une attention positive pour ses rituels et peut partager quelque chose avec son père, et il commence même à prendre ses propres photos.

Les informations de cet article sont extraites de Juventud Fotográfica (en espagnol).

J’essaie autant que faire se peut de ne pas utiliser d’articles provenant d’autres sites, mais celui-ci m’a vraiment ému. J’espère que vous l’aimerez.

écrit par kscaramouche le 2013-10-01 dans #news #amor #hijo #padre #analogo #autismo #fotografia

Un commentaire

  1. rcrdl
    rcrdl ·

    Très beau projet, tant sur le plan esthétique que clinique. Dans son ouvrage célèbre La chambre claire, Roland Barthes dit que la photographie témoigne d'un "ça a été" : ici, la répétition de rituels qui deviennent des poses produit un "ça a été, cela est et cela sera". J'imagine que pour Elijah, la répétition a un caractère rassurant : lorsque l'on répète, lorsque l'on revient constamment au même, un temps paradoxalement statique s'installe. Ce qui peut-être pour le fils est une stratégie contre un avenir, un devenir dont il ne veut pas, est au contraire pour le père anxiogène : elle signifie absence d'évolution, de perspective. Une anxiété que créée la société moderne qui fait du progrès une exigence. Dans les sociétés "froides" selon Claude Lévi-Strauss, les sociétés dites "primitives", un mode de vie précisément lié à des rites intimement liés à la vie quotidienne (agriculture vivrière, puisage de l'eau etc.) peut perdurer pendant des siècles sans connaître le moindre changement, simplement parce que ses membres n'en ressentent pas le besoin. L'autiste porte-t-il en lui la mémoire d'une forme de "primitivisme" ?

Les articles les plus captivants

  • LomoAmigo Lubitel : Maou Bertrand

    écrit par lomographyfrance le 2015-04-27 dans #people #lomoamigos
    LomoAmigo Lubitel : Maou Bertrand

    La photographe Maou Bertrand a testé l'appareil photo emblématique Lubitel 166+. Nous lui avons donc demandé de troquer pour un petit moment son Yashica-A pour notre appareil moyen format 120. Nous en avons profité pour lui poser quelques questions sur sa passion pour la photographie argentique, ses sujets de prédilection, la réalité de son statut d'autodidacte, la relation qu'elle entretient avec son blog. Elle nous entraîne en ballade à redécouvrir Montmartre et les ruelles silencieuses des Puces de Saint-Ouen.

  • LomoAmigo Lomo'Instant : Jorgen Axelvall

    écrit par ciscoswank le 2014-12-03 dans #people #lomoamigos
    LomoAmigo Lomo'Instant : Jorgen Axelvall

    Chaque personne voit le monde différemment. La manière dont nous voyons les choses dépend de nos sentiments, de notre caractère, et de notre passé. Jorgen Axelvall, photographe suédois basé à Tokyo, capture ce qu'il voit à travers ses photos. Il recrée son monde à chaque cliché, même en instantané. Découvrez sa délicieuse série de photos.

  • Des clichés saisissants shootés avec l’objectif Petzval par Emily Soto

    écrit par lomographyfrance le 2015-04-09 dans #people #lomoamigos
    Des clichés saisissants shootés avec l’objectif Petzval par Emily Soto

    Emily Soto est une photographe de talent, installée à New York. Elle est connue pour son style unique et sa rigueur professionnelle. C’est notamment un des noms les plus demandés par les rédactrices de mode. Elle a réalisé pour nous une série de photos avec l’objectif Petzval. Découvrez-en plus à travers cette interview exclusive et cette superbe série de photos.

  • Shop News

    Fuji Instax Mini Film Instax Mini Stripe

    Fuji Instax Mini Film Instax Mini Stripe

    Vous avez envie de changer un peu ? Découvrez les Fuji Instax Mini Film Instax Mini Stripe qui vont sublimer vos instantanés ! C'est complètement rayé, non ?

  • Jürgen Bürgin découvre la Provence avec un Lomo LC-A+

    écrit par zonderbar le 2014-07-31 dans #people #lomoamigos
    Jürgen Bürgin découvre la Provence avec un Lomo LC-A+

    Jürgen Bürgin prend du plaisir à se promener à travers l'effervescence des plus grandes villes du monde et prend des photos de rue sans être reconnu. Pour Lomography, cependant, l'agent de relations publiques cinématographique et photographe de Berlin a pris un chemin différent, littéralement ! Nous lui avons donné un appareil Lomo LC-A+ pour son voyage en Provence et avons attendu avec impatience de voir ses photos de vacances loin de la grande ville.

  • LomoAmigo Lomo'instant : Martin Smith

    écrit par hannah_brown le 2015-02-20 dans #people #news #lifestyle #lieux #lomoamigos
    LomoAmigo Lomo'instant : Martin Smith

    Martin Smith est un photographe londonien fan d'argentique, et aussi l'une des premières personnes à avoir reçu le Lomo'instant après la campagne Kickstarter. Depuis, il lui a fait faire le tour de la ville. Nous avons discuté avec lui de son amour pour la photographie instantanée et il nous a montré certains de ses clichés. Lisez la suite pour découvrir l'interview complète.

  • Pimp My Lomo: L'artiste Fafi customise l'appareil La Sardina

    écrit par mariemcnaan le 2014-06-24 dans #people #lomoamigos
    Pimp My Lomo: L'artiste Fafi customise l'appareil La Sardina

    Fafi est une artiste à l'univers original et déluré, crée autour des Fafinettes, des femmes fortes mi pin-ups mi amazones. On les a retrouvées sur les murs des grandes villes, en BD, ou encore dans des collaborations avec des grandes marques. Fafi a customisé l'appareil La Sardina pour nous, découvrez sa réalisation, ses illustrations et son interview éclair!

  • Shop News

    Lubitel

    Lubitel

    Découvrez le Lubitel, un appareil moyen format à double objectif et aux réglages entièrement manuels ! Etant l’un des derniers appareils à double objectif encore en production, et l’un des appareils moyen format de qualité professionnelle les moins chers du marché, le Lubitel+ est une valeur sûre pour les photographes argentiques à travers le monde.

  • 'Cosmos' par Marcus DeSieno

    écrit par Julien Matabuena le 2015-02-20 dans #people #lifestyle
    'Cosmos' par Marcus DeSieno

    Dans cette série qui porte bien son nom, le photographe Marcus DeSieno tente de comprendre l'immensité de l'univers à travers un processus plutôt inhabituel.

  • Un mois en Italie : Vérone

    écrit par primumvivere le 2014-09-03 dans #world #lieux
    Un mois en Italie : Vérone

    Durant le mois de juin, je suis partie avec une amie parcourir le nord de l'Italie. C'est un projet qui nous tenait à cœur depuis bientôt deux ans, et il s'est enfin concrétisé le 31 mai dernier. Au programme, Milan, Vérone, Venise, Bologne, Florence et Rome. Une belle première pour nous qui mettions les pieds pour la première fois dans la botte de l'Europe. Découvrez dans cet article la splendide Vérone.

  • Artiste Petzval : le bokeh merveilleux de Matthieu Soudet

    écrit par lomographyfrance le 2014-08-20 dans #people #lomoamigos
    Artiste Petzval : le bokeh merveilleux de Matthieu Soudet

    Matthieu Soudet est un enfant de la photographie. Il commence à shooter dans sa Normandie natale quand il n'a que 9 ans. Depuis, il dédie sa vie à capturer des instants féeriques et met sa créativité débordante à profit dans de sublimes photos et portraits. Il a testé pour nous le nouvel objectif artistique Petzval et il nous parle de son expérience.

  • Shop News

    Transformez vos photos en oeuvres d'art

    Transformez vos photos en oeuvres d'art

    Affichez vos photos sur vos murs grâce aux différents services de Lomography et transformez vos tirages en tableaux !

  • Le Petzval se la joue urbain

    écrit par annoushka le 2015-03-23 dans #people #lomoamigos
    Le Petzval se la joue urbain

    La ville, lieu d'effervescence et de vie, nous transporte par son dynamisme. Trois LomoAmigos ont retranscrit cette ambiance particulière à travers des portraits pris avec l'objectif Petzval. Suivez-nous dans l’univers photographique de ces trois LomoAmigos français qui ont été inspirés par le milieu urbain.

  • LomoAmigo Lomo'Instant : Fanni du blog PonyDanceClyde

    écrit par zonderbar le 2015-02-26 dans #people #lomoamigos
    LomoAmigo Lomo'Instant : Fanni du blog PonyDanceClyde

    Lorsque Fanni ne consacre pas toute son énergie dans son travail à plein temps de consultante en communication, elle aime écrire pour son blog PonyDanceClyde, où elle raconte avec style ses aventures et son amour pour le design et la musique. Elle a récemment testé le nouvel appareil Lomo'Instant et nous parle de son expérience instantanée dans cet interview exclusive.

  • Artiste Petzval : Gabrielle Malewski joue avec le Petzval

    écrit par lomographyfrance le 2014-08-27 dans #people #lomoamigos
    Artiste Petzval : Gabrielle Malewski joue avec le Petzval

    Gabrielle Malewski est une photographe passionnée de portraits et ses clichés nous ont immédiatement fait penser à l'objectif Petzval. C'est pour cela que nous lui avons proposé de le tester et de nous parler de son expérience. Découvrez ses ravissantes photos prises en intérieur et en extérieur à Paris et découvrez l'univers de Gabrielle à travers ces photos au bokeh expérimental.